Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


lundi 12 octobre 2020

Le musée des monstres, tome 1: la tête réduite (Lauren Oliver & H.C Chester)



Scénario: Lauren Oliver, H.C Chestrer

Illustrations: Benjamin Lacombe

Traduction: Alice Delarbre

Nationalité des auteurs: Américaine et Française

Editions Hachette (5 Octobre 2016)

350 pages

ISBN-10: 2012044646

ISBN-13: 978-2012044647

Genre: Jeunesse

Lu le: 13 Septembre 2020

Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

« Mesdames et messieurs, petits et grands, bienvenue au Musée des Horreurs de Dumfrey, venez découvrir ses curiosités en tout genre et autres bizarreries merveilleuses ! » Laissez-nous vous présenter Sam, le garçon le plus fort du monde, Philippa, la médium, Thomas, l’acrobate et assistant du magicien… Tous trois sont de jeunes orphelins qui ont grandi ensemble, heureux à l’abri des murs d’un étrange musée. Mais quand Max, lanceuse de couteaux, rejoint le groupe, une série de terribles évènements s’enchaînent. Suite à la mort d’une spectatrice lors d’une de leurs représentations, la ville accuse la tête réduite qui fait la fierté de Dumfrey d’être à l’origine d’une malédiction. Lorsque celle-ci disparaît, et que le musée se retrouve menacé de fermer, la bande des quatre orphelins extraordinaires décide de mener l’enquête… Leurs recherches vont les amener à croiser de dangereux individus et les entraîner au cœur de secrets sur leur propre passé…

Mon avis

C’est uniquement en sachant que ce livre a été illustré par Benjamin Lacombe que je me suis intéressée à cette petite lecture qui m’a été prêtée par ma copine Flo (du compte Floandbooks) et qui tombait assez puisque j’avais envie d’une petite lecture rapide et légère donc un livre jeunesse sous la main était parfait. Les illustrations de Benjamin Lacombe apporte bien évidement de la beauté à l’objet livre, mais il est vrai que cela n’apporte rien à l’histoire. Bien heureusement, le récit est très agréable à lire, on se prend au jeu des mystères et de l’enquête dans cette ambiance de cabinet de curiosités et le livre cible parfaitement un public de pré-ados.

Points de vue/Critiques:


 « Le musée des monstres » nous plonge dans un univers façon cabinet de curiosité, ou cirque dans lequel on retrouve des « monstres » comme un géant, un nain, une femme à barbe, des jumelles albinos, une mentaliste et tout plein d’autres personnes haute en couleurs et « hors-norme ». Il y a donc cette dimension divertissement, bêtes de foires et exposition d’êtres humains qui pourrait déranger, mais cet aspect n’est pas au centre de l’histoire et n’est pas là pour apporter un côté débat ou morale : il s’agit juste d’un contexte, d’une ambiance pour le récit. 

Dans cet étrange musée où tout le monde vit en communauté, on va retrouver 4 adolescents, ayant chacun une particularité et l’arrivée d’une nouvelle « œuvre » dans le musée, à savoir une véritable tête réduite d’Amazonie, va déclencher une série de catastrophes qui s’enchaînent et va donc faire en sorte que les 4 protagonistes vont partir enquêter pour sauver leur musée. Car oui, ce musée est surtout dépeint dans cette histoire comme bien plus qu’un musée qui expose de multiples choses pour seulement faire du profit. Ce musée est donc avant tout un lieu de vie, une vraie maison, un endroit refuge pour bon nombre de personnes (adultes et enfants) qui sont en marge de la société et qui y sont rejetés. C’est donc une véritable petite famille qui compose ce musée et c’est la raison pour laquelle nos jeunes héros Sam, Thomas, Max et Pippa vont tout faire pour sauver le musée et donc éviter de se retrouver à la rue, sans rien.

Au niveau de l’enquête et des péripéties dans lesquels nous entraîne les adolescents, on plonge dans quelque chose d’assez classique en terme d’histoire jeunesse, mais qui reste très rythmé, très dynamique puisque les choses s’enchainent les unes après les autres et donc très divertissant. Dans ce roman d’aventure, les péripéties et les découvertes des jeunes héros vont prendre une dimension très personnelle puisqu’elles vont les rapprocher de leurs origines et cet élément va bien évidemment constituer l’élément mystère continu à la série. Quoiqu’il en soit, Sam, Thomas, Max et Pippa sont tous très agréables et malgré leurs personnalités bien distinctes, leur quatuor fonctionne à merveille. Ils sont intrépides et courageux et sont vraiment dévoué à sauver Dumfrey et son musée.


En bref:

Avec ses très jolies illustrations qui égayent l’objet-livre, « Le musée des monstres » est un bon roman d’aventure jeunesse, bien rythmé et bien divertissant, qui colle parfaitement à un public de pré-adolescent. Dans cet univers à la façon cirque ou cabinet de curiosités où toute sorte d’objets et d’humains hors-normes se croisent, les quatre jeunes héros vont devoir mener l’enquête afin de sauver ce musée, qui est considéré comme une véritable maison et une famille à part entière. Les péripéties s’enchaînent bien même si l’histoire reste dans les codes classiques jeunesse et que les surprises ne sont pas forcément présentes. Le fait que les aventures des adolescents va leur permettre de commencer à dévoiler leurs origines constitue le mystère de la série à suivre…





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire