Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 23 août 2020

Concours pour le paradis (Clélia Renucci)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Le Livre de Poche (1 Juillet 2020)
numéro 35830
240 pages
ISBN-10: 2253262315
ISBN-13: 978-2253262312
Genre: Historique
Lu le: 28 Juillet 2020
Ma note: 15/20



Résumé/4ème de couverture:

« Tout était dévasté, consumé, calciné. C’est de cet enfer qu’allait renaître le Paradis. »
1577. Le palais des Doges est en flammes et, avec lui, la fresque du Paradis. Le doge annonce l’ouverture d’un concours pour la remplacer. Dans le décor spectaculaire de la Venise renaissante, l’immense toile devient un personnage vivant, opposant le génie de Véronèse, du Tintoret et des plus grands maîtres de la ville. Entre rivalités artistiques, trahisons familiales, déchirements politiques, Clélia Renucci fait revivre dans ce premier roman le prodige de la création, ses vertiges et ses drames.

Mon avis:

            Je me souvenais très bien de ce livre lors de la rentrée littéraire de 2019 qui avait eu son joli petit succès avec des bons retours dessus. Mais entre l’époque et le sujet, ce livre ne m’attirait pas du tout, voire j’y étais réticente. Quel n’a pas était donc ma surprise et ma presque aversion lorsque j’ai vu que ce livre faisait partie de la sélection pour le mois d’août pour le Prix des Lecteurs Livre de poche ! En ayant eu personnellement quelques retours, en prenant mieux connaissance de l’histoire et en constatant que le livre avait finalement un assez faible nombre de pages, je partais plus confiante dans cette lecture. De part son côté historique et artistique, j’ai finalement bien apprécié cette lecture, mais c’est clairement toute la véracité de ce livre qui en fait son originalité et son attrait.

Points de vue/Critiques:

            Dans « Concours pour le paradis », Clélia Renucci nous raconte, de manière un peu romancée, mais plutôt à la manière d’un document (puisque tous les faits, les dates et les personnages sont véridiques) la genèse du tableau « Le paradis ». Cette célèbre œuvre d’art gigantesque, qui orne toujours aujourd’hui la salle du Grand Conseil du Palais des Doges à Venise, a vu le jour sous la réalisation du célèbre Tintoret, après 14 ans de dur labeur et de tractations politiques, sociales et conflictuels, une fresque commandée sur concours pour remplacer celle de Guariento d'Arpo détruite par un incendie en 1577. Voici donc tout le résumé du livre, sans aucunes révélations majeures, puisque l’autrice reprend exactement tous ces faits sur la réalisation du tableau qui sont toujours actuellement connus et identifiables. Pas de surprise donc… sauf si comme moi, vous ne connaissez pas ce tableau et encore moins son aspect historique ! J’ai donc personnellement appris une quantité importante de choses. Et si jamais vous visualisez le tableau et/ou si vous savez un peu son Histoire, le côté romancé qui permet de s’immerger à l’époque, sans avoir ce côté documentaire lourd et (parfois) insipide, est largement appréciable !

            En décortiquant toutes les années qui ont été nécessaires à la réalisation de cette œuvre, l’autrice nous permet de prendre conscience que finalement, beaucoup de temps ont été perdu : entre les rivalités entre peintres, des éléments extérieurs perturbateurs, les différentes successions politiques, les soutiens distincts de l’Eglise et bien sûr entre les divers enjeux personnels, l’exécution du tableau en a pâtit. En restant réellement dans les faits historiques, il est vrai que l’on aimerait parfois que l’autrice dévie un peu plus, pour répondre à quelques questions et pour aller davantage dans les aspects humains et conflictuels des artistes. Cependant, Clélia Renucci n’oublie pas d’incorporer la dimension artistique et technique : entre « maquettes », idées, messages à faire passer, jeux de lumière, perspective, couleurs et disposition de la toile, on se rend bien compte que la peinture est bien tout un art et qu’elle obéit à des lois et des processus que l’on peut retrouver dans bons nombre de disciplines et/métiers.

En bref:

            Si vous cherchez aventures et rebondissements, passez votre chemin sur « Concours pour le paradis », car Clélia Renucci nous peint ici la genèse du tableau « Le paradis », cette célèbre œuvre d’art gigantesque, qui orne toujours aujourd’hui la salle du Grand Conseil du Palais des Doges à Venise et qui a mis 14 ans avant de voir le jour. La toile proposée par l’autrice s’effectue de manière romancée mais tout en gardant en toile de fond les aspects historiques et véridiques. Ainsi, découvrir le processus de la création, le cheminement de la pensée du peintre, les techniques, les rivalités entre artistes, l’influence de la religion ou encore les enjeux politiques est une jolie aventure en soit. Une jolie et très intéressante plongée au cœur d’une partie de l’Histoire de l’Art Vénitien.


Autour du livre:


Fait parti de la sélection du mois d'Août pour le Prix des Lecteurs Livre de Poche 2020

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire