Mes derniers avis romans:



lundi 23 avril 2018

Conte de Timba: chat céleste messager d'amour et de bonne humeur (Sheila Jeffries)




Titre original: Timba comes home
Traduction: Olivia Bazin-Lawton
Nationalité de l’auteur: Anglaise
Editions Pocket (1er Mars 2018)
numéro 16803
288 pages
ISBN-10: 2266271563
ISBN-13: 978-2266271561
Genre: Contemporain
Lu le: 12 Mars 2018
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture:

Seul et affamé, Timba est encore un chaton quand Leroy le recueille. Et il se prend tout de suite d'affection pour ce petit garçon triste. Mais aussi pour Angie, son professeur. Tous les deux vont tisser un lien spécial : Angie va tout faire pour que le chat noir aux grands yeux verts retrouve Vati, son frère, abandonné lui aussi et auquel il avait pourtant promis de rester à jamais unis contre le monde...
Les deux chatons trouveront-ils le chemin qui les mènera l'un à l'autre ? Sauront-ils user du pouvoir qui leur est donné de guérir la vie des gens qu'ils aiment ?

Mon avis:

            J’avais déjà le premier livre de l’auteure « Les moustaches de la sagesse » avec ma petite Hélène du blog Ma toute petite culture. (dont vous trouverez sa chronique ici). Et en tant qu’amoureuses et maîtresses de chats, on ne change pas une équipe qui gagne, on se procure rapidement ce nouveau livre de l’auteure dont je surveillais la sortie et on se refait une petite lecture commune! 
Tout comme pour « Les moustaches de la sagesse » cette lecture est toute pipou / doudou / chouchou pour reprendre les termes utilisés par Hélène, puisque ça colle parfaitement! Si vous aimez les chats et si vous voulez une jolie lecture sans prise de tête, allez-y!

Points de vue/Critiques:

            J’ai beaucoup aimé découvrir l’histoire de Timba, au point que je pense que je préfère ce livre par rapport aux « Moustaches de la sagesse ». En tout cas, elle m’a plus marqué et il me semble qu’elle est plus simple mais en même temps plus structurée. Même si ce livre peut être lu indépendamment du premier livre de l’auteure, je recommanderais de lire ce dernier qui avait pour « personnage » principal Salomon, puisque « Conte de Timba » n’est pas tout à fait une suite, mais le « personnage » principal est un des fils de Salomon… Ce joli clin d’oeil est une belle surprise à l’entame de cette histoire. Et tout comme Salomon, Timba petit chaton noir (comment ne pas craquer!) possède cette patte qui arrive à émouvoir le lecteur sans tomber dans le mièvre. C’est également drôle et on se laisse très facilement porter par le rythme de lecture. La narration est faite uniquement du point de vue de Timba: j’ai beaucoup aimé ce point puisqu’il me semble que dans « Les moustaches de la sagesse », on n’avait pas que le point de vue de Salomon, d’où cette sensation d’avoir eu quelque chose de moins bien structuré et marquant avec le premier livre. 

La petite particularité de ce livre (que nous avions aussi dans « Les moustaches de la sagesse ») c’est le fait que l’histoire mette en lumière les « pouvoirs » des chats: le fait qu’ils aient sept vies, le fait de pouvoir voir les auras des hommes ou encore leur capacité de pouvoir communiquer entre eux par télépathie. A côté de ces aptitudes spirituelles et ésotériques, l’histoire se concentre aussi également e tout simplement sur le pouvoir d’apaisement, de soutien et de guérison indirecte que peuvent avoir nos petits compagnons à quatre pattes.

En bref:

            Avec « Conte de Timba », Sheila Jeffries nous offre une nouvelle fois un livre doudou, le genre de récit qui fait du bien à l’âme. Sous la plume fluide de l’auteure teintée toujours d’un peu d'ésotérisme, c’est une histoire douce et joviale porteuse d’un joli message positif par rapport à ce que les chats peuvent nous apporter au quotidien. A lire pour tous les amoureux des félins!

Autour du livre:
  • Du même auteur:
    • Les moustaches de la sagesse, conte du chat Salomon qui tomba des étoiles (ß chronique à retrouver ici)

1 commentaire:

  1. La couverture est tellement mignonne !! En parfaite adéquation avec la douceur du livre :D

    RépondreSupprimer