Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


jeudi 22 août 2019

Meurtre en Mésopotamie (Agatha Christie)




Titre original: Murder in Mesopotamia
Traduction: Robert Nobret
Nationalité de l’auteur: Anglaise
Editions Le Livre de Poche (2019)
numéro 4716
223 pages
ISBN-10: 2253011541
ISBN-13: 978-2253011545
Genre: Policier
Lu le: 10 Août 2019
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture:

En arrivant sur le chantier de fouilles de Tell Yarimjah, Miss Amy Leatheran ouvre de grands yeux. Quoi de plus dépaysant pour une jeune infirmière que ce pays exotique, cette équipe d'archéologues installée loin de tout ? Et quelle mission singulière que d'avoir à veiller sur la belle Mrs Leidner, en proie à des hallucinations et des terreurs diverses... Miss Leatheran va tâcher de s'acquitter au mieux de ses fonctions. Mais, de masques terrifiants paraissant à la fenêtre en menaçantes lettres anonymes, les angoisses de Mrs Liedner vont finir par l'étreindre à son tour. Et lorsque cette dernière sera assassinée, Amy aura le rare privilège d'assister de près à une enquête de l'illustre Hercule Poirot...

Mon avis:

            Encore une belle découverte d’une histoire d’Agatha Christie avec Hercule Poirot en guest-star. On reste toujours dans les bases classiques connues, c’est-à-dire un meurtre, de nombreux personnages et suspects, de multiples indices, des interrogations qui s’enchaînent et un assassin à trouver. C’est un huit-clos efficace dans lequel nous sommes entraîné et qui se démarque par le fait que l’histoire soit raconté du point de vue d’un des personnages.

Points de vue/Critiques:

            Dans le cadre du challenge du Livre de Poche #jelisagathachristie, c’est « Meurtre en Mésopotamie » qui est à l’honneur pour le mois d’Août, ce qui est parfait, car je ne connais absolument pas ce titre et cette histoire. Cette nouvelle affaire que devra résoudre Hercule Poirot nous conduit dans une nouvelle contrée, et dans un domaine professionnel intéressant et particulier, à savoir l’archéologie. Sans toutefois percevoir comment se déroule une mission archéologique, comme il l’est stipulé en début d’ouvrage, on discerne plutôt le côté humain de l’expédition et non le chantier en lui-même. Même si on ne visite pas les fouilles, on n’apprend rien sur les outils, et que l’on voit à peine quelques objets, cela apporte un léger dépaysement plutôt agréable.


            Comme bon nombre des enquêtes d’Hercule Poirot, ce dernier est absent au début de l’histoire afin que l’on fasse connaissance avec tous les autres nombreux personnages, puisque chacun d’entre eux deviendra suspect. Et la particularité de cette nouvelle histoire vient du fait qu’elle soit raconter selon le point de vue d’une nouvelle arrivée dans la mission archéologique, l’infirmière Amy Leatheran, employée afin de tenir compagnie et prendre soin de la femme du chef de mission, cette dernière sera la victime du meurtre. Le fait d’avoir Amy comme personnage principal pour raconter l’histoire et pour assister le détective met presque Hercule Poirot au second plan et permet de renouveler les interactions et le classicisme de l’histoire. Ses annotations, ses opinions et le fait qu’elle prenne à partie le lecteur ajoute une pointe de piquant et permet au lecteur d’être un spectateur aux premières loges.

En bref:


            « Meurtre en Mésopotamie » est une nouvelle fois une bonne histoire, prenante et surprenante d’Agatha Christie avec son célèbre détective Hercule Poirot. Un nouvel huit-clos efficace et classique dans son déroulement mais le cadre professionnel qu’est l’archéologie nous permet d’avoir un léger dépaysement plus qu’agréable et nous permet d’en savoir plus sur le côté humain d’une telle mission. De plus, l’histoire étant racontée selon le point de vue d’un des personnages de l’histoire (et donc un suspect), permet de renouveler les intéractions et de mettre Hercule Poirot presque en second plan.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire