Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


lundi 7 septembre 2020

Le jour où j'irai danser sous la lune (Maëva Tarsier)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions ESI  (18 juin 2020)
274 pages
ISBN-10: 2822606978
ISBN-13: 978-2822606974
Genre: Développement personel
Lu le: 9 Août 2020
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

- Qu’est-ce que tu ferais, là tout de suite, si tu étais entièrement libre ? - J'irais danser sous la lune aux quatre coins du monde. 
- Et pourquoi ne le fais-tu pas ?
- Parce qu'il reste tout de même des factures à payer, des emprunts à rembourser. Et il y a mon mari, mes enfants ! 
- Luna, je te demande de ne pas oublier que le plus important, tu le possèdes aussi. 
- Ah ? Si tu crois que je détiens un compte en banque bien rempli qui me permettrait d’aller danser sous la lune aux quatre coins de la planète, tu vas tomber de haut ! 
- Je ne te parle pas d'argent. Tu ne le vois pas, mais tu as quelque chose d’inestimable. 
- Et qu’est-ce que c'est ? 
- Un rêve… 
Quand Luna rencontre Carmen, elle ne sait pas que la vieille femme va changer sa vie. En acceptant de s'ouvrir, elle va comprendre qu'il suffit de peu pour retrouver le chemin du bonheur et entraîner les autres avec elle !

Mon avis:

               Pour ce nouveau roman coach proposé par ESI, je me suis une nouvelle régalée avec une lecture qui s’est fait encore assez rapidement. Je pense d’ailleurs que plus je lis ces romans de la maison d’édition, au gré des nouveautés, plus je les apprécie puisque la partie coach est de plus en plus bine délayée dans le récit, et l’histoire est de plus en plus ancrée dans la réalité et par forcément hors norme et irréalisable. Un bon roman feel-good réaliste et très plaisant.

Points de vue/Critiques:

               Dans cette histoire, l’héroïne Luna, est une femme des temps modernes, dans lesquelles bon nombre de femmes pourraient se reconnaître et qui incarne parfaitement le terme d’héroïne du quotidien. En effet, c’est une épouse modèle qui aime son mari et qui fait en sorte que tout le monde ait quotidiennement de quoi manger dans son assiette, tout en faisant en sorte que la maison soit impeccablement rangée et nettoyée pour ne pas s’attirer les foudres de personnes extérieures et c’est aussi une mère de famille qui se dévoue corps et âme à ses enfants pour lesquels elle se plie en quatre. Si on ajoute à cela, une belle-mère qui la considère comme transparente et insignifiante, sauf lors de ces moments d’attention qui ne sont faits que pour la critiquer et la dénigrer malgré tous ses efforts et sa gentillesse forcée, ainsi qu’un travail qu’elle déteste, dans lequel elle ne s’épanouit pas et qui est bien loin de ses rêves mais qui permet de subvenir aux besoin, Luna est donc une personne totalement surmenée par sa surcharge de travail quotidienne. Et quand on voit les réactions de son mari face à l’expression de son désarroi, on comprend que la soupape va forcément exploser à un moment !
              
               Luna va alors faire la connaissance de sa voisine, une vieille dame qui va la surprendre par ses connaissances de la vie et sa sagesse et c’est cette rencontre qui va remettre son existence sur la voie du bonheur… Ces échanges intergénérationnels vont permettre à Luna de progressivement changer mais aussi à la vieille dame d’acquérir quelque chose qui était jusque-là inaccessible pour elle. On assiste donc à un réel échange basé sur une nouvelle amitié inattendue.
              
               Ce que j’ai particulièrement aimé dans ce récit, c’est le fait que tout soit bien ancré dans la réalité, que Luna incarne beaucoup de femmes d’aujourd’hui et qu’il n’y a pas besoin de tout plaquer et quitter pour redonner du peps ou un certain équilibre dans sa vie qui tend vraiment vers le bonheur pour y arriver. On se rend bien compte qu’initialement Luna a tout pour être heureuse et elle-même le reconnaît. Il y a juste ce rêve de devenir ethnologue qui ne s’est pas réalisé, mais face aux urgences de la vie et aux nombreuses années d’étude pour un débouché vers le métier très étroit, il est logique que des choix plus pratiques se soient naturellement imposés. Et puis, doit-on forcément faire le métier de ses rêves pour être totalement heureux ? Ainsi, la transformation de Luna ne sera pas synonyme de « je quitte mari, enfants et travail et je pars vers l’inconnu ». C’est tout simplement par des petites choses, par des actions ou des réflexions (une attitude positive, une confiance en soi et du lâcher-prise), qu’elle va finalement changer de vie tout en ayant sa vie d’avant, ou tout du moins, les éléments de base qui l’a composé.

En bref:

               Sous ses airs de roman feel-good, ce nouveau roman coach met en avant la charge mentale quotidienne des femmes d’aujourd’hui qui doivent jongler entre plusieurs casquettes. Engluée dans ses tâches, Luna finit par peu à peu par perdre pied et voir s’éloigner le bonheur. Elle va ainsi rencontrer sa voisine, une vieille dame qui deviendra pour elle une véritable coah et qui va la surprendre par ses connaissances de la vie et sa sagesse. Ces échanges intergénérationnels vont permettre à Luna de progressivement changer et cette rencontre va remettre son existence sur la voie du bonheur. Et c’est tout simplement au travers de petites choses que Luna, va changer sa vie, sans vraiment la changer dans le sens où il n’y a pas besoin de tout quitter pour mettre des paillettes dans son quotidien et c’est ce réalisme et cette crédibilité que j’ai apprécié dans ce récit bien plaisant.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire