Mes derniers avis ROMANS: 

 
  

Mes derniers avis BD & Mangas


Mes derniers avis BD/Mangas:
 


mercredi 7 février 2018

La tresse (Laetitia Colombani)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Grasset (10 Mai 2017)
222 pages en imprimé, 160 pages en ePuB
ISBN-10: 2246813883
ISBN-13: 978-2246813880
Genre: Contemporain
Lu le: 29 Janvier 2018
Ma note: 17/20





Résumé/4ème de couverture:

Trois femmes, trois vies, trois continents. Une même soif de liberté.

Inde. Smita est une Intouchable. Elle rêve de voir sa fille échapper à sa condition misérable et entrer à l’école.

Sicile. Giulia travaille dans l’atelier de son père. Lorsqu’il est victime d’un accident, elle découvre que l’entreprise familiale est ruinée.

Canada. Sarah, avocate réputée, va être promue à la tête de son cabinet quand elle apprend qu’elle est gravement malade.

Liées sans le savoir par ce qu’elles ont de plus intime et de plus singulier, Smita, Giulia et Sarah refusent le sort qui leur est destiné et décident de se battre. Vibrantes d’humanité, leurs histoires tissent une tresse d’espoir et de solidarité.

Mon avis:

            J’étais très intriguée par ce livre qui a suscité autant de très bons avis que de déceptions. Avec la vision et la vie de trois femmes différentes, de part leur pays, leur culture, leur mode de vie, l’auteure nous offre un beau roman féminin et féministe. Car même si d’emblée tout oppose ces trois femmes, elles ont une chose en commun: le courage!

Points de vue/Critiques:

Chacune à sa façon et pour des raison différentes, nos trois héroïnes vont faire preuve du plus grand acte de courage de leur vie. 
Smita, qui vit en Inde avec son mari et sa fille, passe ses journées dans d’atroces conditions afin de gagner une misère, juste de quoi survivre. Afin de donner un avenir différent et meilleur à sa fille, elle décide de fuir son foyer et son village avec elle afin de rejoindre la ville, au risque de mettre leurs vies en grave danger.
Giula, la jeune sicilienne, travaille dans la petite entreprise familiale de fabrication de perruques. A la mort de son père, elle se retrouve à devoir prendre de grandes décisions afin de relancer les affaires tout en assurant la certitude de l’emploi aux ouvrières.
Enfin, Sarah est une working girl canadienne: avocate et mère de trois enfants, son statut social et son ascension professionnel sont plus que tout importants, au point de leur cacher sa vie familiale. Alors quand des problèmes de santé vont la toucher, elle va devoir revoir ses priorités.
Ainsi pour mener à bien leur combats respectifs, elles vont chacune devoir faire preuve de beaucoup de courage, qui démarre déjà avec le fait de prendre des décisions, et LA bonne décision.
Ces trois femmes différentes sont donc toutes attachantes à leur façon, même Sarah qui peut paraître froide et distante au premier abord vu ses choix de vie. Néanmoins, vu le contexte actuel, on peut les comprendre… 

Même si c’est le courage qui déborde de cette histoire, on se demande quel est le rapport avec le titre du livre. En effet, même si elles ne se connaissent, si elles ne se verront jamais, leurs destins vont se retrouver emmêler et chacune devra compter, indirectement, l’une sur l’autre.
Et cet aspect qui fait la cerise sur le gâteau, a su en plus me surprendre puisque en effet, je pensais vraiment que l’on découvrirait trois histoires distinctes et que jamais elles ne pourraient être liées. 

En bref:

            Ce livre est une petite pépite avec une force émotionnelle incroyable. L’auteure nous raconte l’histoire de trois femmes aux pays et aux cultures différentes et aux parcours atypiques, assoiffées de liberté, mais qui ont toute une force de courage incroyable qui fera en sorte que leur destin vont s’entrecroisé, sans que celles-ci se connaissent ou se voient. Un très bon roman qui prône les femmes, féminin et féministe!

Autour du livre:

  • Livre lu en numérique
  • Prix Relay des Voyageurs Lecteurs

2 commentaires:

  1. Perso j'ai vu le truc du titre dès le départ ! J'ai apprécié le livre, mais sans plus. Je pense que la narration ne m'a pas du tout touché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'y ai vu que du feu, je m'attendais vraiment à ce qu'il y est pas de point commun entre les trois!

      Supprimer