Mes derniers avis romans:



mardi 13 février 2018

The book of Ivy, tome 1




Titre original: The book of Ivy, book 1
Traduction: Anaïs Goacolou
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Lumen (5 Mars 2015)
342 pages en imprimé; 220 pages en ePuB
ISBN-10: 2371020354
ISBN-13: 978-2371020351
Genre: Dystopie
Lu le: 4 Février 2018
Ma note: 18/20




L’histoire:

Voilà cinquante ans qu’une guerre nucléaire a décimé la population mondiale. Un groupe de survivants d’une dizaine de milliers de personnes a fini par se former, et ce qui reste des États-Unis d’Amérique s’est choisi un président. Mais des deux familles qui se sont affrontées pour obtenir le pouvoir, la mienne a perdu. Aujourd’hui, les fils et les filles des adversaires d’autrefois sont contraints de s’épouser, chaque année, lors d’une cérémonie censée assurer l’unité du peuple.
J’ai seize ans cette année, et mon tour est venu.
Je m’appelle Ivy Westfall, et je n’ai qu’une seule et unique mission dans la vie : tuer le garçon qu’on me destine, Bishop, le fils du président. Depuis ma plus tendre enfance, je me prépare pour ce moment. Peu importent mes sentiments, mes désirs, mes doutes. Les espoirs de toute une communauté reposent sur moi. Le temps de la rébellion approche…
Bishop doit mourir. Et je serai celle qui le tuera.
Née pour trahir et faite pour tuer… Sera-t-elle à la hauteur ? À la fois histoire d’amour torturée, thriller psychologique et dystopie cruelle, The Book of Ivy vous entraîne dans un compte à rebours haletant dont vous ne sortirez pas indemnes.

Mon avis…:

…Général:

            J’avais lu un extrait de ce livre à sa sortie, qui m’avait pas mal intriguée au point de me dire que je lirais l’histoire entière un jour. Néanmoins même sa sortie en poche ne m’avait pas fait sauté le pas, c’est finalement en numérique que je le franchit. Je pense que avec le genre dystopie, je pars avec quelques préjugées et réticences même si c’est un genre pour lequel je n’ai pas lu beaucoup de livres. 
The book of Ivy s’est révêlée être une très belle surprise! J’ai adoré! J’ai été happée dés les premières pages. On se s’attarde ni s’apitoie sur le côté post-apocalystique, l’évolution du couple Ivy/Bishop est parfaite et belle, le personnage d’Ivy ainsi que sa famille sont plus complexes et moins lisses qu’il n’y paraît au début et surtout j’ai adoré les valeurs féministes et libertaires qui sont régulièrement véhiculés!

…Sur les personnages:

Ivy est une jeune fille qui peut paraître au premier abord, frêle, dévouée à sa famille, obéissante et crédule. Mais il n’en est rien puisque l’on remarque tout de suite qu’elle est intelligente, qu’elle a ses propres idéaux et réflexions et qu’elle ne manque pas de caractère. J’ai aimé suivre ses réflexions sur lesquelles l’auteure n’hésite pas à s’épancher afin de bien accentuer notamment le fait qu’Ivy est totalement partagé entre sa famille et celle de son nouveau mari, chacune ayant sa propre version de faits antérieurs marquants, version qui n’est pas forcément celle qui reflète la vérité. En étant au milieu de ces divergences, Ivy devient rapidement très attachante!

Bishop, quand à lui, semble au début froid et distant. Mais très vite aussi, notre jugement se ravise pour se tourner vers un côté mystérieux, posé et autodidacte. Sa vision particulière et très personnelle des choses vont faire écho dans l’esprit d’Ivy qui va voir son petit monde personnel et sécurisant remis en question. La patience et la douceur de Bishop sont tellement inattendues et naturelles qu’on a parfois du mal à y croire. 

Points de vue/Critiques:

            J’ai toujours du mal avec le côte science-fiction et l’aspect post-apocalyptique de ce genre de littérature. C’est souvent tourné vers dune tragédie sans nom dans laquelle on accentue le malheur et la difficulté incommensurable de reconstruction et de survie. Ici, il est vrai que ce côté tragédie et nouvelles us et coutumes sont simplement dites afin de nous poser le contexte sans que cela soit appronfondi plus que nécessaire. De plus, l’un et l’autre m’ont pas assez « crédible ». 
De plus, dans la même continuité, on nous présente le clan des « gentils » (ceux qui ont capitulés) et le clan des « méchants » (ceux qui dirigent). Mais rapidement, par le biais de nos deux personnages principaux, chacun représentant un des clans, on se rend compte qu’il y a beaucoup plus de nuances dans chacun d’entre eux!!

Avec le personnage d’Ivy et ses nombreuses réflexions, j’ai beaucoup apprécié les valeurs véhiculées: une femme doit avoir le droit de vouloir être chose qu’une mère et épouse, qu’elle doit pouvoir choisir son mari ou qu’elle doit pouvoir avoir un autre choix que de se faire frapper par son mari. On aimerait évidement partager ses idées, mais il faut avouer que la vision de Bishop notamment au sujet des mariages arrangés et leurs conséquences et aussi et étonnement intéressante! 
Ainsi à différent niveau bien sûr, l’histoire nous amène à réfléchir sur notre propre société, par  comparaison, pour tout ce qui concerne le mariage, l’amour, les violences conjugales, l’expulsion, la justice et le traitement des délinquants.

Tout au long de l’histoire, les actions, les aventures et les péripéties sont nombreuses, et la fin nous offre une apothéose! Au-delà du choix d’Ivy entraînant des conséquences dramatiques, on s’attend à ce que ces dernières soient révolues dans une sorte de happy end, mais pas du tout! Au contraire, l’auteure a choisi d’aller au bout des choses et cela offre de nouvelles perspectives très intéressantes pour Ivy pour le tome 2!

En bref:

            « The book of Ivy » est une dystopie intelligente qui m’a beaucoup emballée, qui a su me surprendre et qui me donne hâte de lire la suite! Sur les bases d’une reconstruction post-apocalyptique sur lesquelles ont se s’étend pas, les personnages principaux ont des caractères qui vont au-delà de ce à quoi on s’attendait. A travers leurs idées et leurs réflexions, ils essaient de lever le voiles sur les apparences et nous font réfléchir à notre propre société avec ses valeurs et ses jugements. 

Autour du livre:

  • Livre lu en numérique
  • Tome 2: The revolution of Ivy

2 commentaires:

  1. Ah trop contente de lire ton chouette avis !! J'avais beaucoup aimé ce premier tome aussi, des personnages profonds et touchants vivant dans une société pas très sympa, surtout pour les femmes... J'espère que la suite te plaira :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui vraiment très agréablement surprise par ce premier tome, je pense lire le deuxième tome assez rapidement. En plus, je trouve ça bien d'avoir que deux tomes, du coup, l'histoire avance assez vite et ne traine pas en longueur!

      Supprimer