Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 13 juin 2021

Les sept sœurs, tome 6: la sœur du soleil - Electra (Lucinda Riley)




Titre original:
 
The Sun Sister

Traduction: Marie-Axelle de La Rochefoucauld

Nationalité de l’auteur: Anglaise

Editions Le Livre de Poche (28 Avril 2021)

960 pages

ISBN-10: 2253262374

ISBN-13: 978-2253262374

Genre: Contemporain

Lu le: 23 Mai 2021

Ma note: 18/20




Résumé/4ème de couverture:

À la mort de leur père, énigmatique milliardaire qui les a ramenées des quatre coins du monde et adoptées lorsqu’elles étaient bébés, Électra d’Aplièse et ses sœurs se retrouvent dans la maison de leur enfance, Atlantis, une magnifique demeure sur les bords du lac de Genève.

Électra, la sixième sœur, a tout pour elle : mannequin le plus en vue de la planète, elle est belle, riche et célèbre. Mais derrière cette image idéale, c’est une jeune femme perdue depuis le décès de Pa Salt. Emportée dans la spirale infernale de la drogue et de l’alcool, et alors que tout son entourage craint pour elle, elle reçoit une lettre d’une inconnue qui dit être sa grand-mère. Celle-ci lui révèle que ses racines se trouvent au Kenya, au cœur d’une tribu massaï…

Mon avis:

            Il fallait à tout prix que je lise ce sixième tome afin d'être prête pour le tant attendu septième tome! D'autant plus que la sixième des sœurs d'Aplièse, Electra, est sûrement celle que l'on n'a le moins rencontré jusqu'ici. Et quand on l'abordé, ce n'était pas sous son meilleur jour. Electra est donc très vite devenue très mystérieuse. J'avais donc hâte de découvrir son histoire personnelle et quand j'ai découvert qu'elle nous entrainerait sur les terres Africaines, dans les pas des Massaïs, il ne m'en fallait pas plus pour avoir déjà, un quasi coup de cœur. Et effectivement "La sœur du soleil" fait parti de mes tomes préférés!

Points de vue/Critiques:

        Vu le peu d'informations que l'on a pu avoir sur Electra jusqu'ici, et qui n'étaient pas forcément glorieuses, j'était curieuse de découvrir sa personnalité, avant de connaître ses origines familiales, et savoir si c'est quelqu'un que l'on peut adoré ou détesté. De ce que l'on avait pu percevoir de la jeune femme, c'était qu'elle est libre et décomplexée, un peu en marge de ses sœurs avec qui elle n'entretient pas de supers relations étant donné qu'elle semble n'avoir jamais trouvé sa véritable place dans la famille d'Aplièse et dans la fratrie. Au début de ce tome, nous découvrons ainsi la jeune femme telle qu'on l'avait perçue jusqu'ici... et même en bien pire. En effet, avec ses excès en tout genre lié à son métier et le luxe opulent dans lequel elle vit, elle est en pleine déchéance: elle a tout pour faire d'elle une personne antipathique et peu appréciable. Néanmoins, à aucun moment je n'ai ressenti cela à son égard. En effet, l'autrice a su faire en sorte de suffisamment décrire cet état de fait pour que l'on puise comprendre le point de départ d'Electra, mais sans que cela soit majoritaire et traine en longueur. Car après avoir touchée le fond, Electra va se prendre différentes petites claques qui vont la remettre progressivement sur le droit chemin. Et justement, son cheminement et son évolution personnelle m'ont impressionné et ont fait en sorte que je suis admirative d'Electra. 

                Pour connaître les origines familiales d'Electra, Lucinda Riley a une nouvelle fois, utilisé l'alternance entre passé et présent mais l'on peut y distinguer une différence par rapport aux autres tomes. En effet, pour découvrir d'où vient Electra, on ne va pas faire la connaissance de plusieurs personnages, retracer leur vie sur de nombreuses années et essayer de faire des hypothèses pour savoir quel est le lien avec notre personnage principal. Non, ici, dés le début, les choses sont clairement établies: c'est Stella, la grand-mère d'Electra, qui lui racontera son ascendance. Cette absence de mystère dans l'établissement des liens a peut-être de quoi décevoir, mais j'ai personnellement beaucoup aimé: non seulement la construction du récit change un peu mais en plus, cela permet de se concentrer pleinement sur le récit du passé sans se triturer les méninges pour tenter en vain de comprendre le lien final. On découvre ainsi que Stella n'a pas eu une vie facile et qu'en partant de quasiment rien, elle est devenue une grande femme, indépendante, forte de caractère et qui se bat jusqu'au bout et jusqu'au plus haut niveau pour défendre ses convictions. 

                    C'est donc par le biais d'une certaine Cecily Huntley-Morgan que l'on va remonter le passé jusqu'en 1939 afin de découvrir d'où vient Electra. Et c'est entre les Etats-Unis et le Kenya, en passant par l'Angleterre que l'histoire va se construire petit à petit. Mais c'est véritablement sur les terres Africaines que les origines d'Electra vont se construire. J'ai bien évidemment plus qu'adoré suivre la vie de Cecily, une jeune américaine fortunée qui débarque seule du jour au lendemain sur un continent et dans un pays aux antipodes de tout ce qu'elle a pu connaitre jusqu'ici. C'est un vrai dépaysement pour la jeune lady et ses découvertes sont tout aussi émerveillantes pour nous: la découverte des animaux, de la nature, des populations locales, des mœurs, des paysages et de l'amour. J'ai vraiment adoré suivre la vie et l'adaptation de Cecily qui m'a plusieurs fois rappelé "La ferme africaine" de Karen Blixen. Entre aventures et rebondissements, ce récit m'a subjugué. 

En bref:

                Electra est sûrement la sœur d'Aplièse la plus mystérieuse et énigmatique de la fratrie tant que ce qu'on a pu voir d'elle était maigre et peu glorieux. Découvrir son histoire et sa personnalité était donc très attendu et ce tome se classe parmi mes préféré tant j'ai adoré suivre Electra. Sous ses airs libre et décomplexé, on découvre finalement une jeune femme en pleine déchéance. Mais son cheminement et sa rapide évolution personnelle font d'elle quelqu'un que l'on apprécie assez rapidement et qui fini par nous impressionné. Afin de connaître les origines familiales d'Electra, l'autrice alterne une fois de plus passé et présent mais la différence majeure à noter est le fait que le lien avec notre personnages principal est clairement établie dés le départ. Si cette absence de mystère peut être décevant, il a le mérite de nous éviter de chercher les tenants et aboutissants et de se focaliser sur l'histoire du passé et sa découverte. C'est donc à travers sa grand-mère Stella et une certaine Cecily qu'Electra va comprendre d'où elle vient. Ses origines se trouvent sur les terres africaines du Kenya et cette histoire est tout simplement un vrai ravissement et une découverte magique. Entre aventures et rebondissements, ce récit m'a subjugué!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire