Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 15 juin 2021

1991 (Franck Thilliez)





Nationalité de l’auteur:
 Française 
Editions Fleuve (6 Mai 2021)

Collection Noir

498 pages

ISBN-10: 2265144282

ISBN-13: 978-2265144286

Genre: Thriller

Lu le: 27 Mai 2021

Ma note: 16/20

 


Résumé/4ème de couverture:

En décembre 1991, quand Franck Sharko, tout juste sorti de l'école des inspecteurs, débarque au 36 quai des Orfèvres, on le conduit aux archives où il est chargé de reprendre l'affaire des Disparues du Sud parisien. L'état des lieux est simple : entre 1986 et 1989, trois femmes ont été enlevées, puis retrouvées dans des champs, violées et frappées de multiples coups de couteau. Depuis, malgré des centaines de convocations, de nuits blanches, de procès-verbaux, le prédateur court toujours.

Sharko consacre tout son temps à ce dossier, jusqu'à ce soir où un homme paniqué frappe à la porte du 36. Il vient d'entrer en possession d'une photo figurant une femme couchée dans un lit, les mains attachées aux montants, la tête enfoncée dans un sac. Une photo derrière laquelle a été notée une adresse, et qui va entraîner le jeune inspecteur dans une enquête qui dépassera tout ce qu'il a pu imaginer...

Mon avis:

                Retrouver un nouveau livre de Franck Thilliez est toujours une très bonne nouvelle, mais quand on apprend que "1991" revient dans le passé, pour nous présenter la toute première enquête de Franck Sharko au célèbre 36, quai des Orfèvres, l'impatience est décuplée! Comme on peut s'y attendre, cette enquête est très prenante et très addictive et les nombreuses pistes et différents thèmes abordés m'ont véritablement surprise. Cette richesse de contenu est également servi par un joli voyage au cœur des années 90, une ambiance salvatrice.

Merci les éditions Fleuve pour l'envoi!

Points de vue/Critiques:

            Si l'on a déjà lu les histoires propres à Franck Sharko ou ceux liés au binôme Sharko/Hennebelle, on se dit que l'on connaît bien le personnage, si charismatique et si appréciable. Le découvrir ainsi à ses tout débuts de flic permet d'apprendre à la connaître davantage et d'affiner sa personnalité. Notre policier intègre ainsi le célèbre 36, quai des Orfèvres à tout juste 30 ans et tout est nouveautés et découvertes pour lui. Entre la découvertes des corps et des horreurs perpétrées, assister à une autopsie pour la première et se faire bien voir et s'intégrer à l'équipe, sa personnalité est continuellement mise à rude épreuve. Néanmoins, on découvre qu'à cet âge, Sharko était déjà un jeune homme réfléchit, qui se bat pour ses convictions et qui va au bout de ses idées. On comprend ainsi parfaitement, qu'avec tout ce qu'il a traversé par la suite, il est devenu cet homme un peu plus bourru et renfermé, mais toujours aussi perspicace et efficace. 

                Dans cette enquête, non seulement Franck Sharko est servi du point de vue de la complexité de l'affaire, mais en plus cela nous régale en tant que lecteur. Si les romans de Franck Thilliez et plus particulièrement les enquêtes de Sharko sont toujours haletantes, celle-ci l'est aussi bien évidement mais elle m'a en plus surprise par sa richesse. En effet, on va aborder les thèmes de la magie, du vaudou, des poisons animals, de la gémellité, etc... Au gré des investigations et des découvertes, on va de surprises en rebondissements. Les pages s'enchaînent très vite dans cette ambiance haletante et l'on a du mal à pouvoir échafauder des plans et des hypothèses tant on se demande comment tout ceci peut s'imbriquer avec logique et da façon clair. Et pourtant, seul Franck Thilliez s'est le faire même si la toute fin peut être assez facilement devinable. 

                    L'époque dans laquelle se situe le récit nous fait gentiment retrouver des souvenirs. On retrouve ainsi les technologies de la vie courante de l'époque comme l'informatique qui n'est qu'avec ses débuts, les téléphones portables peu courants et l'utilisation du minitel et des supports papier à foison. Ce retour dans le passé a ainsi un impact sur l'enquête qui prend donc plus de temps, où il faut rechercher manuellement dans de vieux dossiers et où les méthodes scientifiques sont moins courantes et plus longues pour obtenir un résultat d'analyse déterminant. C'est agréable de retrouver les bonnes vieilles méthodes qui permettent ainsi de maintenir un  certain suspense. 

En bref:

                Retrouver Franck Sharko est toujours un bonheur, mais le découvrir à l'aube de ses trente ans lors de sa première enquête au sein du 36, quai des Orfèvres apporte une petite touche savoureuse en plus. Si beaucoup de choses est synonymes de découvertes pour le jeune flic, il n'en reste pas moins le Sharko que l'on connaît, qui va au bout de ses idées et qui se bat pour ses convictions. Au niveau de l'enquête, Sharko et le lecteur sont bien servis tant l'affaire est complexe. Avec les nombreuses thèmes et pistes abordés qui nous font naviguer aussi bien dans l'univers de la magie que dans les poisons, on évolue entre investigations et rebondissements. L'histoire est donc très prenante, passionnante et une nouvelle fois, très bien ficelée, même si la toute fin peut aisément se deviner. Et le fait de voguer en plein cœur des années 90 et de retrouver une certaine ambiance nostalgique avec les prémices de l'informatique et des méthodes d'investigations scientifiques au profit des bonnes vieilles méthodes papier et minitel, cela permet d'avoir une affaire qui prend plus son temps. Encore un très bon (et tout jeune) Sharko!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire