Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


lundi 30 septembre 2019

Un arbre, un jour... (Karine Lambert)





Nationalité de l’auteur: Belge
Editions Le Livre de Poche (27 mars 2019)
numéro 35334
227 pages
ISBN-10: 2253100730
ISBN-13: 978-2253100737
Genre: Contemporain
Lu le: 21 Août 2019
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

Dans un village du sud de la France, les habitants se croisent. Un matin de printemps, un avis d’abattage inexpliqué est placardé sur le platane centenaire de la place du marché. Cette mise à mort imposée par le maire va bousculer l’équilibre général. Entre une styliste amoureuse, un dentiste indécis, deux nonagénaires pétillantes, un gamin idéaliste et la patronne du bar PMU, des liens se tissent. Ils se mobilisent pour défendre l’arbre. La vie de chacun s’en trouvera transformée.
À fleur d’écorce, Karine Lambert raconte avec chaleur et poésie les petites et les grandes vérités de nos existences et notre profonde connexion à la nature.

Mon avis:

            Karine Lambert est une autrice que j’aime beaucoup suivre puisque ces livres sont toujours de toutes petites histoires mais qui concentrent un maximum de bonnes ondes. Sans être de grandes histoires coup de coeur, le charme opère toujours dans la simplicité de ces histoires qui n’en restent pas moins très diversifiées au niveau des thèmes abordés. Pour « un arbre, un jour », pas de mystère, Karine Lambert nous invite cette fois-ci à réfléchir sur la place, importante, des arbres et de la nature dans nos vies et dans notre quotidien et c’est une nouvelle fois, une très belle réussite.

Points de vue/Critiques:

            Lorsque l’on débute ce livre en sachant que l’on va parler d’arbre et que l’on découvre que le premier protagoniste de l’histoire est le fameux arbre en question, on se dit que l’on part peut-être dans quelque chose de léger et de loufoque. Oui, c’est le cas, mais très rapidement lorsque l’on comprend le devenir funeste de ce fameux platane qui est au centre de la place du village et que l’on découvre peu à peu tous les différents protagonistes et acteurs du village, on gagne en profondeur et en émotions. Car qui n’a jamais connu et a en mémoire un arbre particulier lié à son enfance? C’est précisément cette nostalgie et cet attachement que l’autrice retransmet dans cette histoire à travers un récit chorale. Et puisque l’on est dans un petit village, où tout le monde se connaît, que la place du village en est véritablement le centre voire le poumon vivant d’une si petite communauté, et que l’arbre qui trône au centre se voit condamné, le pincement au coeur, la compréhension des habitants, la colère vis-à-vis de l’arbre, cet être vivant et l’incompréhension de certaines décisions administratives, nous touchent très vite et pleinement. Merci à l’autrice d’avoir osé et d’avoir pris un arbre comme personnage principal afin de nous rappeler qu’il s’agit d’un être vivant à part entière et que les arbres ont véritablement une place importante dans la vie des humains, biologiquement, esthétiquement et nostalgiquement parlant.

            Tel un oiseau sautillant de branche en branche, nous apprenons, de paragraphe en paragraphe, à connaître quelques habitants de ce petit village. J’ai beaucoup aimé avoir la vision de différentes personnes toutes aussi hétéroclites les unes que les autres mais qui illustrent parfaitement ce qu’est l’essence même d’un petit village. Ma préférence va pour les deux soeurs nonagénaires qui cachent bien leur jeu! Tous vont se battre pour le platane et grâce à ce dernier, les distances entre chacun va se réduire comme peau de chagrin pour former une vraie coalition de défense pour l’arbre. Leur union et leur combat font chaud au coeur. Le lien social et la simplicité de la vie réelle en tenant compte de ce qui nous entoure, voilà ce que l’on ne doit jamais oublier.

En bref:

            Avec « Un arbre, un jour », Karine Lambert nous propose un roman chorale qui met du baume au coeur en nous faisant nous reconnecter avec la Nature. En effet, ce livre nous invite à réfléchir à la place des arbres et de la nature dans nos vies, en nous rappelant de garder un pied sur terre afin de protéger les racines de ceux qui nous insuffle de l’oxygène. Sans aucune morale mais avec de très sympathiques personnages et beaucoup de belles émotions, Karine Lambert nous offre une plume emprunte d’originalité et c’est un plaisir d’avoir le point de vue de l’arbre sur le sort que lui réserve l’Homme. Un très bon petit livre feel-good à déguster pleinement que je vous recommande pour une lecture printanière ou estivale!

Autour du livre:
  • Du même auteur:
    • L’immeuble des femmes qui ont renoncé aux hommes (—> chronique à retrouver ici)
    • Eh bien dansons maintenant! (—> chronique à retrouver ici)
    • Toutes les couleurs de la nuit (—> chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire