Mes derniers avis ROMANS: 

Mes derniers avis BD & Mangas

  Mes derniers avis BD et MANGAS:  


mercredi 15 juillet 2020

Ces petits riens qui nous animent (Claire Norton)






Nationalité de l’auteur: Française
Editions Robert Laffont (11 Juin 2020)
456 pages
ISBN-10: 2221247116
ISBN-13: 978-2221247112
Genre: Contemporain
Lu le: 28 Juin 2020
Ma note: 16/20




Résumé/4ème de couverture:

Ce matin-là, Aude est venue trouver refuge au parc des Buttes-Chaumont après avoir découvert l'infidélité de son mari.
Alexandre, lui, est contraint de faire un choix entre son grand amour et sa famille.
Quant à Nicolas, il s'inquiète des motifs qui ont poussé son frère à annuler le rendez-vous qu'ils avaient ensemble dans ce même parc.
Chacun plongé dans ses propres tourments, Aude, Alexandre et Nicolas débouchent en même temps sur le pont qui mène à l'île du Belvédère. Face à eux, une adolescente suspendue dans le vide menace de sauter. Portés par un même élan, sans réfléchir, ils se précipitent tous les trois pour la retenir.
Aucun d'eux n'imagine alors combien ce geste va profondément transformer leur vie.
Car ce sauvetage a un prix : celui de la promesse qui les lie désormais…

Mon avis:

            Malgré les deux précédents romans de l’autrice présents dans ma PAL en format poche, c’est donc avec son dernier opus « Ces petits riens qui nous animent » que je vais pouvoir enfin découvrir Claire Norton, merci donc à Robert Laffont de m’avoir envoyer ce livre et m’avoir aider à me mettre un coup de pied aux fesses! Si je m’attendais à une histoire contemporaine toute douce, sans prise de tête, presque cosy, j’ai eu non seulement confirmation de mes attentes mais en plus, bien au-delà de ça, puisque j’ai été agréablement surprise par la richesse de l’histoire, sa profondeur et sa densité au niveau des évènements. 

Points de vue/Critiques:

            Avec sa ribambelle de personnages, ce roman aurait pu être construit comme un roman chorale. Si j’aime ces derniers et si j’ai « regretté » au début de ne pas retrouver cette construction, on se rend compte rapidement que non seulement on se concentre finalement successivement et parfois brièvement sur les différents personnages, mais en plus, le fait de ne pas avoir des chapitres entiers dédiés à chacun des protagonistes accentue l’esprit de famille et d’entente amicale et cordiale qui se dégage de leur petit groupe.

            Aude, Alexandre, Nicolas, Charlène et son père Jérôme vont donc former une sorte de nouvelle petite famille, et ce, par le biais du plus grand hasard, puisque c’est en se retrouvant au même moment au même endroit qu’ils vont commencer à faire un pacte. Chacun d’entre eux est l’incarnation même du fait que malgré les apparences, la vie n’est pas facile et qu’il y a quelque fois des accrocs, plus ou moins conséquents, qui viennent entraver le quotidien. Il est vrai que le problème ou la période vécue par tous est individuellement assez cliché: on a l’adolescente en quête d’identité (de sa mère volatilisée), le père bourru qui a tout fait pour sa fille quitte à trop la protéger et à lui cacher des secrets, l’hypochondriaque, le gay qui n’ose pas faire son coming-out auprès de ses parents bourges et étroits d’esprit et la femme qui s’est toujours donnée et sacrifiée pour son mari se retrouve cocue et donc totalement perdue et démunie… Heureusement, on ne se limite pas à ces états de faits. En effet, le récit général composé des histoires de chacun des protagonistes est très riche et dense en évènements. Pour chacun des personnages, on va au coeur de leur « problème » afin qu’il soit résolu. Et en sachant que pour certains d’entre eux, cela amène à des péripéties et/ou des voyages, on peut alors très bien imaginer toute la richesse de ce roman. 

            Pour aider chacun de ce nouveau petit groupe d’amis, tout le monde va apporter sa pierre à l’édifice. Que se soit par des actions ou par des paroles, ils vont pouvoir agir et/ou prendre des décisions. En étant chacun un peu paumé, ils vont unir leur force et c’est par cette entraide que la progression se fera… mais pas sans heurts (et tant mieux car trop de facilités n’aurait pas été dans la ligne de mire du roman). Leurs différences qui nous font parfois rire, parfois grincer des dents vont faire en sorte de créer une joyeuse dynamique qui grandit au fil des pages et qui vont faire que chacun va enfin sortir de ses sentiers battus. 

            Et en étant complément prise par les histoires des uns et des autres, j’ai été étonné à plusieurs reprises, alors que finalement certaines surprises auraient pu être facilement trouvées car plus moins prévisibles.

En bref:

            « Ces petits riens qui nous animent » de Claire Norton est un roman presque chorale, avec une très bonne dynamique. Tous les personnages, à la situation parfois malheureusement clichée et dont le hasard de la vie a fait que leur chemins se sont croisés, vont progresser et vont évoluer vers le bonheur grâce à l’action et aux différences flagrantes de chacun. Ainsi, leurs différentes intrigues dans l’intrigue principale du récit participent à créer un roman plus profond qu’il n’y paraît, très riche et dense en évènements que l’on ne lâche plus une fois lancé dedans. Les réflexions sont poussées et l’on referme le livre avec un sentiment de liberté avec l’impression d’avoir boucler la boucle.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire