Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


jeudi 20 septembre 2018

Hier encore, c'était l'été (Julie de Lestrange)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche (10 Mai 2017)
numéro 344775
378 pages
ISBN-10: 2253069868
ISBN-13: 978-2253069867
Genre: Contemporain
Lu le: 2 Septembre 2018
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance. Ensemble, ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais, lorsqu’à vingt ans, la vie les prend, la chute est brutale. En une décennie, cette jeunesse perdue mais pas désillusionnée va devoir se battre pour exister. À travers les drames subsistent alors l’amitié, les fous rires, les joies, et l’amour, qui les sauvera.
Tendre portrait d’une époque, Hier encore, c’était l’été est un roman optimiste qui accroche le cœur pour ne plus le lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de nos victoires et de nos peines. C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.  

Mon avis:

            « Hier encore, c’était l’été » fut ma lecture coup de coeur surprise de cet été! Et dire que j’avais ce livre dans ma PAL depuis plus d’un an, voilà comment on regrette de ne pas l’avoir lu avant! En effet, j’avais acheté ce livre au salon Saint-Maur de l’année dernière après m’être laissée convaincre par l’autrice (car j’avais peur qu’il s’agisse du genre d’histoire qui raconte la vie des protagonistes sans qu’il y ait d’accroches et de rebondissements). Et je remercie chaleureusement Julie de Lestrange pour m’avoir convaincu car je suis conquise! Du coup je regrette vraiment de pas avoir lu le livre avant Saint-Maur de cette année, car j’aurais pu aller voir l’autrice afin de lui donner mon ressenti et la remercier en personne! Ce sera pour le tome 2 dont j’attends la sortie avec impatience! 

Points de vue/Critiques:

            On pourrait résumer « Hier encore, c’était l’été » par le récit d’une bande d’amis façon Friends, mais sans les gags et l’humour, puisque l’on garde un certain sérieux lié tout simplement à la réalité de la vie. Afin de mieux connaître tous les personnages que l’on suit et afin de comprendre d’où est partie cette amitié forte, l’autrice a eu la judicieuse idée de remonter une voire deux générations avant eux. Nous faisons donc connaissance dés le début du livre avec les parents et les grands-parents de la famille Fresnais, habitants le chalet de l’amitié, et ceux de la famille Lefèvre, habitant juste à côté, dans le chalet aux volets rouges. Nous ne suivrons pas ces personnages tout le long du roman, mais ils servent véritablement de base pour la compréhension des liens unissant la petite dizaine de jeunes gens que l’on va suivre. Alors oui, au début ça fait beaucoup de prénoms et de ramifications à retenir. Heureusement, deux petits arbres généalogiques sont présents et l’on se rend vite compte que l’on doit se concentrer sur la plus jeune des générations. Et encore plus, on prend conscience que c’est plutôt Alexandre qui est le personnage principal, celui que l’on va le plus suivre et qui permet de retrouver tous les autres. 
Cette construction paraît peut-être complexe à expliquer, mais au final, elle est très simple, cadrée, elle coule de source et apporte le poids nécessaire à ce genre d’histoire pour ne pas être qu’une « simple » histoire de vie. 

« Hier encore, c’était l’été », est un roman d’amour et d’amitié, ancré dans la réalité et c’est sa grande force. On part de l’insouciance et de la naïveté de l’enfance, on passe par les soubresauts de l’adolescence afin de basculer dans l’âge adulte avec ses espoirs, ses peines, ses joies, ses incertitudes et ses responsabilités. Avec tous les jeunes gens que nous suivons, on va les voir grandir, s’éloigner, se rapprocher, se disputer mais s’aimer tout simplement. L’amitié est donc véritablement le point d’orgue du roman. 

En bref:


            Avec son premier livre « Hier encore, c’était l’été », Julie de Lestrange m’a offert une très belle lecture surprise. A travers les nombreux jeunes personnages que l’on va suivre (dont on oubliera pas leurs origines familiales), on lit véritablement une histoire de vie entraînante et ancrée dans la réalité. Ce roman illustre parfaitement le fait que la vie suit son chemin et que l’existence au quotidien apporte son lot de surprises, de sentiments, et d’obligations mais que l’essentiel réside dans l’amitié et l’amour qui constituent une ancre solide dans ce long fleuve plus ou moins tranquille qu’est la vie. 

2 commentaires:

  1. J'ai les mêmes mots que toi : j'ai été conquise par ce coup de cœur surprise ! En revanche la suite m'a moins emballée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha mince pour la suite... encore une sortie poche que je surveilles, mais c'est sûr que je me laisserait tenter! Je te dirais mon retour!

      Supprimer