Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mardi 24 novembre 2020

L'inconnu de la forêt (Harlan Coben)




Titre original: Nachtblauw 
Traduction: Roxanne Azimi 
Nationalité de l’auteur: Américaine
Editions Belfond (15 Octobre 2020) 
432 pages
ISBN-13: 978-2714480866
Genre: Thriller
Lu le: 6 Novembre 2020
Ma note: 15/20 



Résumé/4ème de couverture:

WILDE.
SON NOM EST UNE ÉNIGME, TOUT COMME SON PASSÉ.

Il a grandi dans les bois. Seul.
Aujourd'hui, c'est un enquêteur aux méthodes très spéciales.

VOUS IGNOREZ TOUT DE LUI.

Il est pourtant le seul à pouvoir retrouver votre fille et cet autre lycéen disparu.
Le seul à pouvoir les délivrer d'un chantage cruel. D'un piège aux ramifications inimaginables.

Mais ne le perdez pas de vue.

CAR, DANS LA FORÊT, NOMBREUX SONT LES DANGERS ET RARES SONT LES CHEMINS QUI RAMÈNENT À LA MAISON.

Mon avis:

            Lire un roman de Harlan Coben est toujours une valeur sûre: je suis certaine de retrouver une enquête extrêmement bien ficelée où les moindres détails ont leur importance et qui s'aura forcément surprendre même si l'on devine des petites choses ou même si l'on croit que nous sommes au dénouement final, le tout dans un récit très dynamique basé principalement sur les dialogues échangés. J'étais donc ravie de pouvoir découvrir la toute dernière parution de l'auteur grâce aux éditions Belfond. "L'inconnu de la forêt" est une bonne lecture, qui reste classique et pas tellement surprenante. La place de l'adolescence au centre de l'histoire est cependant moderne et bien retranscrite et c'est surtout le personnage de Wilde qui crève l'écran (ou plutôt les pages) et que l'on a aucunement envie de quitter. 

Points de vue/Critiques:

            Il faut avouer que ce dernier livre de Harlan Coben n'est pas le meilleur de l'auteur et qu'il reste dans des codes classiques du genre. Néanmoins, ce n'est pas pour cela que l'on peut pointer du doigt des choses négatives et/ou dérangeantes. On est seulement dans une appréciation générale de l'histoire qui n'est pas transcendante. Pas de suspense intense (seulement beaucoup de mystères et pas mal d'interrogations) ni de révélations finales détonnantes. Dans ce nouveau récit, l'auteur a plutôt mis en avant l'adolescence et tout qui englobe cette période charnière de la vie. Harlan Coben a multiplié les sujets autour de ce thème: l'amitié, l'amour, les défis entre jeunes, la popularité, la filiation qu'elle soit naturelle ou non, le soutien familial, le milieu social aisé ou modeste. A travers une toute petite gamme de personnages adolescents, l'auteur a parfaitement su mettre en avant toute la complexité de la vie des adolescents, tiraillés entre plusieurs aspects de leur vie: avec les effusions d'hormones, la gestion de leur vie en accord avec leurs pensées et envies n'est pas si évidente bien que tout ceci prenne une toute autre dimension, plus modérée, lorsque l'on sort de cet âge charnière. Mais il ne faut pas oublier que pour les adolescents, cette période est véritablement difficile et Harlan Coben nous le montre bien.

                Mais ce livre ne serait pas une bonne lecture sans ses personnages. Hester Crimstein est une avocate connue qui balaie l'image lisse et droite que l'on peut se faire et souvent avoir des avocats. Elle reste infaillible dans son métier, mais on ressent sans cesse son humanisme face à toute les personnes qu'elle côtoie. Mais LE personnage de ce livre et qui porte véritablement toute cette histoire sur ses épaules, c'est Wilde. Enfant sauvage retrouvé dans les bois avec une certaine éducation et instruction, il est devenu un homme forcément hors norme avec plein de ditochomies. Il a besoin d'être au plus près de la nature tout en ayant ce côté militaire et entraîné. Bien que enfant sauvage, il est instruit et a cette fibre sociale (voire paternelle) de temps en temps. Ses réflexions et ses actions ont donc quelque chose d'atypique, qui sont forcément distrayantes et plaisantes. Wilde est donc un personnage très attachant et coup de coeur, presque même plus que Win dans la série de Myron Bolitar c'est dire... Et les révélations finales n'étant déjà pas hyper surprenantes, elles ont été presque sous estimées tant je voyais approcher les dernières lignes et donc redoutais de dire au revoir à Wilde. J'espère (et je pense) que Wilde fera l'objet d'un personnage récurrent et d'une nouvelle série de l'auteur, car en plus de son originalité et de attachement à lui, force est de constater que de nombreuses zones d'ombres sur sa vie restent en suspens. 

En bref: 

    Pour ce nouveau roman de Harlan Coben, qui est une valeur sûre en matière de thrillers prenants, directs, immersifs et surprenants, on peut considérer que nous sommes dans "L'inconnu de la forêt" dans une histoire plaisante et divertissante mais finalement somme toute assez classique et pas réellement transcendante. Mais pas de réelles critique négatives à émettre, bien au contraire. Dans cette nouvelle histoire, l'auteur met en avant l'adolescence et tous ses aspects tracassant pour les jeunes à cette période charnière de la vie. Si adulte nous ne voyons pas tout ceci avec autant de gravité, Harlan Coben rappelle qu'il existe de nombreux enjeux et aspects importants pour les adolescents pour vivre au mieux ces instants de vie difficiles. Mais le véritable plus de ce livre, ce sont ses personnages et en particulier Wilde, l'enfant sauvage, devenu un adulte mi-sauvage mi-social, avec ses multiples dichotomies et qui est terriblement attachant et intéressant (presque plus que Win). Il est dur de le quitter et on ne peut qu'espérer qu'il fera prochainement un personnage récurrent d'une nouvelle série.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire