Mes derniers avis romans:



mardi 6 février 2018

"Arrête avec tes mensonges" (Philippe Besson)




Nationalité de l’auteur: Française
Editions 10-18 (4 Janvier 2018)
numéro 5283
160 pages
ISBN-10:2264071982
ISBN-13: 978-2264071989
Genre: Contemporain
Lu le: 27 Janvier 2018
Ma note: 16/20





Résumé/4ème de couverture:

Quand j'étais enfant, ma mère ne cessait de me répéter : " Arrête avec tes mensonges. " J'inventais si bien les histoires, paraît-il, qu'elle ne savait plus démêler le vrai du faux. J'ai fini par en faire un métier, je suis devenu romancier. Aujourd'hui, voilà que j'obéis enfin à ma mère : je dis la vérité. Pour la première fois. Dans ce livre. Autant prévenir d'emblée : pas de règlement de comptes, pas de violence, pas de névrose familiale. Mais un amour, quand même. Un amour immense et tenu secret. 
Qui a fini par me rattraper. 

Mon avis:

            Philippe Besson est un auteur aux multiples livres, aux multiples histoires. Cependant, ici, avec « Arrête avec tes mensonges » il s’oriente vers un nouveau genre: le récit autobiographique. Dans ce premier livre, c’est la première qu’il va se livrer et faire éclater la vérité. Durant son adolescence, il a aimé Thomas mais cet amour de jeunesse ne sera pas seulement un amour de jeunesse. Cette histoire restera à jamais dans son esprit de part la relation en elle-même, de part ce qu’il a ressenti et de part l’homme qui lui a fait vivre ces moments.
L’auteur nous livre donc ici l’histoire vraie d’une belle histoire d’amour. Même si j’ai pris beaucoup de plaisir à découvrir ces moments beaux et particuliers, rien ne m’a vraiment transcendé, ébloui et surprise, comme beaucoup d’autres ont pu l’être à la lecture de ce livre.

Points de vue/Critiques:

            Dans les années 80, l’homosexualité n’avait vraiment pas sa place dans la société. Sujet totalement tabou, on commente tout juste à parler du SIDA ou « maladie des gays ». Ainsi lorsqu’à 17 ans, Philippe Besson entame une relation avec Thomas, il est loin d’imaginer que cet amour restera à jamais gravé dans sa mémoire. Thomas sera le premier homme de sa vie et même s’il ne sera pas le dernier, c’est pour lui qu’il aura toujours le plus d’amour. Dans sa manière de le décrire et de le comprendre, on devine que Philippe a beaucoup de respect pour Thomas mais surtout beaucoup d’admiration. Leur relation est assez atypique: au delà du fait de devoir toujours se cacher vu le contexte social de l’époque, leur rencontre sont très irrégulières et ne sont souvent synonymes que de relations sexuelles et ils communiquent très peu. Mais chacune se contente de ce qu’il reçoit de l’autre. Néanmoins, derrière le flegme distant de Thomas, on devine beaucoup de sagesse, de respect et de compréhension envers Philippe.

Alors que leur vie personnelle respective vont les séparer, Philippe ne l’oubliera jamais. La pudeur et la timidité auront raison de son désir de reprendre contact avec Thomas. Et puis un jour, une rencontre inattendue va lui permettre de répondre à toutes ses questions. Tout comme lui, on aura la confirmation que Thomas non plus n’a jamais oublié Philippe, même si lui-même s’est oublié et a continué de se cacher toute sa vie durant. Ainsi, Thomas aura eu aussi énormément de respect envers Philippe et a su le cerner et le connaître en peu de temps et avec pas grand chose. N’est-ce pas ce que l’on pourrait appeler des âmes soeurs?

En bref:

            Un livre qui est plus qu’un roman. C’est un récit fort et très intimiste et personnel dans lequel l’auteur livre sans aucune barrière son premier et véritable amour de jeunesse avec Thomas. Celui-ci marquera à jamais sa vie (et réciproquement) même si leur liaison fut assez brève mais intense. Je ne connais pas les autres livres de l’auteur, mais on devine nettement qu’ils regorgent tous d’un fragment de l’auteur et que ce témoignage livre toutes les clés et les rassemble. Il nous raconte donc comment il aimé cet homme de façon si belle tout en nous faisant prendre conscience du tragique de certaines vies gâchées par la peur et par les codes sociaux et familiaux.

Autour du livre:

  • Prix Maison de la Presse 2017

2 commentaires:

  1. Gnak gnak gnak c'est l'un des derniers livres que j'ai chroniqués!
    Grand roman, grande histoire, grand final...
    Un livre bouleversant !
    (et je te conseille ses autres livres, tous ceux que j'ai lus mon conquise!)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne connais pas du tout ses autres livres! C'est plutôt du contemporain?

      Supprimer