Mes derniers avis romans:



mercredi 2 mai 2018

Les soeurs Carmine, tome 1: le complot des corbeaux (Ariel Holzl)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Mnémos (16 Mars 2017)
Collection Naos
263 pages (en imprimé); 191 pages (en ePuB)
ISBN-10: 2354085451
ISBN-13: 978-2354085452
Genre: Fantasy
Lu le: 20 Avril 2018
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

            Merryvère Carmine est une monte-en-l’air, un oiseau de nuit qui court les toits et cambriole les manoirs pour gagner sa vie. Avec ses sœurs, Tristabelle et Dolorine, la jeune fille tente de survivre à Grisaille, une sinistre cité gothique où les mœurs sont plus que douteuses. On s’y trucide allègrement, surtout à l’heure du thé, et huit familles d’aristocrates aux dons surnaturels conspirent pour le trône.

Après un vol désastreux, voilà que Merry se retrouve mêlée à l’un de ces complots ! Désormais traquées, les Carmines vont devoir redoubler d’efforts pour échapper aux nécromants, vampires, savants fous et autres assassins qui hantent les rues…

Mon avis…:

…Général:

            Lorsque j’ai vu passé ce livre sur la chaîne de Alex s’habille en Prada, le résumé m’avait tout se suite interpellé par toute sa magie et surtout par toute son ambiance très noire et glauque, environnement pas vraiment banal dans le milieu coloré et plein d’étoiles scintillantes de la fantasy! Je n’ai pas résisté longtemps et j’ai acquis la version numérique. Et une fois plongée dedans, impossible de s’en détacher! J’ai vraiment adoré ce premier tome en particulier les personnages à l’image des trois soeurs Carmine aux trois caractères très différents les uns des autres, et l’ambiance très sombre où meurtres, violences et méchancetés sont une norme presque banale et évidente. Le scénario ne présente à première vue, pas de grande originalité par rapport à l’intrigue, mais les nombreux rebondissements nous tiennent continuellement en haleine.

… Sur les personnages:

            Merryvère, le personnage principal de ce premier tome, est une héroine intéressante, courageuse et altruiste mais qui m'a peut-être moins marqué que ses deux soeurs. En effet, sa grande soeur Tristabelle, qui est peut-être celle que l’on retrouve le moins dans l’histoire, est très marquante par sa personnalité très détestable: elle parle et se considère comme quelque chose de très précieux, elle est imbue d’elle-même, elle prend tout le monde de très haut avec qui est elle est continuellement exécrable. Et la plus jeune des soeurs Carmine, Dolorine, est tout simplement ma petite chouchoute. Elle a le don de voir les fantômes, et mène sa petite vie de son côté, sans que ses soeurs s’attardent sur elle puisqu’elles ne croient pas à son don alors qu’ils leur seraient bien utile!!! Les passages du livre qui nous font découvrir des extraits de son journal intime sont un vrai régal et correspondent aux moments où l’on rigole le plus! 
Ainsi, à l’image de l’histoire, les soeurs Carmine sont toutes particulièrement atypiques!

Points de vue/Critiques:

            Quelle superbe ambiance pour « les soeurs Carmine »!!! Pas dans le sens, une « belle » ambiance, mais plutôt une ambiance tellement originale et atypique, que l’on est tout de suite happé et presque fasciné par ce singulier environnement. On peut citer de nombreuses choses pour s’en faire très rapidement une image: les prénoms des personnages, les métiers reconnus de monte-en-l’air (cambrioleuse) ou d’assassin, la cité gothique de Grisaille, les habitants qui vont de vampires à de simples humains aristocrates en passant par des morts-vivants et des créatures hybrides, l’utilisation de gazs tueurs pour nettoyer les rues des mendiants et des sans-abris, et la méchanceté et la violence comme valeurs normales et usuelles. 
Malgré toutes ces notes empruntent de noirceur et de glauque, ce n’est absolument pas le sentiment que l’on a à la lecture!!! L’auteur fait en sorte de raconter tout cela avec un certain détachement, accentué par beaucoup d’humour, de second degré, sur un ton très grinçant donnant un côté décalé au cynisme ambiant.

Les enjeux de l’intrigue ne m’ont pas véritablement surprise, puisque l’on reste sur quelque chose d’assez classique (mais qui peut par contre, s’enrichir, s’étoffer et surprendre par la suite). Néanmoins, les nombreux rebondissements, les péripéties multiples des trois soeurs Carmine ainsi que l’action quasi continuelle font que l’on ne veut pas perdre une miette de ce récit, qui devient très vite saisissant et prenant!

En bref:

            Le premier tome des Soeurs Carmine est une très belle entrée en matière et inaugure un style et un environnement tout à fait singulier et atypique: malgré la noirceur ambiante, c’est une véritable bouffée d’oxygène. A l’image des personnages tous plus différents et originaux que les autres, l’univers est extrêmement riche, glauque et morbide à souhait mais tout en étant très décalé et drôle, ne nous conférant jamais un sentiment de malaise. L’intrigue reste somme toute assez classique, mais les nombreux rebondissements nous tiennent en haleine tout le long de l’histoire.

Autour du livre:
  • Tome 2: Belle de gris
  • Tome 3: Dolorine à l'école
  • Livre lu en numérique



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire