Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 14 mars 2021

Ces jours qui disparaissent



Scénario et Illustrations:
Timothé Le Boucher
Nationalité de l’auteur: Française 
Editions Glénat (13 Septembre 2017
Collection 1000 feuilles
192 pages
ISBN-10: 2344013326 
ISBN-13: 978-2344013328
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 4 Mars 2021
Ma note: 16/20 



Résumé/4ème de couverture:

Que feriez-vous si d’un coup vous vous aperceviez que vous ne vivez plus qu’un jour sur deux ? C’est ce qui arrive à Lubin Maréchal, un jeune homme d’une vingtaine d’années qui, sans qu’il n’en ait le moindre souvenir, se réveille chaque matin alors qu’un jour entier vient de s’écouler. Il découvre alors que pendant ces absences, une autre personnalité prend possession de son corps. Un autre lui-même avec un caractère bien différent du sien, menant une vie qui n’a rien à voir. Pour organiser cette cohabitation corporelle et temporelle, Lubin se met en tête de communiquer avec son « autre », par caméra interposée. Mais petit à petit, l’alter ego prend le dessus et possède le corps de Lubin de plus en plus longtemps, ce dernier s’évaporant progressivement dans le temps... Qui sait combien de jours il lui reste à vivre avant de disparaître totalement ?

Mon avis:

        Il me tardait de découvrir cette histoire de Timothé Le Boucher dans laquelle se mêle un côté fantastique à la vie du personnage principal, Lubin. En effet, en se réveillant un jour sur deux sans avoir de souvenirs et sans savoir ce qu’il a fait la veille, on se demande continuellement si cet étrange aspect de la vie de Lubin vient de quelque chose qui apporterait une dimension fantastique ou de science-fiction, s’il a trait à une dimension psychologique ou si cela est la conséquence d’un problème neurologique. Si la première explication n’est jamais vraiment envisager sans que cela soit dérangèrent, les sphères psychologique et médicale sont abordées en surface sans résoudre ce « problème » et découvrir son origine. 

        Mais connaître les causes du désordre dans la vie de Lubin n’est finalement pas la finalité de cette histoire. Et même pour moi qui a un esprit rationnel et qui chercher er espère toujours une explication rationnelle et logique à des choses qui ne semblent pas l’être, cela ne m’a absolument pas gêné. En effet, ce récit se concentre sur cette nouvelle et étrange vie de Lubin. On le suit ainsi au fil des années, sans réels rebondissements. Et face à cette histoire presque contemplative, on ne voit pas les pages défiler et on se prend au jeu. Il faut dire que l’on constate de façon quasi incrédule que le phénomène que subit Lubin s’éternise dans le temps et surtout qu’il s’aggrave! Peu à peu, on découvre alors un jeune homme résigné… qui nous touche au coeur. Sa véritable vie semble de plus en plus volée et il n’a aucun contrôle sur cela. C’est aussi touchant que révoltant. D’autant plus, que sa famille, ses amis et sa chérie l’attendent toujours avec de plus en plus d’espoir et de peur de ne jamais le revoir. 

        Au delà du fait que l’on se demande quand même constamment à quoi ce phénomène est dû (manipulation? schizophrénie? double personnalité? phénomène paranormal?), se sont aussi des questions de vie qui accompagnent le lecteur: les proches de Lubin doivent-ils continuer leur vie sans l’attendre et à partir de quand doivent-il le faire? doivent-il lui raconter tout ce qu’il passer durant son absence? que doit faire Lubin pour profiter de sa journée?

        Difficile d’imaginer une fin satisfaisante, mais l’auteur a su trouver quelque chose de tout à fait convenable qui ne casse pas le côté douloureux et magnifique de l’histoire ou qui ne parte pas dans quelque chose de trop ubuesque. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire