Mes derniers avis romans:



dimanche 25 février 2018

Les orphelins, tome 1 & 2



LES ORPHELINS, TOME 1

Scénario et Illustrations: Cyril Knittel
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Paquet (17 août 2006)
48 pages
ISBN-10: 2888900408
ISBN-13: 978-2888900405
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 18 Février 2018
Ma note: 15/20








LES ORPHELINS, TOME 2: IL ÉTAIT UN JOUR

Scénario et Illustrations: Cyril Knittel
Nationalité de l’auteur: Française
Editions Paquet (14 octobre 2009)
48 pages
ISBN-10: 2888903288
ISBN-13: 978-2888903284
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 19 Février 2018
Ma note: 14/20



Résumé/4ème de couverture :

Au coeur du royaume de la nuit, La vie était douce comme un songe... Mais toutes les histoires ont une fin ! Même les plus belle... Cette histoire. C'est celle des orphelins.

Mon avis:

            Ces deux petits personnages mi-anges mi-humains ont de quoi nous faire craquer! Ces deux êtres féeriques uniques vivent seuls dans une forêt luxuriante où seule la nuit, constellée de milliers d’étoiles, est présente. Privés de parents et de compagnie animale, ils vivent complètement seuls toute la journée. Jusqu’au jour où Taï décide de prendre les taureaux par les cornes face à son ennui et ses questions grandissantes. 

On plonge donc dans un univers très poétique et ces deux orphelins touchent par leur naïveté enfantine et leur mélancolique prise de conscience de la réalité. Leur voyage va les emmener très très loin pour arriver face à leur destin. Et même si je n’avais rien vu venir et que cela aurait pu être une belle surprise, je suis restée assez pantoise en me disant « tout ça pour çà? ». 

En bref:

            Les Orphelins nous offre une histoire poétique et pleine de charme mais dont le final n’est pas à la hauteur de nos espérances, surtout en faisant de cette histoire un dyptique qui aurait pu être au final tenir en une seul tome. On peut simplement voir ce récit comme une vision personnelle et féerique du mythe d'Adam et Eve, tant il y a de similitudes. 

Autour du livre:
  • Livres empruntés à la bibliothèque



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire