Mes derniers avis romans:



mardi 16 janvier 2018

Le pacte d'Emma (Nine Gorman)





Nationalité de l’auteur: Française
Editions Albin Michel (2 Novembre 2017)
395 (en imprimé), 290 pages (en ePuB)
ISBN-10: 2226397795
ISBN-13: 978-2226397799
Genre: Bit-Lit
Lu le: 10 Janvier 2018
Ma note: 17/20





L’histoire:

Emma, 21 ans est atteinte du syndrome de Beckyngton, une maladie neurodégénérative. Elle est pourtant bien décidée à profiter des dernières années de sa vie, alors elle se rend à New York où elle trouve un poste auprès du directeur d'un groupe prestigieux : Anderson Corp. Cette rencontre bouleverse sa vie, mais Emma ne sait pas si elle peut faire totalement confiance à cet homme.

Mon avis:

            Pour être honnête, j’ai lu ce livre pour deux raisons: la première parce qu’il était question d’une fille atteinte d’une maladie neurodégénérative qui la condamne et la deuxième parce que j’avais envie de découvrir la plume de Nine Gorman en partant presque du principe que ça n’allait pas être florissant, prête à la dézinguer (car oui je ne suis pas fan de cette booktubeuse)…
Et même en partant avec plein d’idées négatives en tête, « Le pacte d’Emma » m’a rapidement convaincue. Rapidement happée, cette lecture m’a rendue addictive et m’a apporté une belle surprise.

Points de vue/Critiques:

Ce livre a commencé à me surprendre par la tournure bit-lit qu’il prend. Je ne mettais pas vraiment plus pencher sur le sujet, hormis une fille malade du cerveau, donc le fait de retrouver des vampires m’a assez surprise. Malheureusement, à partir de là, on se dit, qu’un triangle amoureux composé d’une jeune fille humaine entre deux beaux garçons vampires, on a déjà vu… Néanmoins, peut-être parce que je n’ai pas beaucoup de références en ce qui concerne la bit-lit (hormis Twilight et La Communauté du Sud), je n’ai pas fait de parallèles ou de comparaisons. « Le pacte d’Emma » réussi finalement à se démarquer par le fait que les actions des personnages sont au final assez crédibles et réalistes et hormis le fait que Andrew et Matthew soient des vampires (et que leurs actions qui en découlent ne sont pas du tout nombreuses et omniprésentes), toute l’histoire concernant Emma et les deux garçons reste assez classique dans la romance triangulaire. 

J’ai beaucoup aimé tous les personnages avec en premier lieu, notre héroïne, Emma. Malgré son jeune âge, elle n’est pas frivole. Elle sait ce qu’elle veut, elle est intelligente, professionnelle, amicale et a de la repartie. Ses réflexions et ses sentiments contradictoires et évolutifs concernant Andrew sont assez légitimes et compréhensibles. Et pour une fois, le fait de faire un pas en avant pour deux pas en arrière ne se retrouve pas uniquement dans le personnage féminin. Donc face à une personne comme cela, on comprend l’ambiguité des questions et des ressentis d’Emma. Sa maturité se retrouve aussi notamment dans le fait, qu’il faut attendre plus de la moitié du livre pour qu’elle et Andrew conclue enfin… C’est tout de même agréable et logique d’avoir une fille réaliste et actuelle qui a une conscience et une réflexion et qui ne craque pas immédiatement au premier battement de cils (merci donc à Nine de pas nous avoir montrer un personnage de fille facile!).
Les personnages d’Andrew et de Matthew restent énigmatiques tout le long du livre et l’on devine et l’on sait que quelque chose se cache derrière leur histoire familiale. On arrive même à douter pour savoir quel est le méchant et le gentil frère. 
Enfin, les personnages secondaires comme le frère d’Emma ou Nathan (coup de coeur pour ce dernier!) apportent véritablement une bouffée d’air frais pour nous lecteur, nous sortant du triangle amoureux mais aussi pour Emma qui permet de sortir et déconnecter du monde des vampires. 

La plume de Nine Gorman m’a beaucoup, et agréablement, surprise. Le style et les tournures de phrases sont simples (sans être simplettes!^^), ce qui rend la lecture très fluide. 

En bref:

            Le pacte d’Emma a été une lecture addictive qui m’a littéralement et agréablement surprise. Même si l’on retrouve un triangle amoureux sur fond de vampirisme, l’histoire reste originale et arrive à rester ancrée dans la réalité. On peut noter la présence de quelques clichés savamment sélectionnés (qui pourraient peut-être lasser les amateurs du genre bit-lit) mais exploités de manière à créer un véritable page-turner et à attirer le lecteur sans le faire soupirer à chaque page.

Autour du livre:

  • Livre lu en numérique

4 commentaires:

  1. Aaah je suis bien contente que tu ai aimé ! Je compte le lire (je ne pense pas l'acheter par contre), mais dernièrement, je lisais beaucoup d'avis 'négatifs' qui commençaient à me faire douter.. ça me conforte dans mon idée de le lire quand même ! merci !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'ai lu quelques avis, mais je pense aussi et je comprends que les adeptes du genre bit-lit soient un peu plus déçus et critiques sur ce livre.

      Supprimer
    2. Oui j'imagine ! Après je t'avoue que si ça n'avait pas été Nine qui l'avait écrit, je n'en aurai probablement jamais entendu parler (car ce n'est pas un genre sur lequel je me renseigne spécialement etc). Mais je pense aussi que c'est plus le nom qui a fait vendre que l'histoire !
      J'ai quand même très envie de le découvrir, donc je le lirai, mais je ne pense pas l'acheter !

      Supprimer
    3. Effectivement, le fait que se soit Nine qui l'ait écrit, participe grandement à son succès ou du moins à sa publicité!

      Supprimer