Mes derniers avis romans:



samedi 24 février 2018

Kaleb, tome 1 (Myra Eljundir)




Nationalité de l’auteur: Française
Editions Hugo Romans (14 Juin 2012)
Collection R
442 pages (en imprimé); 309 pages (en ePuB)
ISBN-10: 2221126823
ISBN-13: 978-2221126820
Genre: Jeunesse, Fantastique
Lu le: 16 Février 2018
Ma note: 17/20





Résumé/4ème de couverture:

C’est si bon d’être mauvais…

SAISON 1.
À 19 ans, Kaleb Helgusson se découvre empathe : il se connecte à vos émotions pour vous manipuler. Il vous connaît mieux que vous-mêmes. Et cela le rend irrésistible. Terriblement dangereux. Parce qu’on ne peut s’empêcher de l’aimer. À la folie. À la mort.
Sachez que ce qu’il vous fera, il n’en sera pas désolé. Ce don qu’il tient d’une lignée islandaise millénaire le grise. Même traqué comme une bête, il en veut toujours plus. Jusqu’au jour ou sa propre puissance le dépasse et ou tout bascule… Mais que peut-on contre le volcan qui vient de se réveiller?

Mon avis:

            La lecture du premier tome de « Kaleb », sur laquelle je suis partie sans aucune intention ou idée en tête, s’est révélée être très captivante et m’a beaucoup plu. Cette série est considérée comme jeunesse, mais son histoire est poussée et suffisamment bien alambiquée pour ne pas la considérée comme une lecture axée pour les plus jeunes dans la catégorie jeunesse! Le côté fantastique est parfaitement bien dosé et s’immerge complètement dans un univers réaliste. Cette lecture fut donc une belle surprise, mais quand on sait que c’est Ingrid Desjours qui se cache sous le pseudonyme de Myra Eljundir, ce n’est pas vraiment surprenant! 

Points de vue/Critiques:

            A l’image de ses fabuleux thrillers, on retrouve ici aussi tout le talent de l’auteure pour merveilleusement bien construire son intrigue. En effet, en plus de suivre plusieurs personnages à côté de celui de Kaleb, ayant chacun une vie plus ou moins mystérieuse, l’auteure nous tient parfaitement en haleine en concluant chacune des parties du roman par une tellement grosse révélation qu’elle vous laisse pantois, tant on ne l’avait pas vu venir! 
Tout est super bien calculé et maîtrisé. C’est pourquoi ce roman peut-être considéré comme poussé et pas vraiment axé pour un jeune public.

Tous les personnages de Kaleb sont tous assez mauvais et perfides, de façon plus ou moins grossière et importante selon leur caractère et les situations auxquelles ils font face, néanmoins ils ne sont pas pour autant détestables. Selon son niveau de sensibilité, on adhère ou pas, et c’est peut-être pour cela que certaines personnes n’ont pas apprécier « Kaleb ». Cependant, pour moi j’ai aimé cette complexité de caractère des personnages, puisqu'on devine tout de même une part de bonté dans leur caractère et que cette balance peut à tout moment s’inverser et/ou basculer suivant les choix et les actions qu’ils devront faire à un moment ou à un autre. Et l’auteure va même plus loin, puisque selon qu’ils vont vers le bien ou le mal, des évolutions physiques se font ressentir. Non seulement, j’aime cette logique mais en plus, cela prouve toute la « complexité » de l’histoire où rien n’est laissé au hasard! Tout au long de l’histoire, on essaye toujours de comprendre petit à petit les rouages de leur esprit torturé et chacun pique à sa façon notre curiosité. C’est très intéressant, ce côté de l’humanité que l’auteur a choisi de nous montrer. 

Et pour rendre le tout encore plus palpitant tout en ayant une petite originalité dans le texte, l’auteure a fait en sorte d’introduire le passé dans l’histoire en incorporant une sorte de journal à propos de jumeaux. Leur histoire est vraiment saisissante, amène encore plus d’hypothèses et ils semblent être une pièce maitresse qui risque encore de nous surprendre par la suite. 

En bref:

            Avec un personnage principal original aux portes de «l’anti-héros » qui a en commun cet aspect de méchant avec tous les autres personnages, Myra Eljundir arrive à ne pas nous les faire détester mais même plutôt les apprécier, et savoir quelle sera leur évolution et leur dilemme face au fait de savoir vers quel côté de l’humanité ils vont se diriger est vraiment intéressant. En nous égrenant régulièrement des révélations qui arrivent comme de véritables bombes , l’histoire est fabuleusement bien construite et est vraiment poussée et suffisamment complexe pour satisfaire un public pas si jeunesse que çà!

Autour du livre: 

  • Livre lu en numérique

2 commentaires:

  1. Je n'avais pas été convaincue pour ma part !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ha mince...:/ C'est les caractères des personnages qui t'a déplu? Du coup, j'imagine que tu n'as pas lu toute la trilogie en entier?

      Supprimer