Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


jeudi 21 janvier 2021

Il faut flinguer Ramirez, tome 2




Scénario et Illustrations: Nicolas Pétrimaux
Nationalité de l’auteur: Française 
Editions Glénat (4 Décembre 2020) 
112 pages
ISBN-10: 2344018743 
ISBN-13: 978-2344018743
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 30 Décembre 2020
Ma note: 18/20

Résumé/4ème de couverture:

Qui parviendra à flinguer... la rockstar du S. A. V. ? Falcon City est en émoi. Le lancement du Vacuumizer 2000 s'est transformé en une scène de crime macabre. L'inspecteur Eddy Vox est persuadé que le coupable n'est autre que Jacques Ramirez, un salarié de la Robotop fraîchement nommé "employé de l'année" . Quant aux hommes du cartel de Paso del Rio, ils n'ont pas dit leur dernier mot... C'est avec l'aide inattendue de deux célébrités en cavale que Ramirez parvient à leur fausser compagnie ! Alors qu'il avait planifié un week-end mémorable à Stone Creek, il se retrouve embarqué bien malgré lui dans une chasse à l'homme aussi explosive que pittoresque.

L'occasion idéale pour régler certains conflits familiaux et profiter des richesses qu'offrent l'Etat d'Arizona. Dans ce décor majestueux, nombreux sont les candidats qui courent après Ramirez.

Mon avis:

        Après le formidable et inattendu coup de cœur pour le premier tome de cette série aux douces saveurs rétro et au scénario Tarantinesque, il me tardait de découvrir la suite, qui m'a été également et gentiment envoyé par les éditions Glénat. Ce deuxième tome est à la hauteur du premier, une continuité parfaite dans l'excellence. On passe un tout aussi bon moment avec un scénario haletant, et largement explosif, tout en se délectant des illustrations pleines de couleurs et tout en rondeurs.

Points de vue/Critiques:

        Avant de commencer et de rentrer dans le vif du sujet, parlons tout d'abord de l'objet livre en lui-même. En effet, plusieurs petites choses, qui peuvent paraître futiles ou du détails mais qui sont bien pratiques, bien pensées et qui tendent à prouver une fois de plus si en fallait, tout le superbe travail effectué sur cette série. On retrouve tout d'abord un sticker sur la couverture qui nous signale qu'il est dangereux de feuilleter l'ouvrage tant on risque de se spoiler. Simple et logique me direz-vous, mais cela annonce clairement que les nombreux rebondissements et la charge graphique sont importants! Ensuite, vous trouverez un flashcode qui permet d'obtenir un résumé du premier tome pour bien tout se remettre en tête. Ce résumé sous forme de clip vidéo est extrêmement bien fait, résume bien tout l'ensemble sans être succinct et est à la hauteur de la série, c'est-à-dire excellent en tout points. Enfin, comme pour le premier tome, tout le long de l'ouvrage on retrouve des "extras" qui ne sont certes, pas du tout essentiel au scénario, mais qui fourmille de détails et qui nous donne encore plus de paillettes dans les yeux. Ainsi, fausses pubs mais aussi vrai (faux) catalogue s'insèrent régulièrement dans l'histoire, et l'auteur va tellement dans les détails pour rendre le tout ultra crédible que cela est plus désarçonnant qu'étonnant!

        Dans la continuité du premier tome, l'histoire nous entraîne dans un univers digne de Quentin Tarantino. Le scénario est très bien ficelé, dynamique, plein d'action et de rebondissements que l'on a pas vu venir et qui nous étonne. Les personnages restent exquis, bien distincts, assez caricaturaux mais c'est aussi pour ce côté rétro totalement assumé que la mayonnaise prend et nous entraine. On retient ainsi son souffle dés les premiers instants où l'histoire explose dans tous les sens du terme et l'on se laisse porter ainsi d'un bout à l'autre… Jusqu'à ce que l'on tombe sur le fameux "suite au prochain épisode" qui nous souffle et nous cueille en nous laissant un très grand sentiments de frustration. 

        Graphiquement, l'album est aussi parfait que son scénario. L'ambiance est pop et très colorée, les traits rétros avec un petit côté artisanal et une colorisation magistrale. On a tantôt une gamme de couleurs un peu ternies et sépia, tantôt un palette scintillante et pétante. Cette dualité donne parfaitement le ton des années 70

En bref:

         On pourrait reprendre tous les qualificatifs et superlatifs utilisés pour le premier tome, tant cette suite est magistralement à la hauteur. Avec déjà de nombreuses petites choses "teasing" qui peuvent paraître insignifiantes, on donne le ton sur la qualité graphique et scénaristique gardés pour ce second tome. On retrouve l'univers digne de Tarantino dans une histoire bien ficelée, ultra dynamique qui réussit à nous surprendre dans toute ses explosions. Les personnages sont toujours aussi exquis et caricaturaux. L'ambiance pop californienne des seventies est toujours conservée grâce à des traits rétros et une colorisation tantôt pétillantes, tantôt ternie. On retient ainsi son souffle dés les premiers instants de ce second volume et l'on se laisse porter ainsi d'un bout à l'autre…jusqu'à cette immense frustration lorsque l'on tombe sur le fameux "suite au prochain épisode"...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire