Mes derniers avis romans:



dimanche 13 janvier 2019

Brindille, tome 1: les chasseurs d'ombres




Scénario: Frédéric Brrémaud
Illustrations: Fédérico Bertolucci
Nationalité des auteurs: Française et Italienne
Editions Vents d’Ouest (25 Avril 2018)
96 pages
ISBN-10: 2749308437
ISBN-13: 978-2749308432
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 6 Janvier 2019
Ma note: 16/20




L’histoire:

            Une jeune femme se réveille dans un village du petit peuple. Elle ne se souvient de rien, ni de son nom, ni de comment elle est arrivée ici. Alors qu’elle tente de retrouver la mémoire et découvre les habitants de ce monde, elle s’éveille peu à peu à des pouvoirs qu’elle ne contrôle pas. Est-elle une fée ? Une jeune fille ordinaire ? Une sorcière ? Les réponses à toutes ces questions se situent sans doute dans cette mystérieuse forêt qui entoure le village. Trouvera-t-elle le courage de se rendre là où personne n’a le droit d’aller ?

Mon avis:

            Si comme moi, vous connaissez déjà les auteurs pour la série de bande-dessinée « Love » (série de BD sans texte), vous vous rendrez compte que leur nouvelle série est fait du même bois. En effet, dés les premières pages, on retrouve ces dessins très détaillés et très profonds de la nature, sans qu’aucun texte ne soit présent. Les premiers éléments nous montre ainsi un monde enchanteur et empreint de légendes, un peuple proche de la nature et craintif, des animaux qui parlent et une jeune enfant au passé oublié et qui semble avoir une destinée… Après un départ sur un rythme plutôt lent, mais qui éveille la curiosité, l’auteur déséquilibre rapidement sa trame pour précipiter son héroïne dans une quête pleine de dangers. Grâce à l’aide d’un faire-valoir ambigu, un guide à tendance comique, la petite va rapidement progresser en découvrant des contrées et des peuples inquiétants. Néanmoins, j’ai dû mal à voir un lien
entre les différentes parties et les différents peuples que va rencontrer Brindille. Sans compter que les questions concernant Brindille sont multiples et croissantes alors qu’aucunes réponses n’est apportée, cela instaure un petit sentiment d’incompréhension. 

En bref:

            Dés les premières planches, les auteurs nous plonge dans leur univers particuliers faits de détails et d’émotions passant uniquement par le dessin, sans avoir recours à du texte. On retrouve ensuite un monde enchanteur, un monde animal et un monde plus sombre entre différentes parties, mais le lien entre celles-ci, hormis le parcours de Brindille est très flous, tout comme les nombreuses questions à propos de cette jeune fille qui se multiplient mais qui ne trouvent aucune réponse. On finit donc cette histoire en demi-teinte, en étant septique sur comment répondre à toutes ces interrogations avec seulement un deuxième et dernier tome. 

Autour du livre:
  • Livre emprunté à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire