Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 8 juillet 2020

Et ton coeur qui bat (Carène Ponte)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Michel Lafon (18 Juin 2020)
348 pages
ISBN-10: 2749942942
ISBN-13: 978-2749942940
Genre: Contemporain
Lu le: 20 Juin 2020
Ma note: 17/20




Résumé/4ème de couverture:

Au Meilleur Ami de l'Homme : un hôtel insolite où devant chaque chambre vous attend un petit chien abandonné que vous pourrez adopter ou non en partant. 
Voyag'Elles : un guide touristique "spécial femmes" que Roxane a créé avec son amie Sam, et auquel elle a adjoint un blog irrésistible où elle raconte ses péripéties dans tous les coins de France. 
Roxane : en dehors de son blog, une boule de souffrance rongée de culpabilité et de haine envers le responsable de son malheur. 
Mais dans l'hôtel où Roxane a décidé de poser ses valises, pour Voyag'Elles, il y a des personnes sages qui, malgré les cruautés du destin, se consolent grâce aux petits bonheurs de la vie... et y trouvent la force d'affronter le lendemain.

Mon avis:

            Si Carène Ponte nous a habitué jusqu’ici à des romans frais, légers, drôles et pétillants, qu’en sera-t-il de ce nouveau roman? Sera-t-il sur les mêmes bases?
Pour moi, voici le roman de l’autrice qui prend un virage beaucoup plus lourd et profond par les thématiques abordées et par la narration, beaucoup moins axée sur l’humour et le côté romantique fleur bleue. En ne retrouvant pas majoritairement cet aspect drôle et léger, ce nouveau roman a su me surprendre et me happé par sa gravité.

Points de vue/Critiques:

            On va faire la rencontre de Roxane, une femme très active entre la société qu’elle gère, les nombreux voyages qu’elle effectue pour son métier et les articles de blog qu’elle rédige. Mais ce qui nous frappe rapidement c’est de la voir si épuisée par les insomnies et par une certaine souffrance dont on ne mesure pas immédiatement l’intensité, mais qui la fait viscéralement souffrir et pour lequel elle est presque dans le déni et le rejet. Elle investit donc tout son temps dans son travail qu’elle adore. Et par le biais de ses articles de blog qui nous sont disséminés tout le long du roman (et que j’ai adoré retrouver, ces petits moment de pause ont été un véritable bonne idée), on se rend compte qu’il existe une réelle dichotomie entre la Roxanne insomniaque qui cache quelque chose de lourd et la Roxanne, légère, fraîche et pétillante présente derrière ses articles de blog. 

            Et c’est dans un endroit assez atypique et par le biais d’un chien et d’une jeune fille que Roxanne va finalement abaisser ses barrières et se confronter à ce qui est arrivé. Lorsque l’on a connaissance de ce drame qui a changé sa vie, je pense que l’on ne s’attends pas à quelque chose d’aussi lourd et conséquent! Roxanne devient alors tellement forte et courageuse, que l’on se demande comment elle tient encore sur ses deux jambes et combien son quotidien doit être difficile, sans compter ce qu’il doit se passer dans sa tête…! Et l’on ne s’arrête pas à l’exposition de ces faits dramatiques et à la douleur de la perte puisque l’on va plus loin en abordant le thème de la culpabilité, de la colère ou encore celui de la justice et du pardon… ou pas.

            C’est donc dans un environnement loin de tout ce qu’elle a pu connaitre jusqu’ici, reculé et sauvage, et surtout avec des personnes réconfortantes autour d’elle que Roxanne va retrouver une sérénité nouvelle. En effet, Albane, Frédéric et Gwenole (et Neige!) seront des personnes chaleureuses et bienveillantes, empruntes de beaucoup de douceur et de compréhension qui font que l’on ne veut pas non plus quitter cet hôtel! Et si l’on sait (et l’on attend?) le côté romantique, celui-ci vient logiquement et agréablement tout en douceur, sans grandiloquence et sans que cela soit du facile et du tout cuit!

            Pour ce récit plus profond, la plume de Carène Ponte s’est elle aussi chargée de profondeur pour mieux coller à l’histoire: avec moins d’humour mais avec plutôt une intonation portée sur les émotions… et ça fait mouche!

En bref:

            Si l’on avait plutôt l’habitude des histoires légères, fraîches, pétillantes et chargées d’humour de Carène Ponte qui nous faisaient passer un bon moment de détente et de plaisir, « Et ton coeur qui bat » s’avère légèrement différent. En effet dans cette nouvelle histoire, on laisse un peu de côté l’aspect humour pour mettre en avant plus de profondeur. On découvre ainsi Roxanne, une jeune femme investit dans son travail mais qui cache et qui fuit un secret dramatique. Ce dernier va mettre en exergue de multiples points en lien avec cette souffrance. Entourée de personnages bienveillants et chaleureux, elle va retrouver un second souffle. Suivre son histoire emprunte de beaucoup de profondeur m’a étonné et m’a happé. Carène Ponte nous transmet donc un message fort poignant derrière les lignes qu’elle nous a écrites dans ce nouveau et très beau et touchant roman. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire