lundi 17 février 2020

La flamme





Scénario et Illustrations: Jorge Gonzalez
Traduction: Thomas Dassance
Nationalité de l’auteur: Argentine
Editions Dupuis (7 Février 2020)
Collection Aire Libre
276 pages
ISBN-13: 979-1034737222
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 9 Février 2020
Ma note: 14/20



Résumé/4ème de couverture :

En 1904, à Buenos Aires, dans le quartier d'Avellaneda, au moment où se négociait la construction du premier stade de football du club du Racing, naissait José Maria González, un futur grand joueur de ce club surnommé "llamarada", la flamme, à cause de sa chevelure qui lui donnait une allure de fusée quand il courait derrière le ballon. Il était aussi le grand-père du dessinateur argentin Jorge González qui se sert de cette trajectoire comme point de départ pour retracer une généalogie intime liée à la passion du football et transmise de pères en fils sur quatre générations.

Mon avis:

            J’étais très curieuse de découvrir cette histoire familiale Argentine entre le football et l’art de dessin. Malheureusement, je n’y ai pas du tout été sensible, du fait d’un défaut de compréhension et d’un déséquilibre dans le contenu de l’ouvrage. En effet, on retrouve peu de texte au profit de nombreuses planches graphiques, sans texte et dans de très nombreux styles: des planches qui ressemblent à des tableaux, des dichomies sur 4 ou 6 pages, des dessins crayonnés au noir. D’ailleurs, tout l’ouvrage reste dans des tons très sombres, avec peu de contraste rendant parfois difficile la distinction de certaines petites choses au milieu d’immensités. 
L'artiste ouvre sa palette picturale pour raconter les répercussions des vocations au fil des générations en ancrant son récit dans l'histoire de son pays natal. La démarche autobiographique le conduit à explorer sa mémoire familiale, fouillant dans les souvenirs racontés, transmis et vécus. La démarche est belle, mais peut-être pas suffisamment dirigée vers un public non ancré dans cette famille.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire