Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 8 juin 2021

M'asseoir cinq minutes avec toi (Sophie Jomain)





Nationalité de l’auteur: Française 
Editions Charleston (11 Mai 2021)

258 pages

ISBN-10: 2368125086

ISBN-13: 978-2368125083

Genre: Contemporain

Lu le: 14 Mai 2021

Ma note: 15/20





Résumé/4ème de couverture:

Claire et Julien se sont follement aimés. Un coup de foudre, un mariage et enfin, une fille, Pauline, belle, parfaite… et différente. Ils étaient prêts, ils la voulaient de toutes leurs forces, mais peut-on rester des parents unis face au handicap d'un enfant ? Ce roman est l'histoire de Claire qui voit partir l'homme de sa vie, de Julien qui étouffe sous le poids de la culpabilité, de Pauline qui voudrait que ses parents s'aiment de nouveau. M'asseoir cinq minutes avec toi nous plonge dans la réalité d'une famille déchirée que seul l'amour saurait guérir.

Mon avis:

        Avec beaucoup de douceur et de tendresse, Sophie Jomain aborde la question du handicap d'un enfant sur l'impact qu'il a sur toute la famille. Avec pourtant un sujet initial pas évident, l'autrice a réussi à construire quelque chose de juste en terme d'émotions, sans tristesse ni culpabilité, et de longueur de récit. On a un roman délicat et intime qui offre une jolie bulle de lecture. 

Merci aux éditions Charleston pour l'envoi de ce livre!

Points de vue/Critiques:

            A travers l'histoire de Claire et de Julien, c'est le handicap d'un enfant que l'on va découvrir et apprendre à mieux connaître. Il ne sera pas ici question de handicap moteur et physique comme on peut l'imaginer au premier abord puisque leur fille Pauline est autiste, donc un peu "différente" des autres petites filles de son âge. Le sujet de départ semble donc lourd et difficile et l'on s'attend en plus, à de la tristesse voire de la lourdeur. Mais Sophie Jomain réussit à traiter ce sujet d'une très belle manière car l'on ne ressent aucun sentiments négatifs. Elle arrive justement à apporter beaucoup de tendresse, de délicatesse et de douceur à cette histoire. De plus, arriver à romancer un tel sujet peut s'avérer difficile, mais là encore, le tout est savamment dosé. Comme si l'autrice savait très précisément ce vécu (j'ignore si c'est une situation personnelle pour elle), elle arrive aussi a apporter de la justesse dans le récit, au niveau des évènements puisque l'on se retrouve pas quantité de péripéties, mais les situations quotidiennes vécues par cette famille sont suffisantes pour créer un récit dynamique et parfaitement réaliste. 

                Pour ce récit, l'autrice n'a pas principalement apporté son attention sur l'autisme de Pauline, un sujet que l'on peut davantage trouver dans d'autres histoires. La particularité, à mon sens, de ce livre, c'est le fait que le point de vue est plutôt axé sur la famille, sur l'impact que le handicap a sur l'union et sur les membres entourant la personne touchée. Claire, la maman, est extrêmement touchante. Elle est démunie, désemparée face au handicap de sa fille à gérer au quotidien où elle a de nombreuses interrogations, des doutes et des peurs. Mais elle est aussi une sorte de Wonder Woman, car en plus de ça, elle doit travailler et subvenir à leurs besoins et donc gérer son environnement professionnel pas toujours au beau fixe, ses parents, son mari... et ses amours. Rien n'est facile pour elle, et pourtant, a aucun moment elle se découragera, s'apitoiera sur son sort et sera négative. En revanche, Julien, le mari et papa de Pauline, n'est pas vraiment exemplaire. Il m'a souvent agacé et a malheureusement le mauvais rôle étant donné qu'il préfère mettre fin à son couple, partir et laisser Pauline à sa maman sous prétexte qu'il n'arrive pas à construire de liens avec sa fille. Même si cela est compréhensible, j'ai trouvé son attitude finalement lâche car il n'a jamais essayé de comprendre et appréhender sa fille. Qu'aurait-il fait si Claire n'était pas là?

En bref:

            Si parler du handicap d'un enfant peut se révéler triste et pesant au premier abord, Sophie Jomain montre à travers son histoire dans "M'asseoir cinq minutes avec toi" que ce sujet peut être traiter de manière tout à fait juste dans les émotions et dans les faits. L'autrice apporte en effet beaucoup de tendresse, de délicatesse et de douceur à cette histoire, sans jamais avoir de négativité. De plus, la relative brièveté du roman et le récit non surenchérit en péripéties font en sorte d'apporter du réalisme. Si l'autisme peut être un sujet plus ou moins souvent évoqué en littérature, la particularité de cette histoire est le fait que l'autrice a davantage axé le point de vue sur la famille et sur l'impact que le handicap a sur l'union et sur les membres entourant la personne touchée. On découvre ainsi des parents réunis dans leurs doutes, leurs peurs et leurs questionnements, mais aussi divergents dans leur manière de gérer. Si l'on découvre une maman très courageuse et extrêmement touchante, le papa peut davantage nous agacer dans sa façon d'agir tout en ayant notre compréhension. Une jolie lecture pleine de douceur qui nous immerger dans une bulle de tendresse. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire