Mes derniers avis ROMANS: 


Mes derniers avis BD & Mangas


Mes derniers avis BD/Mangas:
 


vendredi 2 mars 2018

Chroniques Lunaires, tome 1: Cinder (Marissa Meyer)




Titre original: Lunar Chronicles, book 1: Cinder
Traduction: Guillaume Fournier
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Pocket Jeunesse (7 Mars 2013)
412 pages (en imprimé); 285 pages (en ePuB)
ISBN-10: 2266218174
ISBN-13: 978-2266218177
Genre: Young Adult, Science-Fiction
Lu le: 23 Février 2018
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l'atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu'elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie - son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu'éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n'a aucune chance de s'épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l'humanité est peut-être entre ses mains.

Mon avis:

            J’ai beaucoup hésité à entamer cette saga: d’un côté j’aime plutôt les réécritures de contes (même si je n’en ai pas lu énormément) mais d’un autre côté je me méfies du genre « young adult » et surtout du fait que l’on retrouve un côté science-fiction avec des cyborgs, genre dont je suis de plus en plus frileuse!
Il est vrai qu’au début le fait de retrouver des cyborgs dans un monde très futuriste ne m’a pas permis de me plonger avec faculté et rapidité dans l’histoire, mais une fois le cadre établi, je me suis totalement laissée embarquer et j’ai trouvé l’histoire très prenante. La fin m’a agréablement surprise dans le sens où elle évolue quand même assez rapidement dans les évènements (j’aurais pensé que l’auteure aurait plus laisser traîner pour les prochains tomes). 
Hâte de savoir comment va évoluer la suite, puisque qu’apparemment de nouveaux personnages apparaissent et Cinder ne semble plus être le personnage principal. Même si ce changement peut être bénéfique, j’espère qu’on ne l’oubliera pas!

Points de vue/Critiques:

Dans cette histoire, c’est donc le conte de Cendrillon qui est revisité. L’auteure a parfaitement repris tous les éléments phares de ce conte (les deux belles-soeurs et la belle-mère de Cendrillon, le fait qu’elle fasse les taches ingrates, le bal, le prince, la citrouille, etc…) et les a savamment distillé à la manière cyborg, sans réellement les dénaturer. C’est donc avec plaisir de retrouver, ici ou là, ces éléments que l’on attend et que l’on aimerait pas voir totalement modifiés. 

Tout le cadre de l’histoire se déroule dans un univers futuriste. Cela est parfaitement bien décrit, sans pour autant entrer dans les détails et sans créer un véritable chamboulement post-apocalyptique, ce que j’ai beaucoup apprécié. Ainsi, on comprend que le monde est découpé différemment tout en conservant les grandes structures de notre monde actuel, à l’image de New Beijing, la ville dans laquelle se déroule l’histoire, une ville/communauté correspondant à notre ancien continent asiatique. On comprend aussi que pour remédier à certains accidents de la vie courante, certaines personnes sont opérées et « rafistolées » à base de métal, de câbles etc, qui se fond et se mixe parfaitement au composants humains naturels, faisant d’eux des cyborgs, tels que Cinder. 
Dans cet univers, les modes de communication sont bien différents, la technologie y est plus poussées, bref l’auteure a véritablement créer un nouveau monde à part, un monde riche qui semble même possible dans un futur assez lointain. On se retrouve donc transporté dans un autre temps et dans un univers totalement différent du nôtre crééant une lecture vraiment divertissante.
De plus, même si beaucoup ont semble-t-il deviné la fin, pour ma part, je n’ai rien deviné, me laissant totalement embarquée dans l’histoire prenante. Au contraire, je pensais que l’auteure aurait plutôt opté pour une fin assez ouverte, précoce et pleine de suspence, mais elle à poussé le bouchon beaucoup plus loin.

Marissa Meyer est également allée plus loin dans les caractères de ses personnages avec une Cinder qui est tout sauf mielleuse. Elle est déterminée mais réfléchie, c’est une battante qui ne s’apitoie pas sur son sort et qui a la tête sur les épaules par rapport aux révélations qui lui sont faites sur sa véritable nature tout en conservant à l’esprit, l’enjeu de la planète entière par rapport à ses considérations personnelles. De plus, même si un début de romance s’opère dans l’histoire, il est agréable de ne pas retrouver des héros pris en pleine passion l’un pour l’autre, vivant dans leur petit monde et succombant à leurs envies puisqu’ici des enjeux diplomatiques sont en jeux! 

En bref:

            En réécrivant le conte de « Cendrillon » mais dans un monde futuriste plein de technologies et de cyborgs, l’auteure a parfaitement réussi son pari, puisque non seulement nous retrouvons bien les éléments typiques liés au conte originel dans une histoire vraiment prenante, mais en plus, elle a instaurer un monde attachant vraiment à part.

Autour du livre:
  • Livre lu en numérique



2 commentaires:

  1. Agréable chronique. Cette saga qui ne m'intéressait pourtant pas du tout vient titiller ma curiosité maintenant ;)

    Extraits de Mots

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. haha merci beaucoup! J'espère qu'elle te plaira tout autant qu'elle m'a agréablement surprise! ;)

      Supprimer