Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 16 février 2021

Rien ne t'efface (Michel Bussi)





Nationalité de l’auteur:
Française 
Editions Presses de la Cité (4 Février 2021
456 pages
ISBN-10: 2258195306 
ISBN-13: 978-2258195301 
Genre: Thriller
Lu le: 31 Janvier 2021
Ma note: 17/20 



Résumé/4ème de couverture:

2010. Maddi est médecin généraliste à Saint-Jean-de-Luz, une vie comblée avec Esteban, son fils de 10 ans. Ce jour d'été là, elle le laisse quelques minutes seul sur la plage. Quand elle revient, Esteban a disparu. 

2020. Maddi a refait sa vie, et revient sur cette plage en pèlerinage. Au bord de l'eau, un enfant est là. Même maillot de bain, même taille, même corpulence, même coupe de cheveux. Elle s'approche. Le temps se fige. C'est Esteban, ou son jumeau parfait. Maddi n'a plus qu'une obsession, savoir qui est cet enfant. Il s'appelle Tom, il vit à Murol en Auvergne. Elle prend la décision de s'y installer. Plus Maddi espionne Tom, et plus les ressemblances avec Esteban paraissent inexplicables : mêmes passions, mêmes peurs... même tache de naissance. 

Jusqu'où sera-t-elle prête à aller pour découvrir la vérité, et sauver son enfant ? Ou ce garçon qui lui ressemble tant. Ce qu'elle ressent profondément, c'est que Tom est en danger. Et qu'elle seule peut le protéger. 

Mon avis:

        Une des parutions annuelles les plus attendues, c'est bien sûr le dernier livre de Michel Bussi et je remercie les éditions Presses de la Cité pour m'avoir une nouvelle fois permis de découvrir ce livre en avant-première. Et dés la fin d'année dernière, dés que j'ai eu connaissance du titre de ce livre, je n'ai pas arrêtée d'avoir la chanson en tête… Bref, si les derniers livres de l'auteur étaient très bons, "Rien ne t'efface" renoue avec le magistral twist final que l'on avait pas vu venir et qui nous vrille le cerveau. A tel point que j'en ai été personnellement énervée d'avoir été si superbement bernée. C'est donc un livre qui me marquera très longtemps, comme peut l'être "Nymphéas noirs".

Points de vue/Critiques:

        Dés les premiers fondements de l'histoire, on plonge dans les interrogations, les doutes et presque l'irréel. En effet, après la disparition de son fils, Maddi le revoit, au même endroit, dans les mêmes vêtements, avec un physique identique (taille, corpulence, cheveux) et avec même la tâche de naissance identique… mais 10 ans plus tard. Malgré ce flagrant illogisme temporel, le récit nous prouve petit à petit que les deux enfants semblent bien être une seule et même personne. Notre esprit est donc parfaitement embrouillé tout en étant logique et en s'interrogeant. L'auteur nous incite d'ailleurs, par le biais de Maddi qui est une personne très rationnelle et qui ne comprend pas non plus comment tout ceci est possible, vers la piste de la réincarnation. Et même en étant très cartésien et en ne croyant pas du tout à ce phénomène, l'auteur réussi finalement et bien sournoisement à nous mener vers cette piste, qui semble être la seule justification possible expliquant tout cela. Et c'est là une des prouesses de l'auteur, à nous mener doucement et logiquement vers des sentiers que l'on aurait pas empruntés, car tous les autres semblent être des voies sans issues.

        Et évidement, la plus grande force et prouesse de l'auteur, c'est de manier à la perfection ce fameux twist! Car oui, je me suis laissée totalement bernée, j'ai tout gobé et je me suis fait avoir comme une bleue. J'ai bien sûr suspecté untel ou untel, mais pour mettre précisément le doigt sur le truc… Quoiqu'il en soit, au moment de cette révélation, j'ai tellement été dupée et fourvoyée et la surprise était tellement grande que j'ai eu du mal à croire à cette supercherie, limite énervée à me dire "mais c'est pas possible" et à repartir dans les pages du début pour essayer de voir si l'auteur n'avait pas commit une faute, ce qui expliquerait ce que l'esprit du lecteur déduit… Mais que nenni!!

        Jusqu'à l'obtention de ce twist final, le récit reste toujours très dynamique puisqu'il y a beaucoup de rythme, de rebondissements, de fausses pistes, de nouvelles hypothèses etc... Il est donc très difficile de lâcher ce roman, et le fait d'être pris dans cette frénésie où l'on a pas vraiment le temps de se poser, d'analyser et d'émettre des hypothèses qui tiennent la route, fait en sorte d'accentuer l'effet explosif de la révélation finale. Je noterais tout de même que la plume m'a parfois parue trop simple et simpliste dans les constructions de phrases. On a vu des choses plus abouties si l'on continue de comparer avec "Nymphéas noirs"...

En bref:

        Une nouvelle fois sur le thème de la maternité, Michel Bussi nous propose avec "Rien ne t'efface" un thriller diaboliquement efficace! En effet, comme il sait très bien le faire, il prend rapidement le lecteur dans une spirale d'interrogations et d'incompréhensions pour le mener à emprunter doucement et logiquement des chemins vers lesquels il ne se serait pas diriger. Mais la plus grande prouesse de l'auteur est bien sur dans le maniement parfait du twist final! Ce dernier vous fait vriller le cerveau. On se laisse progressivement et superbement berner et l'on se retrouve totalement duper à la fin. C'est magistral et limite énervant! Le récit reste très rythmé avec des rebondissements, des hypothèses qui vont et viennent, du suspense qui monte crescendo et une tension permanente pour arriver à ce twist virtuose et assommant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire