Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 11 novembre 2020

Le signal (Maxime Chattam)




Nationalité de l’auteur: Française 
Editions Pocket (6 Février 2020) 
numéro 16667
912 pages
ISBN-10: 2266269100
ISBN-13: 978-2266269100
Genre: Thriller
Lu le: 21 Octobre 2020
Ma note: 17/20 




Résumé/4ème de couverture:

La famille Spencer vient de s'installer à Mahingan Falls, une petite ville de la Nouvelle-Angleterre. Jusqu'ici, tout va bien. Un vrai paradis. 

Si ce n'étaient ces vieilles rumeurs de sorcellerie, ces communications téléphoniques brouillées par des cris inhumains, ce quelque chose d'effrayant dans la forêt qui pourchasse les adolescents, et ce shérif complètement dépassé par des crimes horribles. 

 

Avez-vous déjà eu vraiment peur en lisant un livre ?

Mon avis:

Avec une envie de plonger dans un pavé et d’avoir des sensations fortes (de la peur) à travers une histoire, je me suis enfin tournée vers un livre de Maxime Chattam, que je vais (re)découvrir. Je me suis fait embarquée dans cette histoire que j’ai savourée et qui a répondu à toutes mes attentes et bien au-delà. De la peur, de l’intrigue, du dynamisme, des péripéties, une touche de fantastique, de l’explication, et du gore, tout était réuni pour passer un excellent moment et faire une lecture marquante avec cette petite pépite.

Points de vue/Critiques:

En ayant lu quelques livres de l’auteur durant mon adolescence mais n’en ayant aucun souvenir (c’était surement des bonnes lectures mais pas marquantes), je voulais redécouvrir cet auteur que l’on ne cesse de me vanter pour le côté thriller bien noir voire horrifique. Puisque l’envie du frisson était là et que je souhaitais me plonger dans un pavé pour prendre le temps de savourer assez longuement une histoire, « le signal » semblait un très bon candidat. Et je suis loin d’être déçue de ma lecture puisque j’ai été tellement embarqué et j’ai retrouvé tellement de choses dedans que j’ai envie de m’y replonger pour retrouver toutes ses sensations.

S’il est monnaie courante de dire que les livres de Stephen King font peur (ce qui ne fonctionne pas chez moi) et que les livres de Jean-Christophe Grangé sont assez gore (je n’avais pas trouvé pire jusque-là), Maxime Chattam bat à plate couture tout le monde avec « Le signal » car niveau peur et glauque, la barre est placée haute. N’étant pas particulièrement sensible à tout cela ne littérature je dois avouer que j’ai dû faire des pauses durant mes lectures donc ce livre n’est pas à recommandé à tout le monde !

Si l’histoire prend un petit peu de temps à s’installer, nécessaire pour bien planter le décor de cette petite ville de Mahingan Falls, la tension ne fait que monter en puissance au fur et à mesure de l’avancée des évènements. Et à travers ces derniers, on retrouve quantité de thèmes abordés et d’émotions transmises. On commence par des disparitions assez classiques, puis du mystère étrange est soulevé, on aborde le mythe des sorcières de Salem ou encore la folie humaine. Mais progressivement, il semble que l’on s’oriente vers quelque chose de totalement fantastique… jusqu’à ce que l’on nous donne des explications rationnelles qui font largement réfléchir quand à notre monde de vie actuel. Quoiqu’il en soit, cet équilibre entre fantastique bien présent et explications logiques qui fait sens pour notre société est juste parfaitement bien réalisé. Moi qui suis très rationnelle et assez critique et peu encline à tout ce qui est fantastique, ici l’exercice de style m’a totalement convaincu.

En bref:

Avec « Le Signal », je redécouvre Maxime Chattam qui m’a procuré une super lecture avec toutes les espérances requises : de la noirceur, de la peur et de l’horreur. Tout est réuni dans cette histoire où l’on fait monter de manière progressive la terreur et la tension, où l’on retrouve une ambiance très prenante et angoissante, et on ne compte pas les réels moments de terreur et de glauque avec des scènes souvent sanglantes et choquantes. Attention donc aux âmes sensibles… L’enchaînement des aventures nous entraine à travers différents thèmes jusqu’à ce que l’on comprenne que l’on s’oriente vers quelque chose de fantastique, mais qui trouvera une explication plus ou moins rationnelle qui fait réfléchir sur notre mode de vie actuel. L’équilibre est donc très bien maîtrisé.  Maxime Chattam réussit à jouer avec merveille avec nos peurs et on en redemande !

2 commentaires:

  1. Personnellement, j'ai préféré ses autres livres car ils étaient plus personnels, celui-ci n’était pas mal mais il manquait sa patte, j'avais parfois trop l'impression de lire un Stephen King... mais ça reste un bon thriller assez angoissant !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui c'est bien angoissant et c'est ce que je recherchais en commençant cette lecture. Après, c'était quasiment mon premier livre de l'auteur et je ne suis pas non plus habituée à lire du Stephen King, donc pour moi, j'ai pas de bases comparatives! ;)

      Supprimer