Mes derniers avis romans:

jeudi 13 juillet 2017

En attendant Bojangles (Olivier Bourdeaut)




Nationalité de l’auteur: Française
Editions Folio (4 Mai 2017)
numéro 6308
172 pages
ISBN-10: 2070782360
ISBN-13: 978-2070782369
Genre: Contemporain
Lu le: 9 Juillet 2017
Ma note: 20/20





Résumé/4ème de couverture:

Sous le regard émerveillé de leur fils, ils dansent sur «Mr. Bojangles» de Nina Simone. Leur amour est magique, vertigineux, une fête perpétuelle. Chez eux, il n'y a de place que pour le plaisir, la fantaisie et les amis.
Celle qui donne le ton, qui mène le bal, c'est la mère, feu follet imprévisible et extravagant. C'est elle qui a adopté le quatrième membre de la famille, Mlle Superfétatoire, un grand oiseau exotique qui déambule dans l'appartement. C'est elle qui n'a de cesse de les entraîner dans un tourbillon de poésie et de chimères.
Un jour, pourtant, elle va trop loin. Et père et fils feront tout pour éviter l'inéluctable, pour que la fête continue, coûte que coûte.
L'amour fou n'a jamais si bien porté son nom.

Mon avis…:

…Général:

            Je ne savais pas trop à quoi m’attendre avec ce livre et c’est tant mieux puisque cela m’a permis d’être littéralement surprise et embarquée dans la ronde! J’avais bien sûr vu tous les avis unanimes, sans connaître le fond de l’histoire ni sans avoir eu des élans et des avis poussifs et heureusement! Ce livre est un véritable coup de cœur !

… Sur les personnages:

L’histoire nous est raconté du point de vue du père et de ce petit garçon, deux personnages hautement touchants et ayant deux formes d’amour distinct pour cette femme/mère en proie d’un mal. Ces deux angles d’approche sont extrêmement intéressants car si l’enfant perçoit la jovialité, la douce folie et l’extravagance de sa mère, le père est quant à lui bien plus objectif, évidemment. Pourtant, il ne laisse jamais transparaître ses peurs à son fils.
Et chacun voit donc différemment cette femme présente dans leur quotidien. Même si l’enfant perçoit au fur et à mesure qu’il grandit différemment par rapport au monde qui l’entoure et que sa mère est également différente des autres femmes de son âge, sa maman reste son modèle. L’époux lui, voit sa femme comme quelqu’un de particulier, d’à part, d’unique même s’il a toujours soupçonné qu’un jour tout puisse basculer. Son attachement et son amour illustrent parfaitement ce qu’est l’amour véritable.


Points de vue/Critiques:

On devine tout se suite que l’enfant est très intelligent, très lucide et plein de vie. Il nous parle de sa famille notamment ses parents qui forment un couple atypique au vue de la société de l’époque qui se foutent complétement des codes et règles sociaux en vigueur mais qui sont éperdument amoureux l’un de l’autre. Son éducation, qui est tout à fait particulière et hors norme où le dictat de base est de vivre pleinement sa vie comme on l’entend tout en apprenant les choses à savoir et à connaitre en se basant concrètement sur la vie quotidienne. Et enfin, à l’image de cette drôle de famille, nous faisons la connaissance de Mademoiselle Superfétatoire, cet oiseau exotique prôné comme véritable animal de compagnie. Même si ce dernier point ne m’a pas plus amusée et divertit que cela, cette vision enfantine touchante et tendre ainsi que l'écriture d'Olivier Bourdeaut nous transporte et nous plonge au sein de cette famille complètement loufoque mais baignant dans l’amour et donc irrémédiablement attachante.

Mais très vite, une part d’ombre vient obscurcir cette famille. Et je dois avouer que cela m’a surprise alors que tous les éléments hors normes qui auraient du me mettre la puce à l’oreille étaient présents dés le début ! Mais la plume entrainante d’Olivier Bourdeaut passe inévitablement par là, et je dis alors chapeau !
À partir de ce moment là, l’histoire fraiche et désopilante prend une tout autre tournure et l’on s’installe progressivement dans une ambiance qui va petit à peint figer le cœur, jusqu’à pourquoi pas nous faire couler la larme à l’œil. Une certaine tristesse clôt donc cette histoire, mais puisque l’on retrouve toujours cette douce musique entrainante en arrière plan, ce livre donne un sentiment de joyeuse tristesse en le refermant.

En bref:         

            Olivier Bourdeaut manie parfaitement ses mots afin de nous entrainer dans la danse au milieu de cette famille atypique, désopilante et redoutablement attachante, sur un air de Bojangles, afin de nous amener sur des folles pentes nous offrant ainsi une magnifique histoire d’amour, l'amour inconditionnel d'un mari pour sa femme et l’amour d'un enfant pour ses parents.

Autour du livre:      

Prix littéraires :
Grand Prix RTL / Lire
Le Roman des étudiants France Culture / Télérama
Prix roman France Télévisions
Prix Emmanuel-Roblès
Prix de l’Académie de Bretagne


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire