Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


lundi 19 octobre 2020

Juste un regard (Harlan Coben)

Titre original: Just One Look

Traduction: Roxane Azimi

Nationalité de l’auteur: Américaine

Editions Pocket (2006)

Collection Thriller

482 pages

ISBN-13: 9782266159722

Genre: Thriller

Lu le: 24 Septembre 2020

Ma note: 16/20





Résumé/4ème de couverture:

Et si votre vie n'était qu'un vaste mensonge ? Si l'homme que vous avez épousé il y a dix ans n'était pas celui que vous croyez ? Si tout votre univers s'effondrait brutalement Pour Grace Lawson, il a suffi d'un seul regard. Juste un regard sur une photo vieille de vingt ans pour comprendre que son existence est une terrible imposture. Mais le cauchemar ne fait que commencer... Traques, disparitions, vengeances implacables, assassinats sanglants... un suspense à vous couper le souffle, par Harlan Coben, le maître de vos nuits blanches.

Mon avis:

Difficile de dire et d’écrire quantité de choses sur un roman de Harlan Coben tant c’est à chaque fois la même chose pour notre plus grand bonheur : c’est entraînant, c’est dynamique, il y a de l’action et des rebondissements à chaque page et l’histoire qui vous tient en haleine finit par vous bluffer par son final que l’on n’attendait pas malgré les nombreuses hypothèses. L’auteur arrive à chaque fois à frapper d’une main de maître la fin de l’histoire qui vous surprend toujours. Pour « Juste un regard », je vais maintenant regarder son adaptation en série télé !

Points de vue/Critiques:

Le début du roman se concentre sur Grace, sur sa vie de couple avec son mari et leurs deux enfants et sur la découverte d’une étrange photo. On se dit donc que cela commence assez normalement, banalement et que l’on débute doucement. C’est ainsi que l’on va suivre tranquillement les interrogations et la petite enquête, légitime, de Grâce car le lecteur partage aisément ses questionnements. Et puis progressivement, nous nous retrouvons pris dans l’étau des rebondissements successifs et dans l’étrangeté de toute cette affaire. Le lecteur est ferré, aucun moyen de se défaire de cette histoire captivante.

Au fur et à mesure que l’histoire et l’enquête se développe, l’auteur fait en sorte de détourner notre attention, dans le sens où l’on va suivre de multiples autres personnages. Si pour certains, nous savons clairement que ce sont les méchants de l’histoire, pour d’autres (comme pour la voisine de Grace) on se demande quel est l’intérêt de suivre brièvement leur faits et gestes et leur morne quotidien. Quoiqu’il en soit, pour chacun de ces personnages secondaires, les suivre ne nous permet pas de les resituer clairement et posément dans l’enquête qu’entreprend Grace. L’auteur s’arrange aussi pour introduire des thématiques qui ne semblent pas au premier abord avec un rapport avec l’affaire. Et même si je connais l’auteur et que je sais qu’il y a toujours un lien entre tous les éléments, je me suis quand même posé la question de ce que venait faire l’histoire des concerts, d’une chanson connue ou encore le magasin de développement de pellicules. Et ce n’est que progressivement que les fils vont se démêler, que l’on va de surprise en surprise jusqu’à la révélation finale qui nous achève. Et même si personnellement, j’ai suspecté la personne qui était derrière toute l’affaire, cela n’entache en rien les révélations puisque tout est tellement emberlificoté et complexe, que nous sommes loin de pouvoir tout éclaircir.

En bref: 

Si « Juste un regard » commence doucement et raisonnablement avec le personnage de Grace qui découvre une étrange photo et qui souhaite en savoir plus, nous nous retrouvons finalement et rapidement pris dans l’engrenage de cette histoire passionnante et captivante. Des thématiques qui semblent sans rapport et des personnages secondaires dont on va suivre le quotidien vont apparaitre et nous questionner sur leur pertinence. Mais c’était sans compter une nouvelle fois sur le génie de Harlan Coben qui réussit à nouer le tout pour mieux nous prendre dans on piège dont il finit par démêler habilement les fils petit à petit. Malgré une légère suspicion quant à savoir qui était derrière cette machination, les révélations finales restent époustouflantes. Encore un bon thriller qui vaut le coup d’œil.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire