Mes derniers avis romans:



dimanche 16 décembre 2018

Les carnets de Cerise, tome 5: des premières neiges aux perséides




Scénario: Joris Chamblain
Illustrations: Aurélie Neyret
Nationalité des auteurs: Française
Editions Soleil Productions (29 Novembre 2017)
Collection Métamorphose
76 pages
ISBN-10: 2302064925
ISBN-13: 978-2302064928
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 7 Décembre 2018
Ma note: 19/20



L’histoire:

            Cerise, onze ans, vit seule avec sa mère et rêve de devenir romancière. Elle a déjà commencé à écrire ses carnets ! Son sujet favori : les gens, et surtout les adultes. Elle les observe pour tenter de deviner leurs secrets les plus enfouis Au fil de ses enquêtes, elle a compris à quel point son passé lui manquait et faisait tout pour ressurgir. À travers une correspondance avec sa mère, Cerise va replonger dans ses souvenirs, dans son enfance des premières rencontres aux premiers mensonges... Ce voyage lui dévoilera le secret de ses carnets et on comprendra enfin pourquoi elle déteste tant que les adultes dissimulent quelque chose..

Mon avis:

            Il me tardait de lire ce dernier tome des carnets de Cerise mais je n’avait pas non plus vraiment envie de quitter cette saga, sans compter que je me doutais et je me suis préparée à être touchée pour cet ultime tome. En effet, contrairement aux autres histoires, il ne sera ici pas question d’enquête pour résoudre un mystère puisque c’est le propre secret concernant Cerise qui doit nous être révélé… Ce dernier tome est donc à la hauteur de ce qu’on peut en attendre, où l’émotion est tout de suite présente pour ne plus jamais quitter le lecteur et l’histoire a su me surprendre malgré mes hypothèses nombreuses. 

C’est donc Cerise et sa propre histoire qui est le véritable sujet de cette fin de série. Tout au long de la saga, dans chacun des tomes, l’absence du papa de Cerise et la tristesse qui y est associée est abordée de manière ponctuelle et occasionnelle. Mais après tant d’années à éviter le sujet, il est temps pour Cerise et sa maman d’aborder le sujet et de crever cet abcès qui les ronge toutes les deux. C’est donc à travers un échange dans le carnet de Cerise et en remontant le temps qu’elles vont revivre leurs souvenirs et poser des mots sur ces instant si difficiles dans leur vie afin que toute la vérité soit faite au sujet du papa de Cerise. L’émotion touchante se détache très rapidement dés les premières pages et j’ai été particuliérement touchée par la maman de Cerise, avec son courage et sa détresse, car je ne m’attendais pas à cette dimension.

Avec notamment la sortie récente du volume hors-série mettant en scène un certain Valentin, j’ai eu peur d’être spoilée et était donc plus ou moins certaine de mes hypothèses concernant le papa de Cerise. Mais j’ai finalement eu tout faux et c’est tout de même assez agréable de rester surprise après tout ce temps passé auprès de Cerise!

Dans cette dernière histoire, on peut également apercevoir de très jolies allusions à tous les tomes précédents que ce soit à travers des lieux ou des personnages et ces clins d’oies sont vraiment très appréciables et permettent de clôturer encore plus merveilleusement, de manière nostalgique, la série. 

En bref:


            On s’y attendait et c’est fait: cet ultime tome des Carnets de Cerise est très bouleversant et apporte toute la lumière attendue en ce qui concerne le papa de Cerise dont les rares indices occasionnels ont été disséminées tout au long de la série. Les auteurs ont su traiter parfaitement avec douceur, poésie et beaucoup d’espoir, des sujets douloureux et difficiles comme la disparition d’un être cher, la dépression, la reconstruction, la nécessité de parler et la reconstruction. C’est vraiment un tome sublime et c’est une série magnifique pour lecteur, quelqu’il soit! 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire