Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


samedi 7 novembre 2020

Le loup m'a dit, tome 1





Scénario et Illustrations: Jean-Claude Servais
Nationalité de l’auteur: Belge 
Editions Dupuis (23 Octobre 2020) 
Collection Aire Libre
80 pages 
ISBN-13: 979-1034747900 
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 27 Octobre 2020
Ma note: 15/20 



Résumé/4ème de couverture :

Dans les yeux d'Ambre, une enfant qui grandit de la Préhistoire au monde moderne, la vieille Louba creuse le temps pour raconter l'histoire du loup dans un album presque chamanique, qui relie le conte à la réalité documentaire, le réel à l'imaginaire.

Mon avis:

            J’attendais avec impatience de recevoir cette nouvelle bande-dessinée de Jean-Claude Servais, depuis que je l’ai découvert récemment avec ses illustrations magnifiques et extrêmement riches en détails et avec ses histoires où il est question de relation entre l’homme et l’animal.

            Dans ce nouvel ouvrage, l’auteur s’intéresse à la relation de l’homme avec le loup depuis la préhistoire et va replacer la place de l’un par rapport à l’autre au fil de l’histoire et de l’évolution. C’est donc tout un pan historique, sociologique et zoologique au fil de l’évolution qui est résumé dans ce livre en moins de 100 pages! Avec le personnage d’Ambre que l’on suit (étrangement, car c’est un élément que j’ai eu du mal à comprendre) de la Préhistoire aux temps actuels, on va montrer que le loup a été d’abord ami puis progressivement ennemi. On va ainsi découvrir qu’au départ c’était un animal que l’on admire, que l’on respecte et avec lequel on apprend des techniques de chasse ou avec qui ont passe de bons moments quotidiens (et cela n’est pas sans nous rappeler que le loup est la base de toutes les races de chiens domestiques, ce qui est d’ailleurs mentionné). Et puis, au fur et à mesure que l’homme va se sédentariser et apprivoiser l’agriculture, le loup va devenir aux yeux de l’homme un simple et unique prédateur donc un ennemi à éradiquer (on passera par sa mauvaise réputation durant la guerre de cent ans ou dans les contes de fées, le mythe du loup-garou ou encore la bête du Gévaudan)

            L’exercice de style de l’auteur de mêler l’histoire de l’homme avec l’histoire d’un animal et de leur rapport et relations les uns aux autres est encore une fois parfaitement maîtrisé. Certes, l’histoire est assez pessimiste, mais elle apporte une véritable réflexion quand à la place de l’homme par rapport à son environnement. Cet ouvrage semble être un premier tome, mais je l’ai vu comme un one-shot et je me demande comment s’effectuera la suite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire