Mes derniers avis romans:



lundi 7 mai 2018

Minute, papillon! (Aurélie Valognes)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche (7 Mars 2018)
numéro 34863
312 pages
ISBN-10: 2253073172
ISBN-13: 978-2253073178
Genre: Contemporian
Lu le: 23 Avril 2017
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Rose, 36 ans, mère célibataire, est une femme dévouée qui a toujours fait passer les besoins des autres avant les siens. Après avoir perdu son père et son emploi, la jeune femme apprend que Baptiste, son fils unique de 18 ans, quitte la maison. Son monde s’effondre.
Cette ex-nounou d’enfer est alors contrainte d’accepter de travailler comme dame de compagnie pour une vieille dame riche et toquée, Colette, et son insupportable fille, la despotique Véronique.
Et si, contre toute attente, cette rencontre atypique allait changer sa vie  ?

Mon avis:

            Avec « Minute, papillon! » que j’ai lu en lecture commune avec Ingrid (du blog les Instants de lecture) et Laurence (cycylolo), je peux maintenant dire que j’ai lus tous les livres de Aurélie Valognes! Il est donc ainsi possible et logique que je fasse quelques comparaisons de préférence. Ainsi, non seulement j’ai trouvé quelques ressemblances avec « mémé dans les orties », mais en plus, je dirais que c’est le livre que j’ai le moins préféré. Néanmoins, aucune négativité dans mon ressenti et ma chronique, puisque l’histoire reste tendre et fraîche et cela reste un bon livre offrant un bon moment de lecture.   

Points de vue/Critiques:

            Tout comme ses deux premiers opus, « Minute, papillon! » s’inscrit dans le registre du feel-good et Aurélie Valognes confirme qu’elle est faite pour ce style. L’environnement est tellement ancré dans nos vies quotidiennes, que l’on aucun mal à l’imaginer. Ce réalisme se retrouve aussi également dans les personnages et dans ce qu’ils vivent puisque si ce n’est pas notre propre vie ou quotidien qui est relaté, c’est forcément une situation qui ne nous est pas totalement étrangère. Mais le petit plus, c’est le fait de prendre des situations qui semble assez banales et anodines pour les transformer en aventure qui va nous faire travers de multiples émotions. 

Avec les personnages de Rose et surtout de Colette, j’ai tout de suite vu des ressemblances avec les personnages de « Mémé dans les orties ». Mais tout comparaison s’arrête là. J’ai beaucoup aimé le personnage de Colette, avec son côté un peu toquée et brute de décoffrage. De ce fait, j’ai été un poil déçu qu’à la fin du livre, elle soit de plus en plus occultée, que l’on se concentre de moins en moins sur elle, au point de ne presque plus avoir de ses nouvelles à la fin du livre. Cet effacement de Colette s’est fait au profit du personnage principal qu’est Rose qui voit sa vie de plus en plus chamboulée. Je ne me suis pas plus attachée que cela à Rose, que l’on a envie de prendre par les épaules pour le secouer et de lui mettre des coups de pieds aux fesses! Véronique, la fille de Colette, est elle vraiment exécrable et détestable et le fils de Rose, m’a laissé un goût amer puisque même si je comprends ses attentes qui sont tout à fait légitimes, je l’ai trouvé très dur envers sa mère, qu’il n’a jamais essayé de comprendre. 
Contrairement aux autres livres de Aurélie Valognes pour lesquels il est très facile de s’attacher aux personnages, ceux de « Minute papillon » laissent plutôt de marbre

Quoiqu’il en soit, en dehors des personnalités individuelles, on assiste véritablement à une histoire trans-générationnelle dans laquelle chacun va apprendre, puiser et donner à d’autre.

En bref:

            Ce troisième roman de Aurélie Valognes reste sur la même vague que Mémé dans les orties ou encore de En voiture, Simone: l'histoire est simple et efficace, elle délivre un bon message et nous fait ressentir de belles émotions. Néanmoins, pour ce livre il m’a manqué un petit peu de renouvellement et de surprise, donc pour moi rien de le distingue vraiment des opus précédents de l’autre et je dirais même que, même si j'ai passé un agréable moment, ce troisième roman de l'auteure est celui que j'ai le moins apprécié.

Autour du livre:
  • De la même auteure:
    • Mémé dans les orties (<— chronique à retrouver ici)
    • Nos adorables belles-filles/En voiture Simone  (<— chronique à retrouver ici)
    • Au petit bonheur la chance  (<— chronique à retrouver ici)


4 commentaires:

  1. Pour avoir lu ce roman également, je dois avouer que mon ressenti est plus ou moins le même que toi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai pu lire d'autre avis du même genre: bonne lecture mais c'est pas ce titre que l'on préfère de l'auteure!

      Supprimer
  2. Je ne l'ai pas encore lu mais n'ai pas lu non plus Mémé dans les orties. Je te dirai donc ce que j'en ai pensé puisque j'ai lu En voiture Simone et Au petit bonheur la chance.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je trouve "Mémé dans les orties" meilleur et avec plus de "mordant"! ;)

      Supprimer