Mes derniers avis romans:



dimanche 21 octobre 2018

Reine d'Égypte, tome 3 & 4


REINE D’ÉGYPTE, TOME 3

Titre original : Aoi Horus no Hitomi - Dansou no Joou no Monogatari, book 3
Traduction: Fédoua Lamodière
Scénario et Illustrations: Chie Inudoh
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Ki-oon (12 Octobre 2017)
Collection Kizuna
218 pages
ISBN-13: 979-1032701379
Genre: Manga
Lu le: 13 Septembre 2018
Ma note: 17/20


Résumé/4ème de couverture :

Le harem de Thoutmosis est le théâtre de macabres machinations : Sothis, la favorite, entend bien conserver son rang, quitte à assassiner toute femme portant l'enfant de pharaon ! Lorsque Chepsout découvre la vérité, elle fait emprisonner la coupable, sans se douter que le châtiment est loin d'être suffisant ...
Les conséquences ne se font pas attendre ; de folles rumeurs commencent à courir sur les relations entretenues par la reine et son scribe, condamnant Senmout à l'exil. Désormais dotée du seul appui d’Hapouseneb, la jeune femme parviendra-t-elle à reprendre la main ?



REINE D’ÉGYPTE, TOME 4

Titre original : Aoi Horus no Hitomi - Dansou no Joou no Monogatari, book 4
Traduction: Fédoua Lamodière
Scénario et Illustrations: Chie Inudoh
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Ki-oon (3 Mai 2018)
Collection Kizuna
218 pages
ISBN-13:  979-1032702628
Genre: Manga
Lu le: 12 Octobre 2018
Ma note: 17/20


Résumé/4ème de couverture :

Après la trahison de Satrê, Chepsout est obligée de changer ses plans… Elle se résout donc à porter l’enfant de pharaon et donne naissance à une fille en pleine santé. Hélas, l’état de Séthi, lui, commence à se dégrader ! Il doit mettre un terme à sa campagne et garder la chambre, très affaibli par le mystérieux mal qui le ronge.

Lorsque la reine découvre que tout cela n’est qu’une manigance des prêtres d’Amon pour récupérer le pouvoir, elle prend une décision radicale : tuer son époux afin d’être la dépositaire de ses dernières volontés… C’est ainsi qu’elle devient la régente du prince Djehouty, alors âgé de trois ans, avant d’embarquer avec lui pour Avaris !

Mon avis:

Cette série est tellement addictive, surtout lorsque l’on aime plus particulièrement tout ce qui concerne l’Égypte ancienne ! Chaque tome est vraiment une petite pépite et l’histoire est dense et bien ficelée, avec beaucoup d’enjeux, liés au pouvoir, à la succession, aux guerres, aux alliances, aux stratégies et aux ordres religieux. Le tome 3 nous fait largement avancer dans l’histoire et dans la destinée de Chepsout et nous laisse à la fin sur un véritable coup de force de sa part, comme s’il s’agissait d’une fin de cycle, tant la vie de Chepsout va basculer. Dans le tome 4, on entre donc dans une nouvelle ère, mais qui s’avère être similaire pour les enjeux concernant Chepsout. Quoiqu’il en soit, on se passionne  pour la vie de cette dernière, dont on a hâte de connaître la destinée.

Points de vue - Critiques:

Entre pouvoir en place incarné par Pharaon ou par les prêtes très influents, Chepsout se débat intérieurement pour pouvoir mettre en pratique sa stratégie de future gouvernante tout en restant à sa place actuelle de femme de Pharaon. Car il s’agit avant tout de ne froisser et fâcher personne et de tenir son rang. Mais quand on a un caractère et des ambitions bien supérieures à ce que la société impose de vous, on est sans cesse tiraillé et tenaillé à l’image de Chepsout. Alors lorsqu’une opportunité vient pointer le bout de son nez, Chepstout prend à bras le corps la situation et trouve la solution adéquate dont il lui faudra beaucoup de courage. Elle n’en devient qu’exemplaire et force notre admiration pour elle.

Depuis la mort de Pharaon, Chepsout va donc construire un nouveau chapitre de sa vie, en tant que Régente et Reine mère. Mais, même si elle s’approche de plus en plus de son but (être une femme Pharaon), sa vie est loin d’être une sinécure. En effet, même avec son fils comme Pharaon, encore jeune, qu’elle peut encore façonner à sa façon, surtout en ayant ce rôle de Régente,  elle se retrouve confronter aux mêmes difficultés. Entre Djehouty qui semble être fait dans le même moule que son père, les prêtres des divinités qui veulent mettre leurs nez dans les affaires et qui montent en puissance dans le royaume et les partisans de l’ancien Pharaon toujours à l’affût, Chepsout ne sait plus quelle visage donné : celle de la future Pharaon ou celle de la mère ? Ses doutes constants sont touchants et malgré cela, elle reste forte et déterminée. Heureusement, elle peut compter sur des alliés, certains peu nombreux mais importants dans son équilibre. On retrouve donc son conseiller qui est présent pour l’épauler, qui arrive à la fois à la bousculer quand il faut mais aussi à la calmer ou à la faire réfléchir. Et nous avons aussi le plaisir de retrouver Senmout, qui revient sentimentalement plus conquérant après son exil et son apprentissage de maçon pour notre plus grand bonheur (et aussi celui de Chepsout).

En bref:

            Entre désirs et désillusions et entre tendresse et cruauté, ces tomes nous offrent beaucoup d’actions, d’entreprises et d’enjeux. Cherpsout va devoir prendre son destin en main au moment où cela s’impose et force ainsi notre respect. Même si le pouvoir en place change et que Chepsout peut enfin y mettre un peu plus sa patte, avant de voir son objectif final de devenir Pharaon accompli, il semblerait qu’elle soit toujours confrontée aux mêmes enjeux mais cette fois-ci en étant très partagée entre sa condition de Régente et de mère. On allie encore parfaitement politique et intimité donnant une histoire réellement passionnante dont il nous tarde de connaître la suite de cette destinée hors-norme.


Autour du livre:
  • Tome 1 (ß chronique à retrouver ici)
  • Tome 2 (ß chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire