dimanche 9 février 2020

Les carnets de Cerise et Valentin





Scénario: Joris Chamblain
Illustrations: Aurélie Neyret
Nationalité des auteurs: Française
Editions Soleil Productions (21 Novembre 2018)
Collection Métamorphoses
56 pages
ISBN-10: 2302073118
ISBN-13: 978-2302073111
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 1er Février 2020
Ma note: 15/20


L’histoire:

Premier album spin-off des Carnets de Cerise, Les Carnets de Cerise et Valentin propose une histoire à deux niveaux de lecture autour de la peur de l’inconnu.

Valentin – tout comme Cerise, sa maman et le papa de Valentin – s’apprête à partir pour un long voyage autour du monde. Mais il n’a que sept ans et ce voyage lui fait un peu peur.
Pour tenter d’apaiser cette angoisse, Cerise et lui ont imaginé une histoire d’extraterrestres : dans la nuit du 18 août, Toloh-Tim a atterri dans le jardin. Il veut fuir une mission spéciale qu’il devait accomplir. Mais laquelle ? C’est ce que les agents spéciaux Cerise et Valentin devront découvrir.

Mon avis:

            La série « Les carnets de Cerise » s’est révélée tellement magique que se soit en terme d’illustrations ou de scénario, qu’il est évident que savoir ce que donne le hors-série! Mais la magie n’opère finalement pas vraiment avec cette histoire…
En effet, au niveau du scénario, je pense que les idées de base étaient très bonnes, à savoir illustrer et mettre en avant les angoisses et les appréhensions que peuvent ressentir des enfants et qui naissent quand on est exposés à des sentiments nouveaux ou face à des situations déstabilisantes. Mais je pense que les auteurs ont voulu aller trop dans la suggestion, ce qui fait qu’il est très difficile de déchiffrer les messages et que parfois, je me suis moi-même demandé s’il fallait prendre au premier degré toutes les aventures de Cerise et de Valentin, ou si tout était vraiment une face cachée. On est trop plongé dans un univers extraterrestre qui est trop déconnecté de la réalité, nos repères sont donc complètement chamboulés. Pas sûre alors que les idées véhiculées soient perçues comme telles par les enfants lisant cette histoire. 

            La construction de l’histoire reste la même que pour la série originale, à savoir l’alternance de l’histoire avec des pages du carnet de Cerise. Mais cette fois-ci encore, on retrouve un déséquilibre puisque les pages du carnet sont trop nombreuses par rapport à l’histoire.

Autour du livre:

Livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Publier un commentaire