Mes derniers avis Romans :


https://blogleslecturesduchatpitre.blogspot.com/2020/09/les-aerostats-amelie-nothomb.html



lundi 11 décembre 2017

Il était une lettre (Kathryn Hughes)



Titre original: The letter
Traduction: Pascale Haas
Nationalité de l’auteur: Anglaise
Editions Le Livre de Poche (8 Février 2017)
numéro 34395
416 pages
ISBN-10: 225306971X
ISBN-13: 978-2253069713
Genre: Contemporain
Lu le: 27 Novembre 2017
Ma note: 17/20



Résumé/4ème de couverture:

Manchester, 1973. Tina, secrétaire dans une compagnie d’assurances, est bénévole dans une boutique caritative le samedi. Cette activité lui permet d’échapper quelques heures à son mari, Rick, violent et alcoolique. Alors qu’elle trie de vieux vêtements, dans la poche d’une veste de costume, elle met la main sur une lettre jamais ouverte ni postée. C’est une demande en mariage, datée de septembre 1939. Émue, Tina décide de retrouver la destinataire de ce courrier, Chrissie, pour le lui remettre. Une simple enveloppe peut-elle contenir la clé du bonheur ? Et le chagrin d’une femme saurait-il illuminer la vie d’une autre ?
À plusieurs décennies d’intervalle, deux histoires d’amour brisées en plein vol, deux destins de femmes au cœur meurtri.

Mon avis…:

Je suis tombée totalement par hasard sur ce livre que je ne connaissais pas du tout. Il est rare que j’achète un livre que je n’ai jamais vu passé quelque part, mais ici, le titre, la couverture, le résumé et sa sélection pour m’ont convaincu (et puis évidemment son tout petit prix, livre d’occasion oblige). Et lorsque j’ai vu que ce ivre était très bien noté sur Livraddict, j’était d’autant plus contente et intriguée par cette histoire.
« Il était une lettre » est tout à fait le genre de livre que j’affectionne de lire de temps en temps et il a parfaitement rempli toutes ses promesses et même bien au-delà. On retrouve une histoire belle et touchante, qui amène son lot de péripéties, qui tient tout de même en haleine (mais bien sûr pas de la même façon qu’un thriller par exemple), les personnages sont vraiment bien dépeints et sont attachants, et l’on voyage sur deux époques différentes qui amène une construction bienvenue et qui embellie l’histoire. Bref, un pur bonheur et une réussite totale qui m ‘amène à conserver le nom de l’auteure dans un coin de ma tête.

Points de vue/Critiques:

La construction de l’histoire nous emmène dans les années 70 avec le personnage de Tina et au début de la Seconde Guerre Mondiale avec le personnage de Chrissie. J’ai bien évidemment aimé voyager dans ces deux époques, d’autant plus qu’elles appartiennent toutes deux à du passé révolu (souvent, dans les livres avec deux époques, l’une d’elle fait référence à notre présent). De plus, l’utilisation du « jonglage » entre les deux époques est pour moi maîtrisée, car j’ai aimé trouvé le fait que lorsque l’on se situe à une des deux époques, on y reste tout de même le temps de plusieurs chapitres. Il n’y a pas d’alternance, permettant de s’installer un peu, quelques temps avec chacune de nos héroïnes.

Le personnage de Tina, aux mains et aux prises d’un mari violent est tout de suite quelqu’un de très attachant. Pourtant, du fait de sa situation personnelle, elle aurait pu me révolter et m’énerver, mais il n’en est rien puisque Kathryn Hughes a très bien su traiter le sujet. Ses pensées, ses interrogations, la vision de sa situation (personnelle et professionnelle), son futur, tout y est très bien retranscrit.
De l’autre côté, Chrissie est une jeune fille qui va se retrouver confrontée à de multiples coups du sort à cause du fait qu’elle soit tombée amoureuse. Elle n’a rien demandé ni fait quoi que ce soit de grave, mais son destin est semé d’embûches. On a mal et on s’inquiète pour elle.
Au delà de ce point commun d’être confronté à la dure loi de la réalité à cause de l’amour, Tina et Chrissie n’ont rien en commun, et l’auteure ne cherche pas à nous les faire associer, à les comparer ou établir un lien particulier entre elles.

Très subtilement, l’auteure fait référence à de nombreux thèmes comme la condition de la femme à 30 ans d’intervalle, le jugement de la société, l’emprise de la religion, les secrets de famille, la domination et la violence physique, mais bien sûr aussi l’amour, le vrai, la prise de conscience et l’espoir. Même si tout cela fait partie intégrante de l’histoire, je dis que l’auteure les évoque de manière subtile, puisque sa manière de narrer est très visuelle et cela n’est pas si courant (le dernier livre qui m’a fait véritablement cet effet, était « Le gang des rêves » de Luca di Fulvio). Et puis tout cela est évident baigné d’amour tout en comportant des révélations inattendues, des secrets, des rebondissements, des inquiétudes, des frustrations, des trahisons et du suspense, qui font de cette lecture un petit coup de coeur !

En bref:         

            Une lecture totalement prenante et immersive puisque Kathryn Hughes a cette particularité d’avoir cette écriture visuelle. Nous voyageons donc entre deux époques différentes aux côtés de deux héroïnes, toutes deux différentes mais ultra attachantes avec qui nous partageons leurs doutes, leurs angoisses et leur espoir. A côté de ces personnages flamboyants, nous retrouvons une histoire très bien construite avec un scénario sans aucune fausse note, donc il n’y a pas à hésiter sur ce livre !



6 commentaires:

  1. J'ai découvert l'auteure avec ce roman, j'ai adoré! "Il était un secret", du même auteur, est tout aussi bon.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouiiii, j'ai "hâte" de tomber sur cet autre titre et de l'acquérir! Je vais bien surveiller en tout cas!

      Supprimer
  2. Un de mes coups de coeur 2017 !
    Je surveille "Il était un secret" chez mon bouquiniste adoré :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends tout a fait ton coup de cœur, et moi aussi je surveille a partir de maintenant, l'autre livre, chez les bouquinistes! ;) Qui le trouvera en premier...?

      Supprimer
  3. Une belle couverture, un résumé tentant... Décidément, après l'avoir laissé un peu de côté, il va falloir que je m'intéresse à ce roman d'un peu plus près. ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'aurais pas pu le mettre de côté en le commençant ça rue trouve qu'il est très bien structuré et bien prenant. En tout cas, je te souhaite de reprendre cette lecture et de passer un bon moment!

      Supprimer