Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 9 août 2020

Le financier en chef (Davdi Zaoui)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions JC Lattès (17 Juin 2020)
300 pages
ISBN-10: 2709666189
ISBN-13: 978-2709666183
Genre: Contemporain
Lu le: 17 Juillet 2020
Ma note: 15/20




Résumé/4ème de couverture:

Les rêves de Jackson Zerbib se sont envolés : cinéaste en herbe, son ambition de devenir le futur Spielberg de banlieue a échoué. Confronté à la réalité, il doit trouver un « vrai » travail. Et il va se concocter un CV de directeur financier hors pair.
Bingo ! Jackson est recruté dans une start-up spécialisée dans les solutions médicales dont les bureaux parisiens sont équipés d’une cuisine digne de celle des plus grands chefs. Pour dissimuler son incompétence et conserver son poste, Jackson, fin gourmet, va métamorphoser son lieu de travail en restaurant étoilé.

Mon avis:

            Suite à ma lecture et à la publication de ma chronique de « Le peintre du dimanche » qui m’avait permis de découvrir la plume de David Zaoui, je remercie infiniment ce dernier de m’avoir contacté sur Instagram pour me proposer de recevoir et lire son tout dernier opus « Le financier en chef ». Après avoir passé un bon moment de lecture en compagnie de ce peintre et de son singe, une histoire avec sa petite pointe de loufoquerie et de bizarrerie qui pimentait l’histoire, je me suis tout autant régalé avec « le financier » en chef qui utilise les mêmes épices piquantes!

Points de vue/Critiques:

            Ecrire une histoire prenante, qui entraine le lecteur avec facilité n’est déjà pas évident, mais y ajouter sa petite touche personnelle qui donne à la fois du piquant et qui fait sourire le lecteur tout le long de sa lecture, c’est encore moins facile mais David Zaoui le réussi parfaitement. En effet, après avoir imaginé une histoire de peintre qui est inspiré et qui a du succès grâce à un singe qui est le véritable artiste, on a affaire ici à un autre genre d’usurpation d’identité puisque notre protagoniste, Jackson, va se faire passer pour un formidable directeur financier afin d’intégrer une boîte et pouvoir tout simplement avoir un emploi. Encore une fois, les personnes de l’entourage du personnage ne verront rien et se laisseront berner, ici, par le détournement de Jackson, qui se prête à cuisiner remarquablement bien pour tout le monde. Que se soit un plat du monde, une spécialité française ou de délicieuses pâtisseries qui agissent comme des madeleines de Proust, une fois en bouche, les gens oublient tout et sont apaisés. 

Avec le peintre et son singe ou Jackson et son CV, ces usurpations peuvent paraître très grosses, totalement pas crédibles tant on se dit que ce sont des choses que n’importe qui pourrait le déceler. Mais finalement, et si tout cela était tangible? Ne dit-on pas que plus le mensonge est gros, plus il passe? 

A travers l’histoire et le mensonge de Jackson, l’auteur montre qu’à force d’y croire (et avec un peu de culot), certaines portes étonnantes et inattendues peuvent s’ouvrir et des opportunités s’offrent devant soi. On se voit alors s’offrir une (nouvelle) voie que l’on avait pas pensé jusque là alors que le chemin pour l’emprunter n’était finalement pas si éloigné que cela. 

En bref:

            Tout comme pour « Le peintre du dimanche », David Zapui nous offre une aussi délectable lecture avec son nouvel opus « Le financier en chef ». Dans cette nouvelle histoire, on retrouve encore une forme d’usurpation puisque Jackson Zerbib va s’inventer un CV de directeur financier hors norme pour intégrer une entreprise. C’est avec ce mensonge tellement hors norme et grossier que l’on a cette petite pointe de loufoquerie qui pimente l’histoire et qui nous régale. Et si cette imposture n’était finalement pas si improbable? Quoiqu’il en soit, elle nous montre qu’à force d’y croire, des portes inattendues peuvent s’ouvrir pour emprunter une nouvelle voie.

Autour du livre:

Du même auteur :
- Le peintre du dimanche (ß chronique à retrouver ici)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire