Mes derniers avis romans:



mercredi 17 janvier 2018

Code 93 (Olivier Norek)




Nationalité de l’auteur: Française
Editions Pocket (9 Octobre 2014)
Collection Thriller
numéro 15935
358 pages
ISBN-10: 2266249150
ISBN-13: 978-2266249157
Genre: Thriller
Lu le: 10 Janvier 2018
Ma note: 16/20



Résumé/4ème de couverture:

Un cadavre, émasculé, qui rouvre les yeux sur la table d'autopsie. Un portable qui se met à sonner dans le corps d'un jeune toxico, mort de brûlures inexplicables. Malgré quinze ans de terrain en Seine-Saint-Denis, Victor Coste, capitaine de police, se prépare au pire. 
Et que penser de ces lettres anonymes qui dessinent une première piste : celle d'un mystérieux dossier, le " Code 93 " ? 
Une piste qui, des cercles huppés parisiens aux quartiers déshérités, fera franchir à Coste les limites du périphérique, et de la raison... 

Mon avis:

            Voilà, ça y est j’ai ENFIN découvert Olivier Norek! En sachant qu’il est (était?) du métier, on sait pertinemment avant de commencer à lire, que l’on va véritablement mettre les pieds dans le plat dans quelque chose qui ne sera pas totalement de la fiction. L’enquête policière prend donc un tout autre sens. Et même si l’intrigue et le dénouement ne m’a apporté aucune surprise, cela reste une très bonne lecture puisque l’on vit au plus prés, au coeur de la police judiciaire du 93.

Points de vue/Critiques:

            Sans surprise, l’ambiance et le réalisme policier de ce livre sont véritablement la grande force et ce que l’on retient le plus. Chaque personnage de la brigade est parfaitement décrit et à sa place: on connaît leur grade, leur spécificité, leur personnalité et leur physique. Ainsi, tous les personnages ont quelque chose d’attachant puisque nous avons l’impression de vraiment les connaître. De plus, Olivier Norek n’est pas avare de détails concernant toutes les institutions policières. Les adresses, les noms, les abréviations, les fonctions, tout y est dit. Au delà donc d’être littéralement plongé au coeur de ce milieu, l’auteur fait aussi en sorte de nous en apprendre davantage sur son fonctionnement. Ainsi, en le dénonçant clairement ou plus subtilement, Olivier Norek nous montre tout les aboutissants de la police, avec sa hiérarchie, ses absurdités, ses difficultés matérielles et financières, sa psychologie, ses codes sociaux et évidement la pression des hautes autorités au profit du « bien-faire » (qui est la finalité de l’intrigue du livre). 

Le cadre et l’ambiance font que cette lecture est assez prenante, et même si l’enquête est plaisante à suivre, ce n’est pas cette dernière qui est véritablement addictive. Tout y est minutieusement décrit, tout avance avec logique et le dénouement nous apporte toutes les réponses aux questions soulevées au fur et à mesure. Ainsi, on pourrait juste faire ce petit reproche que le final manque de flamboyance et de surprises, mais après tout, quand on baigne dans une atmosphère réaliste, est-ce qu’on ne doit pas garder cette ligne de conduite jusqu’au bout et s’en tenir aux faits…?

En bref:

Une très bonne intrigue policière qui, même si elle ne trouve pas un final époustouflant, reste une très bonne immersion dans la Police Judiciaire. Olivier Norek ne laisse aucun brouillard d’incompréhension et nous décrit tout avec justesse et réalisme, bref on sent le vécu dans les moindres lignes!

Autour du livre:

  • Tome 2: Territoires
  • Tome 3: Surtensions

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire