Mes derniers avis romans:



mercredi 3 janvier 2018

Faux rebond (Harlan Coben)



Titre original: Fade Away
Traduction: Martine Leconte
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Pocket (Août 2006)
Collection Thriller
408 pages
ISBN-10:  2266207660
ISBN-13: 978-2266207669
Genre: Thrllier
Lu le: 23 Décembre 2017
Ma note: 15/20



Résumé/4ème de couverture:

Nouveau challenge pour l’agent sportif Myron Bolitar : l’ex-champion de basket se voit en effet proposer un poste de remplaçant au sein de la glorieuse équipe des Dragons du New Jersey. En échange Myron doit mener une enquête officieuse auprès des autres joueurs. Objectif ? Retrouver la trace de Greg Downing, basketteur superstar mystérieusement disparu. 
Secondé par ses deux fidèles complices, le flamboyant Win et la belle Esperanza, ancienne lutteuse à la grâce féline, Myron va tenter de gagner cette partie qui s’annonce riche en coups tordus et autres rebondissements sanglants…

Mon avis:

            C’est avec ce troisième tome des aventures de Myron Bolitar que je me suis rendue compte qu’involontairement, je l’ai avait lu dans l’ordre depuis le début. Les lire dans l’ordre n’est au final pas vraiment important puisque tout ce qui concerne notre personnage principal (son amitié avec Win, sa petite amie, ses parents, sa secrétaire, sa société, son passé de basketteur et d’agent du FBI) est toujours briévement rappelé. 
A l’image des deux premiers livres, ce troisième tome s’inscrit dans la même lignée: une enquête passionnante rondement bien menée avec un dénouement final conférant une surprise plus ou moins attendue. 

Points de vue/Critiques:

La recette de Harlan Coben avec son personnage de Myron Bolitar est toujours parfaitement maîtrisée. On se délecte ainsi d'histoires dans lesquelles se combinent suspense et humour, maintenant le lecteur en haleine de la première à la dernière page.
Même si les livres appartenant la série de Myron Bolitar ne sont pas mes préférés de Harlan Coben, ils possèdent tout de même cet ingrédient particulier: les personnages. En effet, à côté de Myron et de son humour acerbe, on retrouve Win, le dandy à l’amitié et à l’efficacité sans faille, et la fidèle Esperanza, l’assistante haute en couleurs qui ne mâche pas ses mots. 
L’autre point commun aux aventures de Myron Bolitar est la mise en scène dans le milieu du sport de haut niveau, univers auquel s’ajoute celui de la corruption, de la publicité, des enjeux financiers, etc… Et dans « Faux rebond », quoi de mieux pour Myron pour pouvoir mener au mieux son enquête, que de ré-infiltrer le milieu du basket professionnel, lui-même ancien pro. Cet aspect plus personnel concernant Myron était très promoteur et même si j’aurais aimé retrouvé plus l’univers du basket en lui-même dans l’enquête, la fin m’a réellement apporté cette petite surprise en lien direct avec Myron.

En bref:

            La recette d’Harlan Coben concernant Myron Bolitar est toujours aussi alléchante et efficace. Le suspense d’une enquête dans le milieu du basket professionnel est là, agrémenté d’une petite touche de braquages dans les années 70, le tout parfumé à l’humour piquant et acerbe du trio de personnages principaux. 

Autour du livre:
  • Tome 1: Rupture de contrat (<— chronique à retrouver ici)
  • Tome 2: Balle de match (<— chronique à retrouver ici)



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire