Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 27 avril 2021

Indéterminés (Samantha Bailly)




Nationalité de l’auteur:
 Française 
Editions Le Livre de Poche (6 Mars 2019
432 pages
ISBN-10: 2253100692 
ISBN-13: 978-2253100690 
Genre: Contemporain
Lu le: 9 Avril 2021
Ma note: 15/20 




Résumé/4ème de couverture:

En cinq ans, Ophélie a gravi les échelons de Pyxis, entreprise pilier du marché du divertissement : la stagiaire s'est muée en Parisienne sophistiquée et a été nommée directrice de la Communication. Alors quelle est enfin parvenue à la place tant convoitée, Pyxis est rachetée par un géant de l'industrie du jeu vidéo. Changements de stratégie, licenciements à la chaîne... Ophélie se retrouve en pleine tempête professionnelle. Quand Arthur Mareuil, ancien stagiaire qu'elle a bien connu, rejoint l'équipe de Pyxis, réveillant des souvenirs enfouis, la tempête gagne soudain sa vie personnelle. Que reste-t-il de la jeune fille qu'elle a été ?

Mon avis:

            Il me tardait d'enfin terminer cette série, mais faute de réussir à trouver ce troisième et dernier tome, ce a pris plus de temps de prévu, indépendamment de ma volonté. Avec "Indéterminés" on clôture très bien et avec logique le parcours professionnel de Ophélie avec ce moment où elle semble à l'abri des soucis de ce côté-ci, mais l'autrice nous montre que rien n'est vraiment acquis à vie. On retrouve également quelques thèmes intéressants, beaucoup plus profonds comparé à la légèreté du début de la série. Dommage cependant que cette histoire est centrée sur Ophélie, j'aurai aimé voir davantage tous les autres personnages des "stagiaires". 

Points de vue/Critiques:

        Si avec le premier volume "Les stagiaires" on plongeait dans le monde professionnel en bas de l'échelle, c'est-à-dire en tant que stagiaire, le second volume "Indéterminés" franchissait une barre sur l'échelle professionnelle avec le statut de CDD. Ce troisième et dernier volume poursuit donc logiquement cette ascension pour arriver au statut de CDI. On retrouve donc Ophélie, pleinement adulte dans sa vie puisqu'elle a su gravir les échelons très rapidement, en cinq ans pour se retrouver directrice du service Communication de chez Pyxis. Si cette situation est stable et sécurisante sur le papier, on se demande de quoi sera constituer cette histoire. Mais c'était sans compter sur deux éléments qui vont bouleverser le quotidien (personnel et professionnel) d'Ophélie: le retour d'Arthur dans la société et les restructurations de l'entreprise. Avec, avec ce récit, Samantha Bailly montre parfaitement que rien n'est définitivement acquis lorsque le CDI est signé. 

        En parallèle de l'histoire entre Arthur et Ophélie, on va aborder de nombreuses thématiques, bien plus profondes et sérieuses que les interrogations et l'apparente légèreté du début de la série. On sent ainsi parfaitement le caractère engagé de l'autrice. Ainsi, restructuration d'une entreprise où les bénéfices et les chiffres sont plus importants que la dimension humaine, le harcèlement sexuel au travail ou encore la notion du viol se retrouveront dans le récit. Ces sujets abordés sont vraiment prépondérants par rapport à l'aspect personnel et amoureux d'Ophélie et j'ai aimé ce déséquilibre en la faveur du sérieux, bien plus propice et logique pour clôturer une série qui retrace les différentes étapes du parcours professionnel. 

            Le récit de ce dernier tome est très axé sur la vie d'Ophélie (mais aussi indirectement sur celle d'Arthur). S'il est vrai que c'est avec la jeune femme que l'on a commencé la série et que l'on suit les étapes professionnelles, tous les autres personnages des stagiaires m'ont beaucoup manqué. Je pense qu'en apprendre davantage sur eux, sur ce qu'ils sont devenus et pas seulement les quelques rares mentions qui leur sont faites, aurait été la bienvenue. Qu'elle soit totalement différente ou similaire à celle d'Ophélie, leur ascension sociale aurait été tout aussi intéressante à découvrir. Ainsi leurs échanges spontanés et leurs retrouvailles manquent cruellement, mais cet aspect reflète aussi d'un coté, parfaitement bien le fait qu'au fil de la vie, les relations amicales et/ou professionnelles ont tendance à naturellement s'étioler...

En bref:

            Avec "Indéterminés", Samantha Bailly vient clôturer parfaitement cette série qui dépeint un aspect de la génération Y et du monde du travail qui leur est associé. La trilogie s'ancre dans la réalité du monde professionnel, qui est analysé et critiqué de façon assez sombre mais réaliste. Ainsi avec Ophélie et tous ces premiers collègues, on gravit les échelons en commençant par le statut de stagiaire, puis le statut de CDD pour enfin obtenir le saint graal du CDI. Mais l'autrice montre que même arriver à ce dernier échelon, rien n'est définitivement acquis... C'est pourquoi dans ce récit, on va retrouver de nombreuses thématiques qui amènent de véritables réflexions sociétales et qui sont bien plus profondes que la légèreté apparente du début de la série. Ces aspects montrent non seulement une logique dans le parcours professionnel, mais aussi le caractère engagé de l'autrice. Dommage que l'on ne retrouve pas davantage tous les autres personnages des stagiaires mais les relations qui s'étiolent au fil de son parcours sont aussi quelque chose de réaliste.

Autour du livre:

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire