Mes derniers avis ROMANS: 


Mes derniers avis BD & Mangas


Mes derniers avis BD/Mangas:
 


mardi 27 mars 2018

La petite boulangerie, tome 1: la petite boulangerie du bout du monde (Jenny Colgan)




Titre original: Little beach street bakery
Traduction:
Nationalité de l’auteur: Ecossaise
Editions Pocket (7 Janvier 2016)
494 pages
ISBN-10: 226626365X
ISBN-13: 978-2266263658
Genre: Contemporain
Lu le: 14 Mars 2018
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d'une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu'un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ? 
Seule dans une boutique laissée à l'abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n'était qu'un break semble annoncer le début d'une nouvelle vie…

Mon avis:

            Après un début assez laborieux où j’ai eu du mal à entrer dans l’histoire qui ne me semblait pas passionnante et où je butais un peu sur le style d’écriture qui ne m’a pas semblé très fluide, j’ai finalement été emporté par l’histoire (avec notamment Polly qui devient de plus en plus attachante). Néanmoins, même si j’ai envie de savoir les suites des aventures de Polly, je ne sais pas si je lirais les suites. En résumé, ce premier tome est une bonne lecture feel-good, idéale en vacances, et pour laquelle il ne faut pas avoir beaucoup d’ambition.

Points de vue/Critiques:

Le cadre de l’histoire est très agréable et avec toutes les descriptions physiques de l’île, de son accès, de son port, de son quotidien et de ses rares habitants, on s’y projette extrêmement bien. En même temps que Polly, nous découvrons ce petit bout de terre reculée et nous apprenons à y vivre à un rythme singulier, au gré des vents et des marées, nous faisons connaissance avec les habitants (permanents ou de passage) et nous découvrons que tout ce petit monde forme une petite famille. Ainsi de nombreux personnages secondaires nous sont présentés, tout aussi différents les uns que les autres. Ils apportent chacun un peut quelque chose de singulier, une petite pierre à l’édifice. Mais c’est le personnage principal de Polly, qui apporte véritablement de la fraîcheur et de l’attachement. 

Parce que l’histoire repose essentiellement sur les rapports humains, de nombreux petits détails m’ont paru beaucoup trop simples et faciles. Ainsi, lorsque Polly s’installe dans sa future boulangerie qui se présente n’être comme un logement constitué de seulement quatre murs, cela manque de précisions et de réalisme puisque rapidement elle en fait un logement confortable (et une boulangerie au rez-de-chaussée) alors qu’elle est arrivée sans un sou, endettée et que le logement a forcément besoin de travaux, de meubles etc… 
Sans compter qu’au début, le macareux comme « animal de compagnie » m’a fortement fait grincé des dents! C’est à se demander si l’auteure sait réellement à quoi ressemble un macareux puisqu’il est dit qu’il passe son temps sur l’épaule de Polly tel un perroquet (c’est quand même un oiseau aux pattes palmées), qu’il se baigne et plonge dans une casserole d’eau (ou la casserole doit être très très grande - auquel cas ce n’est plus une casserole - soit il y a un problème de visualisation de taille de l’oiseau) et pour lequel on parle de crottes (chez les oiseaux, les déjections sont liquides et sont appelées fientes!).

En revanche, la passion de Polly pour la fabrication d’éléments de boulangerie est très bien décrite et retranscrite. Cet aspect n’est pas nécessairement l’élément principal de l’histoire, mais la boulangerie  peut plutôt être considérée comme fil conducteur, comme toile de fond permettant à Polly de démarrer une nouvelle vie et permettant par la même occasion de relancer la vie à Polbearne.

En bref:

            Malgré un début assez laborieux, ce premier tome de « La petite boulangerie » reste un bon livre feel-good avec un personnage principal attachant et des personnages secondaires marquants par leur éclectisme et par leur rôle marquant aussi bien dans la vie de Polly que dans l’histoire. La passion de Polly pour la fabrication du pain se fait très bien ressentir et les passages parlant de ce qu'elle fait sont très réussis. Entre prises de risque, passion, amitiés, amours, décisions, déceptions, et étonnements, ce roman est une lecture idéale pour les vacances!

Autour du livre:
  • Série terminée:
    • Tome 2: Une saison à la petite boulangerie
    • Tome 3: Noël à la petite boulangerie 


2 commentaires:

  1. Je ne l'ai pas lu mais de ce que tu en dis, il y a effectivement quelques incohérences et/ou erreurs de traductions qui ne m'auraient pas plu également.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, après ils ne sont pas rédhibitoires et majoritaires pour ne pas lire et apprécier l'histoire. Donc je ne déconseillerais pas cette lecture mais je ne l'encenserais pas non plus! ;D

      Supprimer