Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


jeudi 10 juin 2021

L'affaire Clara Miller (Olivier Bal)




Nationalité de l’auteur: Française 
Editions Pocket (11 Mars 2021)

560 pages

ISBN-10: 2266315218

ISBN-13: 978-2266315210

Genre: Thriller

Lu le: 21 Mai 2021

Ma note: 16/20





Résumé/4ème de couverture:

Son cadavre est remonté, comme celui d'autres femmes, à la surface de l'eau. Six au total... Là-bas, dans les forêts du New Hampshire, le lieu maudit porte un nom : le lac aux suicidées.

Clara Miller était journaliste. Comme Paul Green, le reporter du Globe qui débarque sur l'affaire. Il avait connu Clara étudiante, et ne croit pas un instant à la thèse du suicide.

Un homme l'intrigue : Mike Stilth, l'immense rock star retranchée à quelques kilomètres de là, à Lost Lakes, dans un manoir transformé en forteresse.

L'artiste y vit entouré d'une poignée de fidèles, dont Joan Harlow, redoutable attachée de presse qui veille sur son intimité et se bat comme une lionne dès que l'empire Stilth est attaqué.

Mais Paul, lui, a tout son temps. Dans sa vieille Ford déglinguée, il tourne inlassablement autour du domaine. Avec cette question : et si, du manoir, la route menait directement au lac ?

Mon avis:

            Une petite lecture commune entre plusieurs bookstagrammeuse est une bonne manière d'enfin sortir ce livre de ma PAL et ainsi découvrir l'auteur, étant donné que je suis très frileuse à l'idée de commencer "Les limbes". Avec les points de vue de nombreux personnages, l'alternance des époques et de chapitres courts, tout est réuni pour que le lecteur soit happé par l'histoire de ce thriller dés le début. Néanmoins, les codes du récit restent constants tout le long du livre et on ressent une petite lassitude vers la fin, d'autant plus que les ficelles de l'histoire n'apportent finalement aucune surprise. Une bonne lecture haletante, mais pas surprenante et parfois un peu lassante. 

Points de vue/Critiques:

                Dés le début du livre, une certaine attention doit être apportée par le lecteur, car entre les différents personnages qui se succèdent dans les chapitres et les passages d'une époque à une autre, il faut être assez concentré pour avoir une certaine idée du schéma narratif. Heureusement, les chapitres sont courts et cela permet de rapidement prendre le pli de l'arc narratif. Dés lors, entre l'intrigue journalistique menée par Paul Green, la découverte des cadavres et la vie intrigante de Mike Smith et de ses deux enfants, on est immédiatement happé par cette histoire qui promet d'être sombre et haletante. On se pose beaucoup de questions et c'est ce qui fait que les pages défilent assez vite. 

                Entre la vie pas vraiment trépidante de Paul et celle mystérieuse de Mike Smith qui nous entraîne dans les profondeurs les plus sombres du show-biz entre alcool, drogues et sexe (la vie calfeutrée et un brin parano de Mike Smith avec sa forteresse et ses deux enfants est d'ailleurs à mettre clairement en parallèle avec celle de Michael Jackson), on navigue tout de même dans une ambiance pas très saine et joyeuse dans ce roman. On se pose beaucoup de questions sur les personnages et sur les actions car certaines choses sont volontairement laissés en suspend et c'était très malin à l'auteur de faire cela afin de nous tenir encore plus en haleine. Mais peu à peu, on découvre que certaines ficelles nous sont dévoilées. Sûrement pour mieux nous berner par la suite... Progressivement, les mystères s'étiolent et l'arc narratif reste toujours le même. Ainsi non seulement la lecture haletante s'étiole mais en plus une certaine lassitude s'instaure. Et lorsque l'on arrive à la fin du livre et que l'on se rend compte que nous serons pas surpris étant donné que les ficelles, les vraies, avaient été dévoilées depuis déjà belle lurette, alors là, se sont des pages qui tirent vraiment en longueurs qui conclue cette histoire. A noter également que j'ai trouvé quelques petites incohérences si l'on fait attention aux détails, mais rien de méchant.  A contrario, au moment où je me posais la question du choix du titre de ce livre, en lien direct avec l'enquête entreprise par Paul Green, l'auteur, via son personnage, répond à la question et de manière très juste et qui porte réflexions. 

En bref:

            Dans ce roman choral, Olivier Bal nous immerge dans une histoire d'une grande noirceur. En effet, l'auteur nous entraîne dans les profondeurs les plus sombres du show-biz et entre les visions des différents personnages qui se succèdent, les passages d'une époque à une autre et les chapitres courts, tout est fait pour que le lecteur soit rapidement happé et tenu en haleine. Que se soit avec l'enquête journalistique de Paul Green ou la vie intrigante de Mike Smith et de ses deux enfants, une ambiance pas très saine et peu joyeuse est de mise dans ce roman. On se pose beaucoup de questions sur les personnages et sur leurs actions mais on remarque que progressivement certaines ficelles nous sont dévoilées et l'arc narratif reste toujours le même. La lecture haletante s'étiole, et sans avoir de véritables surprises à la fin, une certaine lassitude et des longueurs sont à déplorer dans le final. Cela reste une bonne lecture et une belle mise en jambe pour continuer de découvrir l'auteur.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire