Mes derniers avis romans:



dimanche 27 mai 2018

Olympe de Gouges




Scénario: José-Louis Bocquet
Illustrations: Catel Muller
Nationalité des auteurs: Française
Editions Casterman (10 mars 2012)
Collection Ecritures
488 pages
ISBN-10: 2203031778
ISBN-13: 978-2203031777
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 4 Mai 2018
Ma note: 15/20



L’histoire:

De Montauban en 1748 à l’échafaud parisien en 1793, quarante-cinq ans d’une vie féminine hors normes, et l’invention d’une idée neuve en Europe : la lutte pour les droits des femmes. 
Née dans une famille bourgeoise de province, sans doute fille adultérine d’un dramaturge à particule, Marie Gouze dit Olympe de Gouges a traversé la seconde moitié du XVIIIe siècle comme peu de femmes l’ont fait. Femme de lettres et polémiste engagée, elle se distingue par son indépendance d’esprit et l’originalité parfois radicale de ses vues, s’engageant pour l’abolition de l’esclavage et surtout pour les droits civils et politiques des femmes. Opposée aux Robespierristes et aux ultras de la Révolution, elle est guillotinée pendant la Terreur.

Comme ils l’avaient fait avec Kiki de Montparnasse, Catel et Bocquet retracent de façon romancée, mais avec une rigueur historique constante, le parcours de vie de cette femme d’exception, dont les idéaux très en avance sur son temps ont forgé quelques-unes des valeurs clés de nos sociétés d’aujourd’hui. En quelque trois cent planches de création exigeante et généreuse, un magnifique portrait féminin et un hommage vibrant à l’une des figures essentielles du féminisme.

Mon avis:

Tout comme pour Kiki de Montparnasse et Joséphine Baker, Catel & Bocquet se concentre une nouvelle fois, sur une figure féminine emblématique mais qui reste finalement assez méconnue. Olympe de Gouges est surtout célèbre pour avoir été l’auteure de la fameuse Déclarations des droits de la femme et de la citoyenne, mais qui été également une des premières figures du combat féministe. 
Les auteurs relatent ainsi la vie hors-normes et le combat d’une femme d’exception qui, finalement, s’est battue quotidiennement contre le système masculin. Ce combat lui est venu naturellement, notamment dans le domaine de l’art théâtral dont elle a toujours été passionnée et dans lequel elle a toujours rencontré des obstacles à sa carrière.  On comprend alors que ce combat féministe lui est un peu tombé dessus, et qu’elle n’a pas cherché à faire contre vents et marées cette déclaration. 

Sous ses airs féministe, on découvre une Olympe de Gouges qui est avant tout une mère qui n’oublie jamais les intérêts de son fils, et une amante dont la passion ne cède pas devant le désir de demeurer maîtresse de son destin. L’admiration pour cette femme gagne du terrain au fur et à mesure des pages: on veut en apprendre plus sur ce personnage qui s’avère à la fois fascinant et attachant. De plus, à travers cette existence hors du commun, l’album offre un excellent rappel des réalités de l’époque, en ce qui concerne la gente féminine et du déroulement de la Révolution française.

En bref:

            Une nouvelle bande-dessinée biographique très complète et très informative, qui nous retrace de façon très plaisante toute la vie de Olympes de Gouges, une des premières combattantes féministes. Cette femme surtout connue pour la Déclaration des droits de la femme est finalement une femme assez malconnue dont toute la lumière est faîte ici de manière complète et chronologique. 

Autour du livre:

  • Livre emprunté à la bibliothèque

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire