Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 24 mars 2021

Là où le bonheur se respire (Sophie Tal Men)





Nationalité de l’auteur:
 Française 
Editions Albin Michel (3 Mars 2021
288 pages
ISBN-10: 2226457372 
ISBN-13: 978-2226457370 
Genre: Contemporain
Lu le: 9 Mars 2021
Ma note: 15/20 



Résumé/4ème de couverture:

Pour Lily, apprentie parfumeuse, les parfums subliment la vie : ils nous construisent, nous éveillent et nous guident. Aussi, quand sa petite soeur Clarisse est hospitalisée à la suite d'une grave chute de cheval, Lily fera tout pour stimuler ses sens et lui redonner le goût de vivre. Sa méthode, retourner sur l'île d'Ouessant, berceau de leur enfance, à la recherche des odeurs chères à Clarisse.

A l'hôpital, seul Evann, externe en médecine, soutiendra son projet fou et un lien fort naîtra entre eux. Au fil du temps, les deux complices réaliseront que c'est leurs âmes blessées qu'ils cherchent à soigner, car prendre soin des autres, c'est aussi prendre soin de soi. 

Dans ce nouveau roman, inspiré de son quotidien à l'hôpital comme dans Les Yeux couleur de pluie ou Va où le vent te berce, Sophie Tal Men explore avec passion l'univers des parfums et nous fait prendre le large avec une bouleversante histoire d'amour et de résilience qui nous fait du bien.

Mon avis:

        Fidèle au rendez-vous de la dernière parution de Sophie Tal Men, c'est toujours un plaisir de retrouver ses histoires de vies et d'amour baignant dans une atmosphère médicale. Tous les ingrédients sont une nouvelle fois réuni dans "Là où le bonheur se respire" qui insuffle vraiment un vent d'air frais. Ce nouveau récit est peut-être un peu moins convaincant que les autres par une certaine simplicité qui s'en dégage et peut-être aussi par le fait que l'on aimerait plus de diversité maintenant de la part de l'autrice. 

Points de vue/Critiques:

        Pour ce nouveau roman, l'autrice reste fidèle à l'atmosphère, aux lieux et aux personnages mis en place depuis ses débuts avec la saga "Les yeux couleur de pluie". On reste donc en Bretagne sous ses embruns, prés du Gobe Mouche avec tous les internes en médecine. Cette fois-ci le personnage principal est Evann, le frère de X (qui était le personnage principal du roman précédent "Va là où le vent te berce"). A travers ses débuts en médecine et donc les patients qu'il est amené à côtoyé, c'est l'univers des parfums, des fragrances et des odeurs qui va se mêler à la médecine. Pour connaitre quelques histoires de patients comateux qui avaient une réaction (physique et cérébrale) uniquement grâce à une odeur particulière, j'étais avide de savoir et voir comment l'autrice allait mettre en scène cet aspect très intéressant, presque mystérieux mais véridique. Et je dois avouer que je ressors assez déçue par cette exploitation du domaine olfactif lié au domaine médical, qui se révèle finalement assez peu présent et déterminant. En revanche, les parfums et les odeurs sont davantage exploités en tant qu'ancrage personnel et souvenirs olfactifs, mais pas forcément liés au côté soins et guérison.

            Dans l'histoire de Evann et des deux sœurs Clarisse et Lily, force est de constater que l'on ne retrouve pas vraiment de grands rebondissements. J'avoue également que je n'ai jamais réussi à m'imaginer correctement l'état de santé de Clarisse, qui n'est finalement pas dans le coma comme je le pensais, mais qui est tout à fait éveillée, parlante etc mais pas vraiment tout à fait normale avec un rétablissement parfait de toutes ses fonctions. Avec la plume de l'autrice, très fluide, mais parfois (trop) simple, on se retrouve à lire quelque chose de vraiment agréable mais sans accroche particulière. Cette histoire m'a donc doucement bercée, sans péjorations et sans m'endormir non plus. On navigue dans une douce et simple histoire qui apporte son petit vent d'air frais. Après ces deux derniers romans, même si j'aime beaucoup l'univers qu'a su créer l'autrice, j'aimerai prochainement découvrir une toute autre histoire, qui permettrait de peut-être retrouver la flamme obtenue avec la trilogie initiale.

En bref:

        "Là où le bonheur se respire" insuffle un petit vent d'air frais en ce début du printemps. L'autrice nous emmène une nouvelle fois dans son univers familier composé des embruns de la Bretagne, des cocktails du Gobe-Mouche et de l'ambiance médicale. L'accent sera mis cette fois sur le pouvoir de l'odorat avec les parfums, les fragrances, bref toutes les odeurs ancrées à jamais dans la tête d'une personne, constituant un vrai bagage de souvenirs olfactifs. Si j'attendais de voir ce domaine se mêler beaucoup plus que cela  à celui de la médecine et voir une certaine résurgence sur l'état de santé ou de guérison, les odeurs restent tout de même une force de ce roman. L'histoire est peut-être un peu moins convaincante que les précédentes puisqu'il se dégage une certaine simplicité, douce, envoutante mais pas forcément enivrante. Si l'univers créer par l'autrice depuis ses débuts est un vrai plaisir, j'aimerai maintenant un peu plus de diversité et voir une toute autre histoire pour la prochaine fois.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire