Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


lundi 23 novembre 2020

Gravé dans le sable (BD)




Scénario: Jérôme Derache d'après l'oeuvre de Michel Bussi 
Illustrations: Cédric Fernandez 
Nationalité des auteurs: Française 
Editions Philéas (29 Octobre 2020) 
129 pages
ISBN-13: 978-2491467043 
Genre: Bande-dessinée
Lu le: 3 Novembre 2020
Ma note: 17/20 


Résumé/4ème de couverture:

Quel est le prix d'une vie ? Pour Lucky, joueur ayant la chance du diable, la mort est un jeu comme un autre. Alors, en juin 1944, à la veille du débarquement en Normandie, il n'hésite pas à miser sa vie pour une hypothétique fortune. Lucky va perdre la vie, persuadé que sa sublime fiancée Alice Queen empochera la mise... Mais ce n'est que 20 ans après la mort de son amour qu'Alice va découvrir des bribes de vérité... Et encore, comment le prouver ? 

De la Normandie aux États-Unis, Alice se lance en quête du rétablissement de la mémoire de son homme... au risque de réveiller les démons du passé. Autour d'elle, chacun croit détenir la vérité et semble résolu à tuer pour la protéger. 

Gravé dans le sable, paru en 2014, est la réédition du premier roman écrit par Michel Bussi, Omaha Crimes.

Mon avis:

                Comme tous les livres de Michel Bussi, je me rappelle de l’histoire qui m’a beaucoup plu. Dans « Gravé dans le sable », il est vrai que nous avons beaucoup de personnages, une histoire où l’on fait sans cesse des allers-retours puisqu’elle se déroule tantôt aux États-Unis, tantôt en France et une importance capitale dans les années. Entre les individus, la temporalité et la localité, il y a effectivement beaucoup d’éléments à avoir en tête pour avoir toutes les pièces du puzzle de ce casse-tête et arriver à tout remettre dans l’ordre pour finalement être surpris par l e fin mot de cette histoire. 

            L’adaptation en bande-dessinée de ce roman s’applique donc parfaitement bien. En effet, suivre la frise chronologique des évènements et naviguer entre les deux continents est beaucoup plus facile en ayant un support visuel. Et puisque ces informations sont toujours bien mentionnés dans la bande-dessinée, on évite cette espèce de concentration nécessaire à la compréhension et cela permet au lecteur de mieux se plonger dans cet embroglio mystérieux et de mieux appréhender les tenants et aboutissants. On redécouvre donc ce roman en se focalisant davantage sur l’enquête à proprement parlé, sur la solidarité entre Alice et Lison et les moments d’entraide que vit Alice parmi les secrets et la vengeance des personnages qui l’entoure. 

            Les illustrations s’adaptent parfaitement au caractère historique de l’histoire et sont portées par des couleurs chaudes prédominantes qui sont magnifiques et qui apportent véritablement les touches de couleur et de luminosité éclatante nécessaires dans une telle histoire, finalement assez sombre et emprunte de mystères. 


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire