Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


dimanche 26 juillet 2020

Les fleurs de la mer Égée



TOME 1

Titre original : Aege-kai wo Wataru Hana-tachi, book 1
Traduction: Aline Kukor
Scénario et Illustrations: Akame Hinoshita
Nationalité de l’auteur: Japonaise
Editions Komikku (27 Février 2020)
180 pages
ISBN-10: 2372874918
ISBN-13: 978-2372874915
Genre: Manga
Lu le: 27 Juin 2020
Ma note: 15/20


Résumé/4ème de couverture :

Un voyage inoubliable au XVe siècle à la découverte des richesses du bassin méditerranéen en compagnie de deux héroïnes pétillantes !
Italie, milieu du XVe siècle. Lisa est une princesse qui habite à Ferrera et elle est éprise d'aventure. Elle veut à tout prix découvrir le monde. Son vœu va être exaucé quand elle rencontre Olia, une princesse venue de Crimée. Fascinée par leurs différences culturelles, Lisa lui fait découvrir l'Italie à travers sa nourriture ou encore la confection des vêtements. Une amitié instantanée va naître entre les deux princesses et elles vont devenir inséparables. 

Un jour, Olia avoue à Lisa qu'elle a une sœur restée en Crimée et qu'elle s'inquiète pour elle. La jeune princesse souhaite retourner dans sa lointaine ville natale et Lisa décide de l'accompagner ! C'est le début d'un voyage passionnant plein d'aventures et de découvertes !

Mon avis:

            Dans ce premier tome, l’auteur entraîne le lecteur en Italie et alentours au XVe siècle, à une époque où le commerce méditerranéen est encore florissant. Le récit démarre assez rapidement, par la rencontre entre les deux figures principales, qui donne lieu à quelque chose d’immédiatement dynamique par leur caractère opposé et qui permet de s’affranchir du côté introductif d’un premier tome d’une série. On entame alors rapidement la pérégrination maritime à proprement parler, autour de la Méditerrannée avec une longue escale à Venise, avant d’accoster à Split. Et chaque étape du périple des héroïnes est l’occasion de brosser  avec moult détails et de long en large, un tableau pittoresque des endroits visités, de quelques coutumes et d’offrir un aperçu des spécialités culinaires locales.

Le récit s’attarde ainsi davantage sur les coutumes locales en tout genre, au détriment de l’histoire des deux protagonistes. L’action reste donc sagement cantonnée à des émerveillements, et on a rien de rocambolesque ni de trépidant dans ce voyage plutôt calme… Cependant, l’ennui reste à l’écart, car les protagonistes possèdent un allant plein de fraîcheur et tout est prétexte à apporter un enseignement enrichissant. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire