Mes derniers avis romans:



mardi 1 mai 2018

Il est grand temps de rallumer les étoiles (Virginie Grimaldi)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Fayard (2 Mai 2018)
396 pages
ISBN-10: 221370970X
ISBN-13: 978-2213709703
Genre: Contemporain
Lu le: 22 Avril 2018
Ma note: 18/20





Résumé/4ème de couverture:

Anna, 37 ans, croule sous le travail et les relances des huissiers. Ses filles, elle ne fait que les croiser au petit déjeuner. Sa vie défile, et elle l’observe depuis la bulle dans laquelle elle s’est enfermée. À 17 ans, Chloé a des rêves plein la tête mais a choisi d’y renoncer pour aider sa mère. Elle cherche de l’affection auprès des garçons, mais cela ne dure jamais. Comme le carrosse de Cendrillon, ils se transforment après l’amour. Lily, du haut de ses 12 ans, n’aime pas trop les gens. Elle préfère son rat, à qui elle a donné le nom de son père, parce qu’il a quitté le navire. Le jour où elle apprend que ses filles vont mal, Anna prend une décision folle : elle les embarque pour un périple en camping-car, direction la Scandinavie. Si on ne peut revenir en arrière, on peut choisir un autre chemin.

Mon avis:

            Merci beaucoup à Fayard pour l’envoi en avant-première du dernier livre de Virginie Grimaldi! Lorsque l’attaché de presse de cette dernière m’a contacté pour savoir si je souhaitais recevoir le livre, c’était la danse de la joie!!!
Et merci à Virginie Grimaldi pour nous offrir, une fois n’est pas coutume, ce super livre qui est devenu un coup de coeur, comme l’ont été pour moi « Tu comprendras quand tu seras plus grande » et « Le premier jour du reste de ta vie ». Et je vous dit même bravo pour cette formidable régularité au niveau de la qualité, car il m’est impossible de discerner un préféré par rapport à un autre, aucun n’est moins bon, tant au niveau de l’histoire, du rire ou des émotions! Alors chapeau et merci!

Points de vue/Critiques:

Comment résumer un livre coup de coeur? Comment vous faire passer en une chronique tout le bonheur ressenti une fois le livre terminé? Peut-être en vous disant que l’on retrouve tout ce que l’on attend d’une super histoire: des personnages attachants et charismatiques, des émotions passant par l’amour, l’amitié, la haine, la rancoeur, le mal-être et le rire, une histoire de famille qui n’est pas toute simple et rose et qui possède une part d’ombre dans le fond, un petit suspense avec des enjeux majeurs, une construction juste idéale qui donne les points de vue de chacune des trois filles créant une dynamique parfaite, une fin qui vous surprend totalement et qui vous laisse presque pantois et enfin, vous tartinez tout cela d’une bonne grosse dose d’humour qui vous fera véritablement rire aux éclats (de ce fait, attention dans les transports en commun où la discrétion ne sera pas permise!). 

Le roman s’articule donc autour d’Anna et de ses deux filles. Chacune d’elle participe à la construction de l’histoire puisque, à côté des chapitres consacrés à Anna où la narration est à la première personne, on retrouve les chapitres consacrés à Chloé sous forme de chroniques pour son blog personnel et les chapitres consacrés à Lily, qui écrit à son journal intime.
C’est à travers ces derniers que l’on va retrouver cet humour omniprésent dans tout le livre. Il est en effet, presque seulement condensé dans le personnage de Lily (presque, parce que Anna en tient aussi une couche!). Les chapitres consacrés à son point de vue sont toujours très attendus et sont de véritables petits bonheurs et des fous rires garantis. Elle possède la logique implacable d’une enfant de son âge sur certaines choses alors que pour d’autres, elle n’en comprend pas encore tout le sens et essaie de le faire à sa manière… 
C’est aussi à travers les expressions françaises que l’on connait tous, que Lily va nous faire mourir de rire, puisqu’elle les revisite à sa sauce! Autant vous dire que cela prend un tout autre sens! Je ne peux résister à l’envie de vous en partager: « à brûle-parpaings », « pleuvoir comme vache à lait », « on y est pas allé avec le dos de la main morte » ou encore « faut pas pousser mémé dans la peau de l’ours ». 

Mais sous cette histoire tendre de famille, il y a une histoire pleine de sensibilité et d’espoir puisque l’auteure aborde aussi des sujets plus graves comme la différence, le passage à l’âge adulte, le divorce, la violence conjugale, les difficultés financières, la reconstruction ou encore l’autisme. Et étant donné que nous embarquons totalement à bord de ce road trip en Scandinavie en compagnie loufoque d’Anna et de ses filles, c’est l’espoir qui rejailli sans cesse au fil des pages afin de nous faire rallumer plein d’étoiles dans nos yeux.

Et cerise sur le gâteau, tout comme dans « Le premier jour du reste de ta vie », Virginie Grimaldi nous fait une nouvelle fois voyager. A travers les yeux des personnages, nous découvrons de magnifiques paysages: les fjords, les baleines, les lieux d’exceptions et bien sûr les gens que l’on rencontre dont chacun à une histoire qui peut secouer les certitudes de n’importe qui.

En bref:

            Une nouvelle fois, Virginie Grimaldi vous vise en plein coeur à travers son nouveau roman, et l’histoire atteint bel et bien sa cible. C’est un véritable coup de coeur. Avec Anna et ses filles, nous embarquons dans un véritable road-trip en Scandinavie et dans une histoire tendre, belle, touchante, divertissante, plein de sensibilité et d’humour. Lisez impérativement ce livre, partez en voyage, vivez et rigolez, c’est satisfait ou remboursé (à défaut d’être remboursé par la Sécu)!

Autour du livre:
  • De la même auteure:
    •  Le premier jour du reste de ta vie (<— chronique à retrouver ici)
    • Tu comprendras quand tu seras plus grande (<— chronique à retrouver ici)


2 commentaires:

  1. je n'ai lu qu'un livre de cette auteure (le premier jour du reste de ta vie) et j'avais beaucoup aimé ! Il me faudrait vraiment retenter l'aventure avec celui-ci qui me tente beaucoup !!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha oui, si tu as aimé un de ses livres, tu ne pourras qu'aimer tous les autres! ;)

      Supprimer