Mes derniers avis romans:



vendredi 24 mai 2019

El commandante Yankee





Scénario et Illustrations: Gani Jakupi
Nationalité de l’auteur: Espagnole
Editions Dupuis
Collection Aire Libre (3 Mai 2019)
224 pages
ISBN-10: 2800152001
ISBN-13: 978-2800152004
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 12 Mai 2019
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture :

Son nom ne vous dit peut-être rien : William Alexander Morgan. Pourtant, en prenant parti pour les rebelles, il devint une figure majeure de la révolution cubaine, le seul comandante non cubain avec le célèbre "Che" Guevara. Ancien soldat américain, "Yankee" combattant pour la cause de Fidel Castro et les valeurs démocratiques du Segundo Frente, son implication le mènera à participer activement aux conflits avant que les bouleversements politiques ne coupent court à ses convictions.

Au fil de plus de dix ans de recherches à recueillir les témoignages d'acteurs privilégiés de la révolution, tels que le commandant en chef du Segundo Frente Eloy Gutiérrez Menoyo en personne, à étudier les textes sur le personnage et à explorer les lieux habités par la rébellion castriste —obtenant ainsi des documents inédits à ce jour—, Gani Jakupi a tiré la matière nécessaire à ce véritable roman graphique, ainsi qu'il le souligne lui-même.

Au-delà de ce portrait des plus fidèles, Jakupi retrace ici un pan entier de l'histoire de Cuba au coeur de cette période trouble de la révolution : le quotidien des guérilléros, les antagonismes idéologiques, les coups d'éclat et d'État, tout ce qui imprègne cette île des Caraïbes incarnée par ses symboles.

« El Comandante Yankee » est, plus qu’une biographie unique, une fresque inédite sur une période historique cruciale.

Mon avis:

            Je remercie chaleureusement les éditions Dupuis en Belgique pour cette nouvelle proposition de partenariat et ce nouvel envoi. Qui ne connaît pas Che Guevera ou encore Fidel Castro? Si personnellement, je ne connais quasiment rien de cette période de l’histoire, Gani Jakupi a parfaitement su la retracer pour nous plongée au coeur de cette guerre, tout en nous fournissant des indications claires sur les personnages et les tentants et aboutissants politiques nombreux et complexes, sans jamais perdre son lecteur. 

Points de vue - Critiques:

            Entre les différents pays impliqués, les différents clans qui ont eux-mêmes différents leaders ou différentes visions et tous les différents enjeux politiques, il y a de quoi s’y perdre, sans compter que les personnages sont nombreux. Même si j’ai eu besoin d’établir un petit schéma récapitulatif pour mon propre confort, Gani Jakupi a retracer ce pan de l’Histoire de manière claire et ordonnée qui n’est pas sensé laisser le lecteur au bord du chemin de la compréhension.
Pour cela, entre une grande part de réalité et un soupçon de fiction, l’artiste narre la trajectoire de William Morgan, el commandante Yankee qui luttera et qui trouvera des causes à défendre au milieu des montagnes de l’Escambray, aux côtés de l’espagnol Elroy Menoyo. Et c’est en réunissant une masse incroyable l’informations que l’auteur kosovar nous saisit et nous entraine avec une grande facilité dans son récit qu’il ordonne de manière chronologique. Si parfois, il raccourcit quelques faits, mais sans jamais les dénaturer, il n’occulte aucune information ni aucune interaction afin de dépeindre toute la complexité de cette guérilla. Tous les personnages y ont clairement leur place, avec leurs faits marquants, le « Che » n’est pas forcément peint comme la figure emblématique et lisse comme on peut le penser aujourd’hui et que se soit les Etats-Unis, la Russie ou encore les petite guerres internes entre le leaders ne sont absolument pas occultés. 

            Au niveau du graphisme, avec un tel condensé de personnages, certains visages manquent parfois de précision. Heureusement le texte permet se resituer les choses. En revanche, les couleurs sont simplement magnifiques et elles permettent d’apprécier comme il se doit le travail sur les ambiances. 
Et si l’on veut poursuivre l’histoire, en savoir encore davantage, plus en détails et plus en profondeur, un généreux et superbe dossier en fin d’ouvrage le permet avec notamment des photos et des informations d’hier et d’aujourd’hui sur chacun des protagonistes.

En bref:


            En utilisant le destin de l’américain William Morgan, Gani Jakupi balaie, en près de deux cents planches, un peu plus de trois ans d’un conflit complexe dont les conséquences se prolongent encore aujourd'hui. Par cette histoire, à la fois enquête, fiction et hommage, l’auteur brosser le portrait d’hommes intègres, souvent inconnus, guidés par de forts idéaux. Tous les faits sont retranscris chronologiquement et les explications simples et claires permettent de ne pas perdre le lecteur dans cette oeuvre dense mais au travail riche et très documenté.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire