Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 26 mai 2021

Ce que les étoiles doivent à la nuit (Anne-Gaëlle Huon)





Nationalité de l’auteur: Française 

   Editions Albin Michel ( 28 Avril 2021)

320 pages

ISBN-10: 2226462007

ISBN-13: 978-2226462008

Genre: Contemporain

Lu le: 4 Mai 2021

Ma note: 16/20





Résumé/4ème de couverture:

Il n'y a pas de hasard, dit-on, seulement des rendez-vous. C'est ce que va découvrir Liz, cheffe prodige et étoilée, en partant au Pays basque sur les traces de sa mère. Dans un petit village perdu, elle rencontre M. Etchegoyen, dandy insaisissable et plein de panache, qui lui confie les clés de son restaurant et un défi à relever : faire de sa gargote une adresse gastronomique. Mais Peyo, le chef, ne voit pas arriver cette étrangère d'un bon œil. L'un et l'autre vont devoir s'apprivoiser et affronter ensemble les fantômes de leur passé. 

Mon avis:

            Les deux romans de l'autrice que j'ai pu lire m'ont beaucoup plu, c'est pourquoi je n'ai pas hésité à demander son dernier opus avec son titre enchanteur: "Ce que les étoiles doivent à la nuit". J'ai bien aimé cette nouvelle histoire, mais elle n'a pas pas apporté autant d'émotions et de traces indélébiles que je me l'était imaginé, peut-être dû à un roman trop court...? Mais c'est une bonne lecture gourmande qui nous entraine en terres basques afin de découvrir des destins brisés qui vont se croiser pour mieux se guérir.

Merci aux éditions Albin Michel pour cet envoi!

Points de vue/Critiques:

            "Ce que les étoiles doivent à la nuit" apporte son rayon d'éclaircie dans notre quotidien mais aussi dans celui des personnages. En effet, nous découvrons Liz et Peyo qui semble avoir leur vie qui se résume à un gouffre infranchissable à leurs pieds. Entre elle qui a perdu pied et lui qui a perdu le goût à la vie, ils traînent de lourdes casseroles et leur passé va nous être progressivement dévoilé. Et le fait de découvrir leurs rêves et leur vie brisés nous permet peu à peu de nous dire que finalement, ils ont plus de points communs qu'ils en avaient l'air. Ils suffit qu'ils s'apprivoisent pour mieux se réparer. A côté d'eux, on va retrouver l'histoire, dans le passé, de Balthazar qui va compléter le duo en recherche d'une reconstruction, puisque pour lui, il est à la recherche de son enfant disparu. On se demande ainsi par quel lien ce personnage est rattaché à Liz et/ou à Peyo.

            Tout le récit est alléchant puisque l'autrice nous emmène en plein coeur du pays Basque, dans l'univers de la gastronomie. Les odeurs savoureuses explosent dans nos narines et nos papilles sont prêtes à la dégustation. Même s'il est plutôt question de haute gastronomie, je trouve que l'on ressent également cet esprit bon enfant et à la bonne franquette, cette ambiance chaleureuse et conviviale. En effet, le petit village perdu Basque fait que tout le monde se connaît et s'entraide naturellement. 

               Si les mots de l'autrice sont justes (qui savent parfois dénoncer les dérives de l'exigence du métier de chef gastronomique) et nous transportent facilement, ils ont aussi le pouvoir de nous bercer. Mais force est de constater que j'ai peut-être trop ressenti cette douce torpeur pour avoir ce côté accrocheur. Entre les chapitres courts et la brièveté du roman, je n'ai pas réussi à être totalement imprégnée comme je l'aurais souhaité, même si ce fut un régal de lecture! ;) De plus, les liens entre les personnages, en sachant que leur destins brisés trouveront réparation en se côtoyant les uns les autres, font en sorte que je n'ai aucunement été surprise. 

En bref:

                 Avec son titre enchanteur "Ce que les étoiles doivent à la nuit", cette histoire est une véritable éclaircie de bonne humeur et d'espoir dans la grisaille de notre quotidien et dans celui des personnages de ce récit. Entre Liz, Peyo et Balthazar qui nous font naviguer entre les époques, leurs passés ont laissé des traces indélébiles. Leurs rêves et leurs vies brisés vont ainsi trouver réparation lorsque leurs chemins se croiseront. Et c'est au milieu d'un petit village au pays Basque, au coeur de la gastronomie, entre odeurs savoureuses et goûts alléchants, qu'ils vont panser leurs plaies et se reconstruire tout en nous régalant. La plume douce et berçante de l'autrice associée à la brièveté des chapitres et du roman ont fait que je n'ai pas été plus imprégnée et surprise que cela par l'histoire, mais la bonne lecture gourmande est assurée!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire