Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 28 février 2021

Miss Charity (BD)


TOME 1: L’ENFANCE DE L’ART

Scénario et Illustrations: Loïc Clément & Anne Montel d’après l’oeuvre de Marie-Aude Murail
Nationalité des auteurs: Française 
Editions Rue de Sévres (19 Février 2020
120 pages
ISBN-10: 2369816848 
ISBN-13: 978-2369816843 
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 10 Février 2021
Ma note: 16/20 


Résumé/4ème de couverture:

En 1880, Charity est une petite fille de la bonne société anglaise. Endeuillée par la mort de ses petites soeurs, sa famille lui accorde peu d'attention ; aussi se réfugie-t-elle auprès de sa bonne, Tabitha. Elle élève également des souris dans la nursery, dresse un lapin, étudie des champignons au microscope et apprend Shakespeare par coeur, espérant qu'un jour quelque chose rompra sa solitude.

Mon avis:

        Pour ce premier tome de l'adaptation du roman de Marie-Aude Murail du même nom, je ne pourrais pas juger la qualité de cette adaptation n'ayant pas lu le livre. Dans cette histoire, on découvre une jeune héroïne curieuse, intelligente et amusante. Elle m'a beaucoup rappelé Calpurnia dans sa passion de la science et ses idées avant-gardiste et féministe. On retrouve également dans Charity un peu de Sophie de la Comtesse de Ségur, de Anne aux pignons verts et de Fifi Brindacier. Quoiqu'il en soit, je me suis beaucoup attachée et retrouvée dans Charity, qui est fille unique, qui s'ennuie beaucoup et qui trouve plus de plaisir à observer et analyser la nature et les animaux qui l'entoure plutôt que de passer du temps en société, avec des enfants de son âge. 

        Dans ce premier tome d'une trilogie, on va ainsi suivre Charity jusqu'à ses quinze ans et mine de rien, il se passe pas mal de choses pour la jeune fille, sans réel suspense aucun. Le récit est parfaitement rythmé et donne vraiment envie de connaitre la suite, dont je me demande dans quelles directions on pourrait aller...

        Les illustrations participent grandement en charme de cette lecture et sont pas sans rappeler Béatrix Potter. En effet, les traits d'aquarelle sont fins et débordent également de vitalité dans les couleurs vives employées qui tranchent avec la volupté de l'aquarelle. Les dessins fourmillent de détails achevant de conquérir l'adhésion des yeux. Et les cases libres de tout contours permettent de laisser respirer les illustrations, apportant une touche supplémentaire de légèreté. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire