Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 4 novembre 2018

Les nombrils, tome 6, 7 & 8



LES NOMBRILS, TOME 6: UN ÉTÉ TROP MORTEL!

Scénario: Delaf
Illustrations: Maryse Duluc
Nationalité des auteurs: Canadienne
Editions Dupuis (3 octobre 2013)
48 pages
ISBN-10: 280015716X
ISBN-13: 978-2800157160
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 29 Juillet 2018
Ma note: 17/20


L’histoire:

Pour Vicky, l'été s'annonce plutôt bien : vacances, soleil et plage. Mais surtout, surtout, elle a un nouveau voisin hyper-canon. Et pour une fois, elle sent qu'elle a sa chance. Elle en oublierait presque que Jenny lui fait toujours autant d'ombre quand il s'agit de draguer des surfeurs musclés ou que Karine est bien trop occupée à répéter avec le groupe de musique d'Albin pour passer du temps avec elle...

Et puis, catastrophe : dénoncée pour tricherie par un camarade de classe, Vicky se voit obligée par son père d'intégrer un camp d'anglais. Elle laisse ainsi le champ libre à Rebecca, sa grande soeur, qui s'intéresse également de très près au beau James. Vicky va passer d'atroces semaines dans ce camp où la seule fille de son âge est la soeur de James, Mégane, une insupportable peste gothique. Pour sa première grande histoire d'amour, Vicky pouvait rêver mieux. Sans compter qu'un tueur en série rôde toujours dans la chaleur de la nuit...


 

LES NOMBRILS, TOME 7: UN BONHEUR PRESQUE PARFAIT

Scénario: Delaf
Illustrations: Maryse Duluc
Nationalité des auteurs: Canadienne
Editions Dupuis (4 Septembre 2015)
52 pages
ISBN-10: 2800163534
ISBN-13: 978-2800163536
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 20 Octobre 2018
Ma note: 17/20


L’histoire:

Pour Vicky, le bonheur est total : ses parents la préfèrent enfin (!) à son insupportable grande sœur Rebecca, elle sort avec James, beau jeune homme promis au plus bel avenir, et le barbecue familial de fin d'été lui permet d'afficher son insolente réussite à la face de tous les voisins. Quant à Jenny, elle connaît un double bonheur : avec le musculeux Jean-Franky, elle a les tablettes de chocolat ; avec le gentil Hugo, elle a les attentions de chaque instant. Karine, elle, a une nouvelle passion et ce n'est pas un garçon : son groupe de musique vient d'être signé par un gros producteur, et son seul léger souci est de remonter le moral à Albin, leader de la formation, qui est en pleine dépression depuis les événements tragiques de l'été (et du tome 6). Mais la vie est cruelle et le bonheur fragile, surtout quand on triche avec ses propres sentiments. Heureusement qu'il reste l'amitié...

Mon avis:

            Plus les tomes des « nombrils » paraissent, plus ils sont excellents! En effet, on s’oriente de plus en plus vers une seule histoire complète, en fil rouge, au profit de petites scénettes. De plus, les auteurs ont su renouveler cette histoire d’amitié originale et hors norme entre deux filles, belles mais pas érudites, qui profitent, au nom de l’amitié, d’une fille en apparence moins belle mais intelligente. Même si on retrouve cette différence d’intelligence et de beauté en toile de fond avec les gags toujours vachards, les réflexions nunuches de Jenny et l’égocentrisme de Vicky, on aborde progressivement différents autres thèmes plus importants avec de nouveaux personnages. Après l’amitié comme thème principal dans les premiers tomes, les filles évoluent (dans le sens grandissent pour les deux acolytes de Karine^^) et c’est donc l’amour qui devient progressivement le thème principal. Pour Karine, c’est plutôt le premier amour qui est mis en scène, pour Jenny, c’est l’amour et les apparences et pour Vicky c’est l’amour inattendu. C’est d’ailleurs par le biais de Vicky que j’ai eu quelques surprises et qui m’apparaît comme le plus prometteur et intéressant en terme de scénarios pour le futur.

Ce qui est également appréciable dans cette série, c’est qu’un fait, un détail ou même un  personnage qui est apparu à un moment donné, de façon ponctuelle, sera retrouvé plus tard en reprenant cela comme un clin d’oeil ou en rebondissant dessus et en l’étoffant. Rien n’est donc laissé au hasard, et tout cela forme une très grande et drôle famille.

En bref:

            En gardant cette trame de fond au sujet des traits de caractère dominants de Karine, de Vicky et de Jenny qui nous donne de très bons gags plus ou moins vachards, les auteurs continuent de faire évoluer leurs personnages vers une histoire unique, en l’orientant plutôt vers les pentes tumultueuses de l’amour. De nombreux thèmes importants sont finalement abordés sous cet humour omniprésent et on touche à différentes formes d’amour par le biais des trois filles, qui inaugure une suite très intéressante.



LES NOMBRILS, TOME 8: EX, DRAGUE ET ROCK’N’ROLL

Scénario: Maryse Dubuc
Illustrations: Delaf
Nationalité des auteurs: Canadienne
Editions Dupuis (9 novembre 2018)
48 pages
ISBN-10: 280017157X
ISBN-13: 978-2800171579
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 5 Août 2019
Ma note: 16/20



Mon avis:


            Pour ce huitième tome, on retrouve Karine, Jenny et Vicky là où on les avait laissés et tout le long de ce tome, on ne peut pas dire que l’on soit en présence de révélations ou d’actions grandiloquentes, contrairement aux  deux ou trois tomes derniers. En écartant Karine qui continue de suivre sa voie et qui semble devenir un personnage « rangé », on retourne aux bases de la saga avec Vicky qui continue de manipuler et de se venger et Jenny qui connaît la déchéance et qui devient le bouc-émissaire. Toutes les deux courent les garçons, la gloire et l’admiration de tous. Mais après avoir touché le fond, Jenny semble sur le bon chemin pour devenir quelqu’un de bien tout en étant elle-même. Il n’y a que Vicky qui est égale à elle-même du début à la fin mais qui voit le retour du bâton arrivé sur elle à la fin du livre, ce qui inaugure une suite centrée sur elle pour prochain tome.    
                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     
Autour du livre:
  • Livres empruntés à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire